Une ado fugue et toute la sphère familiale s’écroule. Un téléfilm suivi d’un débat sur France 2

Une ado de 14 ans s’enfuit de chez elle en pleine nuit. Cette fugue va plonger ses parents dans un abîme de désarroi et d’incompréhension. Réalisé par Xavier Durringer, ce téléfilm est suivi d’un débat, le mercredi 6 janvier à partir de 21.05, sur France 2. 

Mayline Dubois incarne Chloé dans le téléfilm La Fugue de Xavier Durringer
Mayline Dubois est Chloé dans le téléfilm « La Fugue » de Xavier Durringer. © Hassen Brahiti - FTV

Après une fête d’anniversaire mouvementée et une punition qui s’ensuit, Chloé n’est pas dans les petits papiers de ses parents. L’attitude borderline de la jeune fille n’alarme pas vraiment Jeanne, sa mère, penchant plutôt pour une classique crise d’ado. Malgré les avertissements de Thomas, son mari, et d’Audrey, sa sœur, Jeanne ne veut pas voir que quelque chose ne va pas chez sa fille. Aussi, lorsque cette dernière s’échappe de la maison en pleine nuit, Jeanne tente par tous les moyens de la retrouver. Lors de cette course effrénée contre la montre, elle prend de plein fouet une dure réalité : elle ne connaît pas Chloé.
Chercher sa fille sans savoir qui elle fréquente réellement, sans aide, va se révéler une lutte de tous les instants. Jeanne se retrouve face à un univers inconnu, celui de son enfant, mais aussi face à son propre univers, pas si propret et si simple que cela. La fugue de Chloé fait valser toutes les certitudes, tous les non-dits, tous les faux-semblants d’une famille recomposée qui se décompose. 
Le film de Xavier Durringer relate une dure et malheureuse réalité. Près de 51 000 enfants disparaissent en France chaque année, la grande majorité étant des fugues. Un tiers de ces enfants reviennent ou sont retrouvés dans les soixante-douze heures, un deuxième tiers dans les trois mois suivant la disparition et le troisième tiers reste introuvable. Une véritable course contre la montre s’engage donc pour l’entourage.
Avec le périple de Jeanne, la rencontre des ami.e.s, l’école, le commissariat, c’est tout un cheminement auquel on assiste impuissant. Impuissant, car l’identification au personnage s’opère assez rapidement. On se prend à espérer, comme Jeanne, de voir surgir Chloé au détour d’une rue. On est prêt comme elle à extorquer des informations des ami.e.s, du personnel de la vie scolaire, de la famille… L’identification est réelle, tant l’appréhension de la disparition d’un être cher est forte, et c’est là que le téléfilm est prenant et bouleversant. Car Xavier Durringer traite d’un fait de société avec une justesse de propos, un réalisme dans les dialogues et les situations, qui bouscule nos certitudes et nos consciences. Si le 25 mai est la Journée internationale des enfants disparus, on en vient à espérer qu’elle soit rappelée chaque jour de l’année.


La Fugue est suivi d’un débat animé par Julian Bugier à 22.40

Julian Bugier reçoit sur le plateau plusieurs intervenant.e.s :
Valérie Karsenti, comédienne. Elle incarne Jeanne, la mère de Chloé
Dr Xavier Pommereau, psychiatre, spécialiste de l’adolescence en difficulté
Anissa, 22 ans. Lors d’un épisode de rébellion envers ses parents, elle a fugué à l’âge de 11 ans et a été retrouvée le jour même.
Samia Hamonic, éducatrice, chargée de dossiers au 116 000 — enfants disparus

La Fugue

Téléfilm (90 min) - Réalisation Xavier Durringer - Scénario Olga Vincent et Mikael Ollivier - Consultant Dr Xavier Pommereau - Production Ramona, avec la participation de France Télévisions

Distribution 
Valérie Karsenti Jeanne
Samir Guesmi Thomas
Sagamore Stévenin Éric
Alysson Paradis Audrey
Mayline Dubois Chloé

Le film et le débat sont à suivre sur France 2 mercredi 6 janvier à partir de 21.05 et à revoir sur francet.tv

Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.