« Champion(s) » – saison 4

We are the Champion(s)

France.tv Slash

Documentaire

Entre rêves, doutes et sacrifices, cette série documentaire nous entraîne dans le quotidien haletant de huit jeunes sportifs de haut niveau. « Champion(s) » saison 4 dès le mercredi 10 juillet sur France TV Slash.  

« Champion(s) » — saison 4. © Black Dynamite Production

C’est l’espoir fou de leur jeune vie : participer aux JO 2024 et gagner à Paris. Après trois saisons, nos jeunes athlètes partent pour Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Pour les huit sportifs, c’est la pression maximale ; la dernière ligne droite avant les Jeux Olympiques de Paris 2024. C’est l’espoir fou de leur jeune vie. Ils ont eu quatre ans pour s’aligner aux JO de Paris 2024. Peut-être…

Quatre ans pour se préparer, s’entraîner, transpirer…
Mais aussi douter, grandir et peser le poids des sacrifices pour le rêve. C’est l’ultime saison où nos athlètes doivent confirmer, performer et devenir des champions à part entière.
Cette saison 4 continue de montrer le parcours de ces jeunes athlètes se hissant vers le sommet, leur quête d’excellence et tout ce que cela implique sur et en dehors des terrains de sport. Aux côtés des pépites révélées au cours des saisons précédentes telles que Sasha Zhoya et Shirine Boukli, des nouveaux athlètes programmés pour briller aux Jeux intégreront le casting, dont Coline Devillard, 22 ans, l’une des seules gymnastes françaises pouvant espérer remporter une médaille aux Jeux, et l’escrimeuse déjà championne olympique Sara Balzer. 



« Champion(s) »
C’est l’histoire humaine de jeunes athlètes plongés dans la matrice sportive française, l’Insep. Une grande aventure en 4 saisons et 32 épisodes qui commence à l’heure où la pandémie bouleverse les calendriers de compétition, les repères du corps et toutes les certitudes, et qui se termine aux portes des Jeux Olympiques au terme d’une dernière ligne droite haletante marquée par la course à la qualification.

Une photographie de la jeunesse française

C’est aussi en creux le portrait de la jeunesse française : toutes classes sociales et origines confondues, Champion(s) raconte les espoirs, les rêves, les obstacles et douleurs qui pavent le long chemin vers le Graal olympique.
 

L’Insep, l’expertise au service de l’excellence sportive

L’Insep a vu passer dans ses rangs des milliers d’athlètes français. À l’origine, l’institut est l’héritier de l’École de Joinville, école normale de gymnastique, fondée en 1852. Acteur de référence de l’écosystème sportif national et international, l’Insep constitue un lieu unique d’entraînement et de vie, mais aussi de recherche et d’études sur le sport, où les ressources et expertises sont mobilisées pour offrir à chaque athlète un parcours et un accompagnement sur mesure. Dédié à la performance et à l’excellence sportive française, l’Insep figure au cœur des rendez-vous sportifs incontournables, qu’ils soient nationaux, européens, mondiaux, olympiques et paralympiques.
 

C’était un rêve lointain en saison 1, c’est maintenant une réalité de plus en plus palpable.

Florent Bodin, réalisateur

Note d’intention, Florent Bodin, réalisateur 
« C’était un rêve lointain en saison 1, c’est maintenant une réalité de plus en plus palpable. Dans quelques mois, nos jeunes champions sauront s’ils participent aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Le pic de leur carrière, sans doute le pic d’une vie.
À travers 8 épisodes en totale immersion à l’Insep, nous découvrons leur quotidien sur et en dehors des terrains, leurs entraînements, leurs doutes, leurs joies, leurs victoires et leurs défaites ; pour terminer en apothéose cette saison 4 juste avant l’ouverture des Jeux. Chaque compétition va compter. Chaque résultat va être scruté.
À côté des pépites révélées au cours des saisons précédentes telles que le sprinteur de haies Sasha Zhoya ou la judokate Shirine Boukli viennent s’ajouter au casting deux athlètes de l’Insep programmés pour briller aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Sara Balzer, 29 ans, numéro 1 mondiale au sabre et médaillée d’argent par équipe à Tokyo et la gymnaste spécialiste du saut de cheval Coline Devillard, 23 ans, deux grandes chances de médailles françaises pour les Jeux.
Nous continuons également d’explorer les destins de Timothée Adolphe, vedette annoncée des Jeux Paralympiques à venir, mais également de la gymnaste Lucie Henna, galvanisée par son retour dans le groupe de préparation aux JO, de la B-Girl Sarah Bee désireuse de faire partie de la première délégation “breaking” de l’histoire, et du sauteur en longueur Erwan Konaté, double champion du monde junior, qui devra se libérer de ses démons pour espérer être choisi pour disputer les Jeux et répondre aux attentes. »

Shirine Boukli
Shirine Boukli.
© Black Dynamite Production

Résumés des épisodes
Épisode 1 : L’histoire est en marche


Tous les athlètes sont sur la ligne de départ d’une saison qui doit les mener jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Si le sprinteur de haies Sasha Zhoya respire la confiance, la judokate Shirine Boukli et le sauteur en longueur Erwan Konaté sont en plein doute. Le sprinteur non-voyant Timothée Adolphe réfléchit à la meilleure stratégie à adopter pour briller aux Jeux Paralympiques, tandis que la B-Girl Sarah Bee se retrouve seule face à ses problèmes. Du côté de la gym, Coline Devillard, nouvelle acolyte de Lucie Henna, sera la tête d’affiche de la prochaine compétition à Bercy.

Épisode 2 : Quelle est ma place ?

Coline Devillard enflamme Bercy. Elle semble pourtant en perte de repères à l’approche des Championnats du monde de gym et se confie au coach de sprint, Ladji Doucouré. Erwan Konaté, lui, s’est réfugié dans le travail à l’Insep, alors que Timothée Adolphe n’hésite pas à porter la voix des non-voyants sur une scène de stand-up. Shirine Boukli profite de sa nouvelle célébrité et de ses derniers moments de calme avant les championnats d’Europe de judo. Sasha Zhoya bosse avec ses nouveaux partenaires d’entraînement et Sarah Bee semble prise dans une impasse. Au même moment, l’escrimeuse Sara Balzer rentre d’une belle victoire, mais une blessure ralentit sa marche en avant.

Épisode 3 : Le monde est à nous

Shirine Boukli est attendue comme la grande star des championnats d’Europe de judo. Une victoire et c’est un ticket pour Paris 2024. La route jusqu’aux JO semble plus sinueuse pour Erwan Konaté qui cultive sa différence et profite de la fashion week à Paris. La tension entre Sara Balzer et son maître d’armes est à son paroxysme. Les Championnats du monde de gym débutent en Belgique, Coline Devillard doit qualifier l’équipe de France pour les Jeux Olympiques. Pendant ce temps à l’Insep, Lucie Henna digère mal sa mise à l’écart.

Épisode 4 : Lendemain de fête

Alors que la judokate Shirine Boukli et la gymnaste Coline Devillard savourent leur réussite, d’autres s’interrogent sur leurs capacités. C’est le cas du sprinteur non-voyant Timothée Adolphe, du sauteur en longueur Erwan Konaté, qui débutent ensemble leur saison hivernale ; mais aussi de la sabreuse Sarah Balzer qui participe à une dernière séance d’assauts avant la grande compétition de l’hiver. À l’Insep, Lucie Henna broie du noir et Sasha Zhoya travaille avec sa kiné en attendant son entrée en lice.

Épisode 5 : Aux antipodes
Malgré ses douleurs à la hanche, Sara Balzer, fébrile, participe au Grand Prix d’Orléans. Pour digérer sa sélection olympique, Shirine Boukli est partie en stage au Japon à la recherche de sa principale rivale. Lucie Henna retrouve le plaisir de s’entraîner à la salle de gym. La préparation de Timothée Adolphe est freinée par une blessure. Sarah Bee dispute la compétition de la dernière chance à Hong Kong. Sous l’œil de ses parents, Erwan Konaté alterne le bon et le moins bon. Sasha Zhoya a décidé d’effectuer sa rentrée sportive en Australie avec l’inquiétude de ne pas être bien accueilli par son ancien public.

Épisode 6 : Chemins détournés

De retour en France, Shirine Boukli décide de travailler ses faiblesses au moment d’aborder le mythique tournoi de Paris qu’elle n’a jamais gagné. À l’Insep, Sarah Bee digère sa contre-performance mais un événement inattendu va la remettre dans la course aux JO. Alors que Sasha Zhoya enchaîne les compétitions en Australie, Erwan Konaté participe aux championnats de France en salle et les filles de la gym sont évaluées en stage à Houston. Sara Balzer s’offre une pause chez elle à Strasbourg.

Épisode 7 : Plan B
L’Insep est en ébullition avec l’inauguration de la nouvelle piste qui signe aussi le retour en France de Sasha Zhoya et le début de la saison d’été pour l’athlétisme. Timothée Adolphe accueille un nouveau chien guide. Sara Balzer entend défendre son rang de meilleure sabreuse du monde à Athènes malgré de nouveaux pépins physiques. Les filles de la gym se retrouvent pour un déjeuner alors qu’une affaire grave perturbe le groupe.

Épisode 8 : Faites vos Jeux !

Dernière ligne droite pour nos champions. Les derniers tickets pour les JO sont distribués. Les athlètes déjà qualifiés, comme Shirine Boukli ou Timothée Adolphe règlent les derniers détails. Les autres, comme Sasha Zhoya, Sarah Bee ou Erwan Konaté, sont dans l’attente d’une grosse performance pour valider leur sélection. Le duo Lucie Henna-Coline Devillard participe à une compétition ensemble. La dernière avant la sélection. 
 


Ils ont assisté à l’avant-première des deux premiers épisodes de la saison 3 et nous ont confié leur réactions :

 


Champion(s) - Saison 4

Série documentaire (8 x 26 min – 2023) — Réalisation Florent Bodin — Production Black Dynamite Production  Éric Hannezo (Groupe Mediawan) — Insep, avec la participation de France Télévisions 

Champion(s) – saison 4 en ligne dès le mercredi 10 juillet sur France TV Slash
À voir ou revoir france.tv 

Voir la grille des programmes TV disponibles cette semaine   

Publié par Diane Ermel le 11 juillet 2024