L’e-agora du Club France TV

Le Club France TV a réuni ceux qui font l’information et ceux qui la regardent. Au cours d’une e-agora inédite, 100 téléspectateurs ont pu dialoguer en direct avec les journalistes, présentateurs, éditorialistes, directrices et directeurs de l’information de France Télévisions. 

 

Chaque semaine, vous êtes 38 millions à vous informer grâce à France Télévisions. Ce 26 mars, le Club France TV vous a donné la parole. Comment lutter contre les fake news ? Quel est le rôle d’un média public audiovisuel au sein de la démocratie ? Quelle place pour les téléspectateurs dans la construction de l’information ? Comment informer sans être anxiogène ? Comment témoigner des initiatives locales positives ? À quelle condition fait-on confiance aux médias ? Pendant près de trois heures, 100 téléspectateurs ont pu poser leurs questions, exprimer parfois leur colère, faire part de leurs doutes, mais aussi suggérer leurs recommandations, aux acteurs de l’information de France Télévisions. « Les échanges, témoigne Laurent Guimier, directeur de l’information, ont été aussi cash et directs quon le souhaitait. Maintenant, cest à nous de travailler ! » Car la synthèse de cette e-agora va être partagée à l’ensemble des professionnels de l’information du groupe. Preuve que, vraiment, à France Télévisions, rien ne se fait sans vous.

Vos questionnements

Les débats ont révélé vos interrogations quant à certaines manières de traiter l’information, notamment pour toucher le jeune public ou favoriser la proximité avec les téléspectateurs.

J’adore les pastilles de France Télévisions sur Facebook, mais... les jeunes ne sont plus sur Facebook !

J’ai toujours été étonné par les interventions des journalistes de 30 secondes à 20 heures devant un pont, une mairie ou un tribunal. Aucune plus-value et souvent on n’a rien retenu de l’intervention.

J’aime le journal de 13 heures, mais je trouve qu’il se rapproche beaucoup de celui de TF1. C’est parfois trop léger au niveau international, même quand il ne se passe pas grand-chose...

Une télévision de proximité, oui, mais je reste toutefois intéressée par l’information ouverte sur le monde.

Les micro-trottoirs, c’est de la télé miroir qui ne reflète que les personnes interrogées que l’on a choisi de montrer. Pour moi, ce n’est pas de l’info.

Vos recommandations

Pour densifier le lien de proximité, vous êtes nombreux à réclamer des interactions et à insister sur une co-construction de l’information entre médias et citoyens. De même, la nécessité d’une éducation aux médias est recommandée pour renforcer la confiance et éviter le piège des fake news. Connaître le fonctionnement de l’info, c’est en comprendre le traitement. 

Dans le cadre des Journées du patrimoine, pourquoi n’inviteriez-vous pas des téléspectateurs pour participer à la construction des journaux télévisés ?

Pourquoi ne pas imaginer une fois par semaine « le sujet des participants de l’e-agora » ?

À travers un QR code à scanner par reportage, France Télévisions recevrait les avis et pourrait ensuite adapter le journal du soir pour donner un droit de réponse aux téléspectateurs. 

Vous êtes indépendants à France Télévisions, pourquoi ne pas montrer « les coulisses », permettant aux sceptiques de mieux comprendre vos démarches ?

Il serait important de toujours préciser ce qu’est un éditorialiste avant qu’il prenne la parole, pour éviter toute confusion des rôles.

Les fake news sont impressionnantes, ce serait bien que France Télévisions nous explique régulièrement comment croiser différentes infos afin de démêler le faux du vrai…

Il faudrait envahir YouTube pour que l’information vérifiée passe avant les fake news. 

Deux tables rondes

Introduite par Delphine Ernotte Cunci, présidente de France Télévisions, cette e-agora a réuni 100 téléspectateurs et 6 acteurs de l’information de France Télévisions, autour de deux tables rondes :

1re table ronde : Information et proximité

  • Valérie  Giacomello, directrice de l’information régionale de France 3
  • Laurent Corteel, directeur de l’information du pôle Outre-mer
  • Julian Bugier, présentateur du 13 heures de France 2 

2e table ronde : Information et démocratie 

  • Laurent Guimier, directeur de l’information de France Télévisions
  • Nathalie Saint-Cricq, éditorialiste politique à France Télévisions
  • Julien Pain, présentateur de « Vrai ou Fake » sur Franceinfo  
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.