« L’information » est le thème du Conseil consultatif des programmes 2024

Lancé le 1er décembre 2023, le 15e Conseil consultatif des programmes (CCP) a réuni, tout au long de l'année, trente téléspectatrices et téléspectateurs pour échanger avec les équipes de France Télévisions au cours d'ateliers thématiques centrés sur la question de l'information.

Les téléspectateurs conseillers du CCP 2024. © Gilles Gustine / FTV

Tout au long l’année, ce quinzième CCP réunit trente personnes porte-parole de la centaine de téléspectateurs et téléspectatrices de tous âges, issus des quatre coins de l’Hexagone et des territoires d’Outre-mer, pour réfléchir au thème de cette édition 2024 : « L’information ».  

Synthèse de l'édition 2024

 

Tiphaine de Raguenel, directrice de la stratégie éditoriale de France Télévisions, revient sur les engagements, les principes, les enjeux et les préconisations du Conseil consultatif des programmes, à l'occasion de l'édition 2024.  

« L'information » : le thème du Conseil consultatif des programmes 2024.

Depuis quatorze ans, le Conseil consultatif des programmes (CCP), dispositif unique de consultation des publics de France Télévisions, s’est fait le miroir des bouleversements du monde audiovisuel : mutations du marché télévisuel, évolution des habitudes de visionnage, essor des plateformes, règne de la série télé, accélération du temps médiatique, etc.
Chaque année, une trentaine de « conseillers » (téléspectatrices et téléspectateurs désireux de faire entendre leur voix) se réunissent pour participer à divers ateliers d'échanges et de prospections avec les équipes de France Télévisions.
Lancé le 1er décembre 2023, la quinzième édition du CCP s'est portée cette année sur l'information. Comment s'informer aujourd'hui face à  une actualité toujours plus animée et dense, soumise à de multiples crises (politiques, sociales, internationales, environnementales) ? Comment organiser les conditions de débats sereins dans un contexte de polarisation ? Comment s'emparer de la question du changement climatique et de la transition ?  Quelle est la perception de l'offre de France Télévisions ? Comment faire évoluer cette offre pour continuer à répondre au mieux aux attentes du public ?

Les conclusion de la promotion « Anne-Sophie Lapix »

Cette année d’échanges et de réflexions a révélé plus que jamais la nature fondamentale de l'information pour France Télévisions, à la fois comme pilier de son offre mais aussi comme composante essentielle de sa mission de service public. L’information est apparue comme un enjeu d’autant plus crucial aux yeux des membres du Conseils face au bouleversement des usages, à la guerre des récits (fake news, polarisation…), à la fatigue informationnelle, renforcé par une actualité dense et dramatique.
Les membres du Conseil ont tout d’abord tenu à rappeler leur confiance envers France Télévisions et à saluer sa légitimité sur l’information, s’appuyant sur la richesse et la profondeur de son offre, la rigueur et l’indépendance de son traitement (illustrées par sa capacité à enquêter et à produire des révélations) et le professionnalisme de ses présentateurs et journalistes. Corollaire de ces louanges, le Conseil a émis de fortes attentes à l’égard de France Télévisions vis-à-vis du traitement de l’information, mais aussi plus globalement au sujet de sa relation au public et de son devoir de représentation de la société.
Le Conseil invite France Télévisions à toujours faire preuve d’audace et de renouvellement dans son traitement de l’actualité autour de contenus misant sur la pédagogie, l’intensité et l’originalité, dans le but d’éveiller toujours plus la curiosité, stimuler le débat et susciter la réflexion du public face à l’actualité, et captant l’intérêt de la jeunesse.
Aussi, face à une actualité difficile à appréhender, les conseillers encouragent le groupe et ses rédactions à adopter une posture moins verticale et plus en proximité avec le public, en insistant sur la vulgarisation et l’accompagnement, mais aussi une approche plus empathique, moins négative, de l’information.
Dans ce climat de crise de confiance entre médias et citoyens, les membres du Conseil incitent France Télévisions à mettre davantage en place les conditions d’un débat pluriel, reflet de la variété des points de vue, comme de donner une plus grande place à l’expression des citoyens. Et de continuer à expliquer plus systématiquement la mécanique des dessous de la fabrique de l’information et celle de l’établissement des faits.
À l'issue des ateliers, cette édition du CCP, baptisée « Promotion Anne-Sophie Lapix », a remis à France Télévisions et rendu public le rapport ci-après, à consulter sans modération.

Retour sur les ateliers 3 et 4

CCP 2024 - Ateliers
Ateliers du CCP 2024.
© Gilles Custine / FTV

Les ateliers ont eu lieu le 14 mars en visio et le 29 mars en présentiel au siège de France Télévisions. Ils ont été portés en interne par Thiphaine de Raguenel, directrice de la stratégie éditoriale, et Xavier Le Fur, directeur délégué de la stratégie éditoriale. 

Atelier 3 : Quelles attentes autour du traitement médiatique d’une grande question d’actualité, comme le changement climatique et la transition écologique ?

Intervenants : Virginie Fichet
, directrice adjointe en charge du dossier climat et des services de la rédaction, Audrey Cerdan, rédactrice en chef chargée de la transversalité sur les dossiers climat, et Martin Gouesse, rédacteur en chef du Journal Météo Climat.

Cet atelier a permis d’identifier quel regard porte le Conseil sur le traitement des questions climatiques et environnementales dans les médias, et sur France Télévisions en particulier, ce qu’attendent les citoyens-téléspectateurs de France Télévisions sur ces questions. Notamment d’une génération à l’autre. Qu’est-ce qui les accroche ? Qu’est-ce qu’ils critiquent et rejettent ? Comment traiter cette problématique à travers toutes les dimensions qu’elle remet en cause : notre vie quotidienne, notre rapport à la consommation, nos façons de voyager, notre système économique, etc. ? Comment la conjuguer avec « l’autre » actualité ? Quels tons, angles, discours choisir ? Et qui pour en parler (militants, journalistes, scientifiques…) ?

Atelier 4 : Médias publics et débat public, comment organiser le débat dans un contexte de polarisation ?

Intervenants : Elsa Margout
, directrice des magazines de l’information, Julien Duperray, directeur adjoint de l’information des régions et référent pour les JO 2024 au sein de la direction de l’information, Caroline Dumont, direction des magazines, émissions d’enquête et de décryptage, et Sébastien Vibert, directeur adjoint en charge de la transversalité éditoriale, des prévisions et des opérations spéciales. Sans oublier la visite d’Anne-Sophie Lapix. La journaliste et présentatrice du JT de 20 heures sur France 2 a répondu avec plaisir aux questions des membres du CCP.

Anne-Sophie Lapix
Anne-Sophie Lapix
© Gilles Custine / FTV

Pour ce dernier volet, ils se sont interrogés sur le rôle démocratique joué par les médias, et particulièrement France Télévisions. Aujourd’hui, qu’attendent-ils de France Télévisions dans la médiation du débat d’idée, du débat politique, du pluralisme ?Comment le mettre en scène, le raconter, le faire vivre ? L’analyser, le commenter ? Avec qui ? Comment représente-t-on la distance, la défiance entre les politiques et les citoyens, comment représente-t-on ceux qui ne votent pas ? Quelle place et quel rôle accorder aux citoyens-téléspectateurs au sein de ce débat ? Comment mieux et davantage les représenter, les impliquer ? 

Retour sur les ateliers 1 et 2

Pour échanger autour du premier volet intitulé S’informer aujourd’hui et du deuxième, L’info : ses différents formats et leurs évolutions, deux ateliers ont été organisés, le premier en visio le 25 janvier, le second en présentiel le vendredi 2 février.

Concernant S’informer aujourd’hui, les conseillers ont insisté sur la confiance qu’ils avaient en France Télévisions, confiance basée sur un traitement neutre, factuel, indépendant (cf. investigation) et rigoureux (incarné par des journalistes « professionnels »).
Sur la fabrication de l’info, la volonté de France Télévisions de rendre publiques les sources de ses reportages a été positivement accueillie, certains souhaitant même qu’on puisse connaître le pourquoi de tel choix ou de telle hiérarchie, et qu’on puisse parfois montrer une dimension affective et spontanée dans le traitement de l’actualité.

Pour le second thème, sur les différents formats et évolutions de l’info, les conseillers ont évoqué la nécessité de capter les plus jeunes via des formats courts. À ce sujet, ils ont émis l’idée de faire la publicité de C quoi l’infoen fin de 20h, car si l’information demeure largement portée par ses rendez-vous classiques (20h, C dans l’air), d’autres comme C à vous, Quelle époque !ouVrai ou Fakegagnent en popularité avec un traitement plus actuel, dynamisé.

Retour sur la journée de lancement le 1er décembre 2023 

Lors de leur première rencontre, les membres du Conseil 2024 ont eu l’occasion d’échanger avec Tiphaine de Raguenel, directrice de la stratégie éditoriale de France Télévisions, Alexandre Kara, directeur de l’information de France Télévisions, ainsi que Muriel Pleynet, directrice de la rédaction nationale, et d’autres représentants de France Télévisions.

 

Prochaine étape : restitution des travaux

Le vendredi 7 juin 2024, les conseillers sont invités au siège de France Télévisions pour rendre leurs conclusions devant la direction et les équipes du groupe.  

Suivez l’actualité du CCP sur France TV & Vous
Aimez, commentez, réagissez : #conseilftv #notretélé #RienNeSeFaitSansVous 

Publié le 11 décembre 2023