La déontologie de l'information

Jamais les citoyens n’ont reçu autant d’informations, validées, hiérarchisées ou non. Jamais ils n’ont eu autant besoin de repères visibles, fiables et loyaux. France Télévisions est de ceux-là. Pour nous, la confiance dans nos contenus est plus que jamais un actif puissant et envié. Cette confiance se bâtit sur un socle de valeurs, de compétences et de règles déontologiques.

Quels principes éditoriaux ?
L’information de France Télévisions est :
•    le reflet d’une couverture exacte, équilibrée, complète et impartiale de l’actualité.
•    honnête, sans préjugés ou préférences, respectueuse de la dignité humaine.
•    indépendante. 
•    certifiée, validée avant d’être publiée. 
•    au service du public. Elle participe à la construction de la citoyenneté de chacun, quels que soient son origine, son âge et sa position sociale.
•    Capable d’admettre et de corriger ses erreurs.

Quels textes de référence ?
Nos principes éditoriaux, qui s’appliquent à l’information télévisée et numérique, s’appuient sur des textes de référence accessibles aux citoyens et connus de tous nos collaborateurs : 
•    La charte des antennes
•    La charte d’éthique
•    Le cahier des charges de France Télévisions, qui définit ses missions, dont celle d’informer 

Ces textes sont déclinés par plusieurs chartes et guides de bonnes pratiques internes adaptés à nos offres (Par exemple le guide des bonnes pratiques des éditions, la charte de déontologie de franceinfo, élaborée avec Radio France, la charte de l’utilisation des réseaux sociaux, le guide de vérification des contenus générés par les utilisateurs –UGC-).

Quelle vigilance ?
•    France Télévisions a créé en 2013 une commission de suivi de la déontologie. Elle réunit les organisations syndicales  et la direction, au moins deux fois par an et à chaque fois qu’un sujet majeur émerge.
•    Plusieurs sociétés de journalistes, aux représentants élus par leurs pairs, débattent avec la direction autant que de besoin.
•    France Télévisions dispose également d’un comité d’éthique composé de personnalités indépendantes.