« Comptine mortelle », une intrigue policière à tiroirs

Si vous êtes un inconditionnel du whodunit, « Comptine mortelle » est faite pour vous. Cette série en six épisodes mêle habillement les intrigues. À commencer par celle d'une éditrice partie en quête du chapitre manquant d'un roman policier. Le dernier, celui qui répond à toutes les questions. En parallèle, vous suivrez l'enquête conduite par le détective privé de ce fameux roman. Pour savoir à quel point ces deux histoires sont liées, rendez-vous dimanche dès 21.10 sur France 3.

« Comptine mortelle ». © Bernard Walsh/ Eleventh Hour Films / Sony Pictures Entertainment

Qu’est-ce qu’il y a de plus inutile au monde qu’un roman à énigmes sans la fin ?

Susan Ryeland à Andreas Patakis

Quoi de plus énervant lorsqu’on lit, écoute ou regarde une histoire au suspense haletant que de ne pas pouvoir en connaître la fin ? Vous imaginez-vous une seule seconde être dépossédé(e) du dernier épisode ou chapitre ? C’est tout bonnement inconcevable. Alors, mettez-vous un instant à la place de Susan Ryeland, directrice de collection pour Clover Books, lorsqu’elle découvre, à son grand désarroi, qu’un chapitre du manuscrit de Meurtres de la pie est manquant. Et pas des moindres, puisque c’est le septième et dernier. Celui où tout est expliqué. Ce roman écrit par Alan Conway, un auteur à succès mais ô combien irascible et imbu de lui-même, met en scène un détective privé allemand, Atticus Pünd. Arrivé en Angleterre après la Seconde Guerre mondiale, il n’est pas sans rappeler un certain Hercule Poirot. D’ailleurs, Alan Conway semble lui vouer autant d’estime qu’Agatha Christie en avait pour son détective belge. Meurtres de la pie est le neuvième opus relatant les exploits du célèbre enquêteur, et d’avance les ventes promettent d’être au rendez-vous. À condition, il va de soi, de retrouver ce fameux chapitre. Et c’est là que tout se complique. Alan est retrouvé mort au pied de la tour de son manoir.

Susan Ryeland : Écoute, Charles, en réalité, je me contrefiche de savoir comment Alan est mort. Je suis désolée. Dans l’immédiat, on devrait plutôt se concentrer sur le chapitre qui a disparu.

Charles Clover : Qu’est-ce qui nous dit qu’il l'a bien écrit ?

Susan Ryeland : Rien. Peut-être qu’il ne l’a pas écrit. Il faut déjà s’en assurer (...). Je vais aller dans le Suffolk à la recherche des pages manquantes.

Échanges entre Susan et Charles

Comptine mortelle, une fiction dans la fiction

L’écrivain et scénariste Anthony Horowitz maîtrise parfaitement l’art de l’intrigue à tiroirs, de la fiction dans la fiction. Dans Comptine mortelle, vous ferez des allers-retours entre l’époque actuelle et les années 1950, entre la quête de Susan et l’enquête d’Atticus. Prenez soin de mémoriser chaque personnage dans un univers puis dans l’autre. Notez les similitudes. Cherchez les différences. Bien sûr, comme Susan, vous aurez envie de connaître le fin mot de Meurtres de la pie. Mais pour cela il vous faudra patienter jusqu’au dernier épisode. Si tant est que le septième chapitre soit retrouvé… Il va de soi.

One for Sorrow

One for sorrow,
Two for joy,
Three for a girl,
Four for a boy,
Five for silver,
Six for gold,
Seven for a secret,
Never to be told.

Dans cette célèbre comptine anglaise, chaque chiffre correspond au nombre de pies vues. « Pie » en anglais se dit magpie. Et comme vous le découvrirez, cet oiseau et la comptine figurent en bonne place dans l’histoire.

Je suis persuadé que ça n’existe pas les coïncidences. Tout dans la vie fait partie d’un schéma. Une coïncidence est simplement l’instant où ce schéma est visible de façon fugitive. Elle s’avère par là particulièrement précieuse pour le détective.

Atticus Pünd à son assistant Fraser

Comptine mortelle (Magpie Murders)

Épisode 1
Alan Conway, l’auteur à succès des éditions Clover Books, remet son dernier manuscrit intitulé Meurtres de la pie. Susan Ryeland, son éditrice, découvre alors qu’il manque le dernier chapitre. Quand elle se tourne vers son patron et ami, Charles Clover, celui-ci lui apprend qu’Alan a été retrouvé mort au pied de la tour de son manoir.

En parallèle, dans le roman : le célèbre détective privé Atticus Pünd reçoit la visite d’une jeune femme, Joy Sanderling, qui l’implore de venir en aide à son fiancé, Robert Blakiston. Les mauvaises langues du village le soupçonnent d’avoir tué sa propre mère, qui a fait une chute dans l’escalier alors qu’elle était seule.

Épisode 2
Susan se rend à Abbey Grange afin de trouver le chapitre manquant du dernier livre d’Alan, mais toutes ses notes et ses brouillons ont disparu, même son ordinateur a été soigneusement vidé. Elle commence à trouver ça louche, d’autant que toutes les personnes qui l’ont connu semblaient le détester.

En parallèle, dans le roman : après avoir dans un premier temps refusé d’enquêter sur la mort en apparence accidentelle de Mary Blakiston, Atticus change d’avis en apprenant le meurtre de Sir Magnus Pye, qui employait Mary comme gouvernante.

Épisode 3
City World Media et Charles pressent Susan de donner sa réponse pour le poste de PDG. Elle hésite encore, écartelée entre sa vie personnelle et la conviction qu’Alan Conway a été assassiné.

En parallèle, dans le roman : Atticus continue son enquête sur le meurtre de Sir Magnus Pye et la mort de Mary Blakiston. 

Série (6 x 45 min – inédite) – Créateur, auteur et adaptateur Anthony Horowitz, d’après son roman Comptine mortelle (éditions Le Livre de poche) – Réalisation Peter Cattaneo – Production Eleventh Hour Films, en association avec Salt Films 
Avec Lesley ManvilleTim McMullanConleth HillMichael MaloneyAlexandros LogothetisClaire RushbrookDaniel MaysMatthew Beard

Ces trois premiers épisodes sont diffusés dimanche 28 mai à partir de 21.10 sur France 3
Comptine mortelle est à voir et revoir sur france.tv

Commentaires