« L’Heure D »

Neuvième saison

France 3

Documentaire

« L’Heure D » ouvre sa 9e édition et propose 13 films documentaires inédits, fruits d’une collaboration active entre l’antenne nationale et les antennes régionales de France 3. Une fois encore, cette collection à l’identité forte s’affirme comme un espace de liberté et renouvelle son ambition de favoriser l’émergence de nouveaux talents (11 premiers films sur 13 cette année). À partir de mercredi 3 juillet sur France 3.

« L’Heure D ». © DR

Mercredi 3 juillet à 23.00

Un pasteur
« Un pasteur ».
© Little Big Story

Un pasteur

Dans le sud-est de la France, Félix travaille avec son père à l’élevage d’un petit troupeau de brebis. De l’automne au printemps, il soigne ses bêtes, les nourrit et les garde dans les denses forêts de chênes verts du Verdon. Au début de l’été, accompagnés de quelques bénévoles, les deux hommes transhument à pied sur plus de deux cents kilomètres pour mener leur troupeau à la montagne, jusque dans les confins de la vallée de l’Ubaye. Là, Félix s’installe dans une petite cabane isolée, pour vivre loin de tout pendant de longs mois. Seul, en proie aux éléments et à une nature parfois hostile, il doit protéger son troupeau face à un être invisible dont la présence hante les paysages : le loup. C’est dans ce monde minéral et inaccessible où il se retrouve face à lui-même que Félix semble avoir trouvé sa place.

80 min • Réalisation Louis Hanquet • Production Little Big Story, avec France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Mercredi 10 juillet à 22.50

Joseph à la folie
« Joseph à la folie ».
© Bonne Compagnie

Joseph à la folie

Joseph est fou. Fou d’amour pour sa famille. Mais sa famille est séparée. Fou d’admiration pour son père. Mais son père est malade. Fou d’inquiétude pour l’avenir… Que deviendra-t-il quand sa mère ne sera plus là ? Le film interroge la place de la folie dans notre société, et questionne par le parcours singulier de Joseph les enjeux collectifs de la marginalité, de la dépendance et de la responsabilité.

60 min • Réalisation Eden Shavit • Production Bonne Compagnie, avec France 3 Nouvelle-Aquitaine

365 jours

Des bobines de super 8, jamais visionnées. Elles renferment un plan tourné chaque jour, pendant une année, en 1994. Dans ces images repose un silence, une parole bloquée par la honte. Aujourd’hui, elles ouvrent un espace intime pour une voix retrouvée, le récit d’une vie entravée par des abus commis par un adulte sur un enfant, le réalisateur. Dans ce voyage à travers le temps et sa houle souterraine, ces « 365 » jours tracent son histoire, celle d’un homme relevé par la parole.

52 min• Réalisation François Tourtet et Sandra Thevenet • Production Solent Production, avec France 3 Pays de la Loire

Voir : « Des avions plein la tête »
 

Mercredi 17 juillet à 23.30

C'est compme ç
« C'est comme ça ».
© Les Nouveaux Jours Productions

C’est comme ça

Au milieu d’un terrain vague, une vieille dame en blouse bleue attrape la poignée d’une presse imaginaire et la plaque contre une table en bois. Elle répète cette manœuvre. Ses gestes sont rapides, techniques, maîtrisés. Derrière sa caméra, la réalisatrice met en scène Marie-Jo, sa grand-mère. Autrefois ouvrière du textile, elle rejoue son premier jour à l’usine : la découverte des chronométreurs, le travail à la chaîne, la pression de la productivité. Aujourd’hui, l’usine a été démolie et a emporté dans sa destruction tous les écrits et les photographies des ouvrières. Le film raconte l’histoire d’un monde ouvrier aujourd’hui transformé.

52 min • Réalisation Sarah Bellanger • Production Les Nouveaux Jours Productions, avec France 3 Pays de la Loire

L’Homme de l’ombre

Au nord du Laos, il y a une jungle avec une pagode, une sépulture, et les cendres d’un homme banni. Son nom est caché, les communistes détruiraient cette tombe s’ils la trouvaient. Cet homme, c’est le père de la réalisatrice Sandra Devonssay. À sa mort, elle découvre qu’il a été, pendant la guerre du Vietnam, le numéro 2 du Parti communiste laotien jusqu’au moment où il l’a fui. Depuis quinze ans, Sandra enquête. Qui était cet homme, traître ou héros ? Seule certitude, il était un homme de l’ombre.

52 min • Réalisation Sandra Devonssay • Production Bachibouzouk, avec France 3 Nouvelle-Aquitaine

> Voir : « Des gestes et des luttes »
 

Mercredi 24 juillet à 23.50

Une chambre à elle
« Une chambre à elle ».
© Babel

Une chambre à elle

Racha ne rentre pas chez elle après la fin des cours. Elle n’a pas de chez soi. À 15 ans, elle est hébergée dans une chambre de 9 m2 avec sa mère et son frère, dans un hôtel Formule 1 en région parisienne. Dans ces conditions, impossible pour elle d’avoir son intimité, alors même qu’elle traverse une période charnière, celle de l’adolescence. Comme 42 000 enfants en France, Racha est victime du mal-logement. Toutes les nuits elle en rêve, d’une chambre à elle.

52 min • Réalisation Lisa Monin • Production Babel, avec France 3 Paris Île-de-France

La Pouponnière

À la pouponnière de Caen, des professionnels se relaient auprès d’enfants de 0 à 6 ans placés sous ordonnance judiciaire. Ce lieu de vie accueille temporairement ces enfants dont la situation familiale préoccupante a conduit à une séparation. Nous suivons au quotidien les équipes dédiées à cette institution et confrontées au paradoxe d’incarner une stabilité matérielle et émotionnelle mais provisoire.

52 min • Réalisation Julie Lerat-Gersan • Production Paper Moon, avec France 3 Normandie

Mercredi 31 juillet à 23.10

Lettre errante
« Lettre errante ».
© Les Films d'Ici

Lettre errante

Entièrement dédié à une unique lettre de l’alphabet : la lettre R et ses multiples prononciations, Lettre errante poursuit le travail d’exploration de la langue de la réalisatrice Nurith Aviv. Au fil des souvenirs d’enfance de six personnalités, chacune de langue maternelle différente, c’est tout un monde qui se déploie autour de la lettre R et qui, de l’intime au politique, soulève des questions de vie et de mort, de filiation, de migration, d’exil, de résistance, et aussi de genre.

52 min • Réalisation Nurith Aviv • Production Les Films d’Ici, avec France 3 Grand Est

Un pasteur

(Rediffusion : voir 3 juillet.)

Mercredi 7 août à 23.10

The godmother
« The godmother ».
© TS Productions

The Godmother

Niuśka, une femme forte et drôle, n’a jamais quitté son petit village natal de Pologne. Sa vie est rythmée par les mêmes rituels depuis soixante ans : les poules, le verger, la maison, les repas, les enfants, les courses, l’église, la télé chaque soir. Un jour, elle avoue à sa nièce, la réalisatrice, n’avoir jamais été heureuse dans sa vie. En aurait-il été autrement si elle avait quitté le pays à la recherche du bonheur en Europe occidentale ? Si elle s'était émancipée des valeurs conservatrices qui contraignent, encore aujourd’hui, la société polonaise ?

52 min • Réalisation Morzena Sowa • Production TS Productions, avec France 3 Grand Est

C’est comme ça

(Rediffusion : voir 17 juillet.)

Mercredi 14 août à 23.10

504
« 504 ».
© Les Films d’Ici

504

Après la réalisation d’un premier film, Renault 12, un roadtrip d’Orléans à Tanger à bord d’une R12, Mohamed El Khatib revient sur les routes du bled pour tisser une histoire commune à des milliers de familles maghrébines. C’est à bord de la mythique Peugeot 504 que des familles faisaient la « route du bled », rituel du retour au pays pour les vacances d’été au Maroc ou en Algérie. 504 dresse la chronique d’une transhumance estivale de part et d’autre de la Méditerranée, des années 1970 aux années 1990. Le souvenir de ces épopées jalonne avec une nostalgie douce-amère l’histoire des Maghrébins de France, où les récits de voyage mêlent patrimoine automobile industriel et souvenirs intimes. À la rencontre des Maghrébins de Marseille et plus largement de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, 504 donne à voir les corps et à entendre les voix incarner ces voyages. Il réunit les témoignages d’une génération bientôt disparue pour tisser le récit de ce nomadisme pendulaire estival, et contribuer ainsi à l’histoire et à la mémoire de la Méditerranée. De ces histoires émergent de nouvelles histoires et s'inventent de nouvelles identités pour les générations à venir.

52 min • Réalisation Mohamed El Khatib • Production Les Films d’Ici, avec France 3 Corse ViaStella

Rumori della Kalsa

Piazza Magione à Palerme, Bruna, étudiante en architecture, enquête auprès des habitants au sujet de la rénovation du couvent abandonné qui trône au centre de la place. L’enquête fait résonner les voix du passé et questionne la construction d’un futur possible. Rumori della Kalsa est une fable documentaire chorale sur un quartier de Palerme, à travers les destins croisés de ses habitants.

52 min • Réalisation Joséphine Jouannais • Production LLUM et Andolfi, avec France 3 Corse ViaStella

Mercredi 21 août à 23.10

La Marseillaise des ivrognes
« La Marseillaise des ivrognes ».
© Les Films de l'Œil Sauvage

La Marseillaise des ivrognes

Un été, une équipe de tournage arpente les routes et les villages du nord de l’Espagne dans les pas du groupe Cantacronache. Ces jeunes ethnomusicologues italiens, à l’été 1961, en pleine dictature franquiste, se donnent pour mission de récolter des chansons populaires de la résistance. Par le prisme des archives sonores, de la mémoire orale et de la réactualisation des chansons, les deux voyages se répondent, formant une géographie sensible et politique d’un territoire où les plaies du franquisme sont encore ouvertes.

90 min • Réalisation Pablo Gil Rutuerto et Alba Lombardia • Production Les Films de l’Œil Sauvage, avec France 3 Corse ViaStella

Mercredi 28 août à 23.10

Jardin noir
« Jardin noir ».
© Solent Production

Jardin noir

Samvel et Avo, Erik, Karen vivent sur la terre d’un conflit séculaire, formé par les décombres de l’empire russe. Dans le Haut-Karabakh, on vit, on rêve et on se prépare à un drame toujours en perspective. Sur trois années, Alexis Pazoumian filme l’épilogue du jardin noir, ce territoire où la guerre n’attend pas.

75 min • Réalisation Alexis Pazoumian • Production Solent Production, avec France 3 Corse ViaStella

 

Voir la grille des programmes TV disponibles cette semaine

Publié le 11 juillet 2024