Un coup de jeune(s)

Conseil consultatif des programmes

Chaque année, France tv invite une trentaine de volontaires représentatifs des téléspectateurs français à émettre des avis et des recommandations sur des problématiques en lien avec l’audiovisuel public. Leur mission ? Livrer un rapport aux commissions chargées des Affaires culturelles et des Finances de l’Assemblée nationale et du Sénat. Cette 10e promo du CCP* a la particularité de réunir des jeunes de 18 à 35 ans. Ce 10 avril ils dévoilent leur regard sur la télévision et les programmes.

Les téléspectateurs du CCP 2019
Les téléspectateurs du CCP 2019 DR France tv

Sous le regard attentif du parrain de cette promotion, Jamy Gourmaud, une trentaine de jeunes téléspectateurs (de 18 à 35 ans) a travaillé, depuis le 18 septembre 2018, autour des thématiques suivantes : La place de la télévision et du service public aujourd’hui et demain ; la culture sous toutes ses formes, celle qui vous plaît, pas celle qui fait bien ; s’informer à l’heure des fake news ; se divertir sur les écrans, faire son choix aujourd’hui (à voir dans les vidéos ci-dessous). Afin de cerner et débattre de ces sujets, donner leurs idées de programmes, proposer de nouvelles pistes de réflexions, ils se sont réunis quatre fois au siège de France tv, pour des points d’étapes avec des personnalités et des responsables du groupe. En dehors de ces réunions, des échanges réguliers entre les membres et les intervenants ont eu lieu tout au long de la session sur une plateforme d’échange en ligne.  Le 29 mars, ils ont validé le rapport final dont les conclusions ont été rendues ce 10 avril, lors d’une conférence au siège de France tv.

* CCP : conseil consultatif des programmes

Les émissions appréciées par les jeunes sont assez colorées, dans le sens où les plateaux télé sont riches en couleurs. Or, France Télévisions paraît terne à côté.


Cinq vidéos pour tout savoir sur le rapport du dernier CCP

Synthèse sur les recommandations du conseil 

France tv de demain :

  • Faire preuve de plus d’audace et de prise de risque.
  • Intégrer davantage le public dans les orientations de France tv.
  • Faire connaître l’offre du groupe en étant présent sur les réseaux sociaux de leur génération (Snapchat, Twitter, YouTube).
  • Envisager davantage le télévisuel sous le signe de l’hybridité des formats.

Le divertissement :

  • Faire du divertissement non plus un genre en soi mais une notion transversale et englobante du télévisuel.
  • Privilégier des séries qui entraînent dans des univers singuliers, forts, inédits.
  • Investir la télé-réalité d’aventure, en proposant de la compétition, de l’épique.

La culture :

  • Aller vers les cultures émergentes du gaming ou du hip-hop, de l’écologie et des nouvelles technologies.
  • Aborder la culture sous des angles variés et des formes neuves qui la désacralisent et facilitent son accès.
  • Envisager la culture de manière élargie comme ayant tout autant sa place au sein de formats de divertissement ou au sein de la fiction.

L'information :

  • Davantage dévoiler les dessous de la fabrique de l’information dans un objectif de transparence et d’éducation aux médias.
  • Toujours proposer plus de moyens de fact checker l’information afin de développer l’esprit critique du public à l’égard de l’actualité.
  • Compléter l’offre d’information de France tv par des formats dinfotainment qui rendent plus accessible l’actualité.

 

Plaire à tous, ça ne veut pas dire être lisse ou ne pas prendre de risque. 

 

Publié par Diane Ermel le 15/04/2019
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.