En avant pour le Téléthon 2019

Mobilisation générale chez France tv pour la 33e édition de ce grand marathon solidaire qui se veut comme toujours très festif. Malgré les progrès notables accomplis ces trente dernières années, les chercheurs ne sont pas encore au bout de leurs peines. Alors, on compte sur vous ! Vendredi et samedi, partagez avec nous l'aventure du Téléthon sur France 2 et France 3 et apportez votre contribution, même modeste, à la lutte contre les myopathies et les maladies rares.

La bulle du Téléthon
La bulle du Téléthon. © DR

Plus de trois décennies déjà que France Télévisions soutient la recherche contre les myopathies et autres maladies neuro-musculaires, sans oublier les maladies génétiques rares. Une aventure humaine et télévisuelle qui se poursuit cette année encore avec une 33e édition articulée autour des « héros de séries de fiction », toutes chaînes confondues.

Aux côtés de l’AFM-Téléthon, quelque 600 collaborateurs du groupe vont travailler d'arrache-pied durant cette manifestation caritative unique qui propose pas moins de 30 heures de programmes dédiés. Rendez-vous sur France 2, le vendredi 6 décembre dès 18.40, dans la bulle de cristal installée, cette année, en plein cœur du parc de la Villette, au pied de la Cité des sciences et de l’industrie, face à la Géode. Pour vous accueillir et donner le départ de ces deux jours de solidarité, Sophie Davant et Nagui sont accompagnés de Jean-Paul Rouve, le parrain de cette édition 2019.
N'oubliez pas, les 6 et 7 décembre, appelez le 36-37 et donnez !


3 questions à Jean-Paul Rouve,
 parrain de cette édition 2019
 

Fidèle du Téléthon, vous avez déjà eu l’occasion de connaître l’univers des familles concernées. Quels enseignements ou quelles valeurs en avez-vous puisés ?
Jean-Paul Rouve : C’est une question difficile. Souvent, la première réaction est un sentiment presque égoïste mais humain, qui consiste à ramener immédiatement les choses à soi, du genre : « Franchement, quand je vois ce que vivent ces personnes, je devrais moins me plaindre au quotidien. » Je pense qu’au contraire il faut dépasser ça, être en empathie avec ces familles qui dégagent une telle force qu’elles parviennent à transformer ces difficultés en outils pour progresser. Cette force-là et ces leçons de vie sont très impressionnantes.

Cette année, pour la première fois, des médicaments peuvent vaincre des maladies jusque-là considérées comme incurables. Et le 31 octobre, vous allez découvrir le Généthon, le plus grand laboratoire de thérapie génique d’Europe. Qu’attendez-vous de cette visite ?
J.-P. R. : J’ai mille questions à leur poser ! Je suis fasciné par le travail de ces chercheurs. Comment décident-ils du chemin à emprunter ? Quelles étapes doit-on suivre pour arriver au médicament ? Quelles coopérations peuvent-ils avoir avec d’autres équipes en Europe, dans le monde ? En quoi les applications ne s’arrêtent-elles pas aux maladies rares mais concernent aussi des pathologies plus courantes ?

Comment vous préparez-vous à ces trente heures d’antenne ?
J.-P. R. : Je suis très excité à l’idée de réaliser ce direct. C’est quelque chose que je n’ai jamais fait de ma vie évidemment, mais j’aime réaliser des choses différentes, donc je suis très heureux et très honoré, oui très fier vraiment.
 Et puis ça me touche énormément. Je connais d’abord quelqu’un de très proche qui est atteint de la mucoviscidose. Ensuite, lors de ma toute première participation au Téléthon, j’ai rencontré Edgar. À 14 ans, il rêvait de faire du cinéma mais ne savait pas à quelle porte frapper. Je lui ai dit : « Écoute-moi bien, Edgar, tu as tout pour être réalisateur de cinéma, alors vas-y, n’hésite pas ! » Aujourd’hui, il a signé son premier court-métrage et nous continuons à nous voir. Ces moments-là sont formidables.


Le bonnet du Téléthon

Pour la sixième année consécutive, Le Slip Français s’engage aux côtés du Téléthon avec son opération que l’on ne présente plus : #bougetonpompon ! 
Acquérez et offrez le bonnet 2019, dessiné pour l'occasion par le styliste Olivier Rousteing de la maison Balmain et fabriqué à Saint-Didier-en-Velay, près de Saint-Étienne. Pour chaque bonnet acheté (35 €), la marque verse l'intégralité des bénéfices, soit 10 €, à l'association AFM-Téléthon pour la recherche. Le reste du montant d’achat couvre les coûts de fabrication.
J'achète le bonnet ! 
 
Et rendez-vous sur les réseaux sociaux pour poster vos photos et vidéos
 du bonnet avec le hashtag #bougetonpompon  

T gaming

Téléthon Gaming, le cri de ralliement des gamers solidaires du Téléthon, revient encore plus fort à partir du
 6 décembre à 18.00. 
Tous sur Twitch ! Streamers, youtubeurs gaming, personnalités du Web et de l’e-sport se mobiliseront sur leur propre chaîne pour trente heures de live stream avec un seul but... récolter le plus grand nombre de dons. Pour la première fois, le Téléthon Gaming s’invite dans tous les bars 100 % e-sport Meltdown les 6 et 7 décembre.
 Au programme, des rencontres avec des streamers, des défis gaming, des tournois en live et beaucoup d’autres animations... Des lots Ubiso et Microso seront mis en jeu.
 Pour rejoindre la mobilisation Téléthon Gaming dès maintenant, rendez-vous sur telethongaming.fr, vous pourrez faire un don et/ou lancer votre propre stream et cagnotte pour faire grimper le compteur de la communauté du gaming ! 

Recyclons
 pour le Téléthon 

Cette année, de nombreuses entreprises et start-up
 se sont mobilisées en faveur de l’AFM-Téléthon à travers l’opération « Recyclons pour le Téléthon » menée par Laura Tenoudji et alliant écologie et solidarité. Une application anti-gaspi qui revend les surplus alimentaires, les vêtements d’occasion, le mobilier, ou encore des smartphones reconditionnés ; une collecte de pneus de vélo usés organisée à Lille par La Vie Est Belt..., toute la « galaxie green » a répondu présent.   

La galerie du Téléthon 
et la vente aux enchères Drouot 

Pour la sixième année consécutive, l’Hôtel Drouot s’associe au Téléthon et organise une vente aux enchères exclusivement sur son site internet. Les artistes présents sur le plateau offrent à cet effet des lots personnels (un instrument fétiche, une partition, un vêtement, une rencontre...).
Vous pourrez également vous procurer des œuvres d’artistes contemporains de renom tels que Robert Combas, Richard Orlinski, Ben, Stéphane Bolongaro, Moya, André, Zenoy, Liot, Jean-Marc Calvet, Jean-Antoine Hierro, Joachim Romain ou encore Stéphane Cipre... 
Commencée le lundi 2 décembre, la vente se termine dimanche 8 décembre. 
www.drouotonline.com  

Publié le 05 décembre 2019
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.