Un continent derrière Poutine ?

© Fabrice Pierrot/Troisième Œil Productions

Élection présidentielle russe 2018

Dimanche 18 mars à 17.05

FRance 5

De Vladivostok à Saint-Pétersbourg, la grand reporter et spécialiste de la Russie Anne Nivat est partie à la rencontre des Russes. Portrait tout en nuances d'un peuple complexe, attachant, dont la parole s'exprime rarement en Occident.

Ils sont entrepreneurs, enseignants, artistes, médecins ou popes. De tous âges, ces Russes vivent en couple, avec leurs enfants ou la famille élargie, de l’est à l’ouest de leur immense pays. À Vladivostok, Irkoutsk, Khabarovsk, Birobidjan ou Saint-Pétersbourg, ils racontent à Anne Nivat leur quotidien sous Poutine.

Ces points de vue variés, rarement entendus en Occident, dessinent une palette de réalités et la complexité du quotidien pour chacun. La journaliste a voulu en finir avec les clichés occidentaux sur ce peuple qu’elle connaît si bien. Elle se propose de raconter en quoi ce pays n’est pas tout à fait celui que l’on nous décrit, et pourquoi la quête de stabilité constitue la principale préoccupation des Russes. 

Réalisé peu de temps avant l'élection présidentielle russe (organisée le 18 mars), ce film montre ainsi quels sont les ressorts qui influencent le choix du peuple et pourquoi voter Poutine n’est pas forcément, dans la tête des Russes, choisir un « dictateur ».

Anne Nivat

Anne Nivat est grand reporter indépendante et écrivain. Spécialiste reconnue de la Russie où elle a vécu pendant dix ans (jusqu’en 2005), elle est l’auteur, entre autres, de Chienne de guerre (2000), prix Albert-Londres ; Lendemains de guerre en Afghanistan et en Irak (2004) ; Islamistes. Comment ils nous voient (2006) ; Par les monts et les plaines d’Asie centrale (2006) ; Bagdad zone rouge et La République juive de Staline (2013), Dans quelle France on vit (2017). Le 15 mars, Un continent derrière Poutine ? paraît aux éditions du Seuil. Sa volonté : montrer la « petite réalité » dans la « grande », interroger la société sur son quotidien, ses espoirs, ses angoisses et sa place dans le concert des nations.