Angoulême 2021 : 8 titres en lice pour le Fauve d’Angoulême - Prix du public France Télévisions

Soutien indéfectible de la culture et partenaire officiel du Festival d’Angoulême, France Télévisions remettra pour la deuxième fois le Prix du public, lors de la cérémonie des Fauves, le 29 janvier prochain. C’est un jury composé de treize téléspectateurs bédéphiles qui aura le privilège de décerner ce prix.

Les couvertures des huit titres en lice pour le prix du public
Sélection pour le Fauve d'Angoulême - Prix du public France Télévisions. © Droits réservés

Les huit œuvres en lice pour recevoir le Fauve d’Angoulême - Prix du public France Télévisions ont été choisies, parmi la Sélection officielle du Festival, par un comité de journalistes et de spécialistes de la littérature de France tv, présidé par Michel Field et composé de Jérôme Deboeuf (France 3 Poitou-Charentes), Francis Forget (France Info culture), Éric Guillaud (France 3 Pays de la Loire), Nicolas Lemarignier (France 2), Anne-Marie Revol (Franceinfo) et Noëmie Roussel (Culture Prime).

Sélection des huit bandes dessinées

Anaïs Nin – Sur la mer des mensonges de Léonie Bischoff (Casterman)
Début des années 1930. Anaïs Nin vit en banlieue parisienne et lutte contre l’angoisse de sa vie d’épouse de banquier. Plusieurs fois déracinée, elle a grandi entre deux continents, trois langues, et peine à trouver sa place dans une société qui relègue les femmes aux seconds rôles. Elle veut être écrivain, et s’est inventé, depuis l’enfance, une échappatoire : son journal. Il est sa drogue, son compagnon, son double, celui qui lui permet d’explorer la complexité de ses sentiments et de percevoir la sensualité qui couve en elle. C’est alors qu’elle rencontre Henry Miller, une révélation qui s’avère être la première étape vers de grands bouleversements.

Baume du tigre de Lucie Quéméner (Delcourt)
Ald, immigré asiatique et patriarche tyrannique, veille sur son clan avec autorité. Aussi, lorsque sa petite-fille aînée, Edda, annonce qu’elle veut être médecin plutôt que de travailler dans le restaurant familial, sa colère prend des proportions terribles. Bien décidée à s’émanciper, Edda entraîne alors ses sœurs Wilma, Isa et Etta dans un périple loin de chez elles. La route vers l’indépendance se fera-t-elle au prix de leur héritage culturel ?

Dragman de Steven Appleby (Denoël Graphic)
Depuis qu’il a trouvé, adolescent, un bas de sa mère dans le sofa, August Crimp a découvert deux choses. La première est qu’il adore porter des vêtements de femme. La seconde est que lorsqu’il le fait, il devient capable de voler. Oui, comme un super-héros ! Hélas, cette passion un peu obsessionnelle est contrariée par la peur du ridicule et de la réprobation générale. Si sa mère, puis sa femme venaient à l’apprendre, c’en serait fait de lui.

Kent State, quatre morts dans l’Ohio de Derf Backderf (Çà et là)
Le 4 mai 1970, sur le campus de l’université de Kent State, dans l’Ohio, un rassemblement d’étudiants opposés à la guerre du Vietnam est violemment réprimé par la garde nationale, qui tire sur les manifestants. Quatre étudiants, âgés de 19 à 20 ans, sont tués et neuf autres gravement blessés. Kent State, quatre morts dans l’Ohio est le récit détaillé de ce drame et des trois jours qui l’ont précédé.

L’Accident de chasse de Landis Blair et David L. Carlson (Sonatine)
Chicago, 1959. Charlie Rizzo, qui vient de perdre sa mère, doit emménager avec son père aveugle. Pour le jeune garçon, l’histoire est limpide : Matt Rizzo a perdu la vue à la suite d’un accident de chasse, comme il le lui a toujours raconté. Mais le jour où un policier sonne à leur porte, Matt choisit de révéler à son fils la partie immergée de son passé, et la véritable raison de sa cécité : un vol à main armée qu’il a commis des années plus tôt, alors qu’il fréquentait la mafia de Chicago…

Le Mystère de la maison brume de Lisa Mouchet (Magnani Éditions)
Dans un pays indéterminé, à notre époque, existe une demeure grandiose et abandonnée au milieu d’une zone pavillonnaire. Cette maison à l’architecture post-moderne et baroque fut construite il y a longtemps déjà par l’étrange Mr Zéro. Trois voisins (trois crapules) voyeurs et peu scrupuleux sont obsédés par cette maison dans laquelle personne ne rentre et d’où personne ne sort. Ils décident un soir de s’y introduire ensemble pour en percer les secrets ; à leurs risques et périls.

Paul à la maison de Michel Rabagliati (Les Éditions de la Pastèque)
Paul à la maison est le 9e tome de la série. Cette fois-ci, l’action de déroule en 2012. Paul est auteur de bande dessinée à temps plein et lance un nouvel ouvrage au Salon du livre de Montréal. Entre-temps, sa fille part travailler en Angleterre, Lucie n’habite plus avec lui et sa mère ne va pas bien…

Une année exemplaire de Lisa Mandel (Lisa Mandel)
Lisa Mandel s’est donné 365 jours pour dire bye bye à TOUTES ses addictions. Pleine d’espoir, elle décide de publier une page quotidienne sur les réseaux sociaux afin de témoigner de sa persévérance. Mais après des attaques de panique, une révolution libanaise, un séjour au Niger et l’apparition de la covid-19, son année prend un tour complètement imprévu.

Logo du prix
Prix du public France Télévisions - Angoulême 2021.
© DR

Vous avez été très nombreux à répondre à l’appel à candidatures, lancé en décembre dernier, pour participer au jury de lecteurs du Prix du public France Télévisions. Témoignant dans vos courriers de votre engouement pour la BD, de la place que ce médium occupe dans vos vies et des messages qu’il véhicule à travers ses illustrations, ses bulles et ses planches. Et soutenant au passage le travail des artistes, illustrateurs et auteurs, malmenés eux aussi par la pandémie.
Treize jurés, parmi les centaines de candidats, ont été retenus pour élire celle ou celui qui succédera à Chloé Wary (Saison des Roses, édition FLBLB), Prix du public 2020. En raison de la crise sanitaire, la délibération se tiendra exceptionnellement en visioconférence le 28 janvier, tandis que l’annonce du lauréat se fera lors de la cérémonie de remise des Fauves du festival le 29 janvier en direct de la scène nationale d’Angoulême.
Malgré la pandémie le Festival d’Angoulême a pris la décision de maintenir la cérémonie en janvier avant de donner rendez-vous à tous les bédéphiles à Angoulême les 24, 25, 26 et 27 juin pour leur permettre de se retrouver et d’échanger autour de leur passion commune pour la bande dessinée !

Liste des jurés

Julie Akl Ruelle (Paris)
Romain Bonin (Mervans)
Nicolas Dulong (Montesquieu)
Manon Fouraignan (Beaufort)
Anthony Huard (Bourges)
Laëtitia Lassale (Louviers)
Sébastien Lotte (Bordeaux)
Benoît Meras (Caluire-et-Cuire)
Mickael Muller (Saint-Omer)
Jean-Marc Papail (Mont-Dol)
Susana Pereira Tavares (Angers)
Laurence Perez Huerta (Les Taillades)
Francine Vanhee (Tomblaine)

Vidéo. Le Festival à l’heure de la pandémie

Pour les bédéphiles

Pour patienter jusqu’à l’annonce du jury, libre à vous de consulter articles et reportages consacrés au neuvième art sur le site de France Info, rubrique BD (où un dossier est dédié au Festival d’Angoulême). Enfin, France Inter propose un podcast, La Leçon de dessin, dans lequel vous découvrirez certains des auteurs en lice pour le Prix du public.

Publié le 13 janvier 2021
Commentaires