Les projets documentaires - France 3 Régions

Appels à projets 

Date des appels à projet : 20 juin 2022
Les dossiers sont à adresser aux Délégué.es Antenne et Contenus des régions concernées.
Réception des projets jusqu’au vendredi 14 octobre 2022 inclus.


Voyage au confins de l'espace...rural 
Dans nos campagnes où les agriculteurs représentent aujourd’hui moins de 10% de la population active, comment s’organise la société rurale ? Pour cette collection, nous ne voulons pas d’énièmes portraits de nouveaux paysans, sujets déjà largement traités sur nos antennes.
Nous désirons en revanche prendre le pouls de territoires devenus aujourd’hui de plus en plus dépendants de la grande ville où l’on va travailler ou étudier, sauf pour les plus enclavés. Dans telle petite ville, les prix de l’immobilier flambent sous le coup de l’arrivée de familles urbaines ; dans telle autre où l’emploi industriel souffre à bas bruit, la population diminue et les volets se ferment.
L’identité rurale d’aujourd’hui se cherche, entre rêve d’accession à la propriété et accès à la fibre, dans une relation ambivalente aux paysages, formant des bataillons d’opposants aux éoliennes tout en participant à l’extension pavillonnaire.
Nous souhaitons que les documentaires de cette collection s’appuient sur des enjeux locaux à même de témoigner des mutations à l’œuvre dans la ruralité, en privilégiant l’immersion.

Finie la bamboche ?

Après les apéros en visio et les rassemblements annulés de la période Covid, comment et pourquoi fait – on  aujourd’hui la fête en France ? Free parties et fêtes folkloriques, enterrements de vie de jeune fille ou de garçons, carnavals, cousinades, fêtes étudiantes, et bien sûr festivals : cette collection s’attachera à décrire par le prisme de ses territoires un pays festif qui ne renonce pas au plaisir de se rassembler pour le plaisir, pour se défouler, et même pour adresser des messages politiques !
Encore faut-il que les lieux dédiés à la fête survivent : alors que la France comptait 4 000 boîtes de nuit il y a trente ans, son nombre a été divisé par deux; que plus de deux tiers des communes françaises n’ont plus de café, et que les bals populaires ont quasiment disparu. A l’heure du numérique, saurons-nous encore faire la fête dans la vraie vie ?
Pour cette collection, nous souhaitons des films dans une approche humaine et empathique au plus près des personnages, des familles ou des communautés.

Il était une fois la France des années 80

Marquées par la désindustrialisation et un virage libéral mondial, les années 80 ont laissé des empreintes toujours visibles aujourd’hui dans les villes et territoires de France. Les grandes métropoles de région rêvaient de modernité et de grands équipements alors que les villages poursuivaient leur déclin. Les banlieues clamaient l’injustice, les étudiants, leur révolte contre la réforme de l’enseignement supérieur, les agriculteurs se mobilisaient contre la PAC et les quotas laitiers.
Années de naissance de l’écologie politique et du rap,  années fric vouées au culte de l’entreprise, mais aussi années solidaires qui voient naître les Restos du Cœur et la mobilisation militante face au SIDA, les années 80 ont esquissé la société d’aujourd’hui jusque dans ses contradictions, notre relation à l’idéal Européen en vogue il y a 40 ans n’étant pas la dernière.
Les films de cette collection feront largement appel aux images et témoignages de cette époque : ils pourront s’intéresser soit à une personnalité ou une communauté dans l’actualité de ces années, une ville, un territoire, ou encore une cause qui agite la société française d’aujourd’hui, que le recours aux archives des années 80 permet de mieux éclairer.

Accros et à cran : nos addictions

Alcool, tabac, sport, jeu, drogue, médicaments, sexe, travail : ne sommes pas tous -ou presque- accros à quelque chose ?
La crise du Covid, avec les angoisses et l’isolement  qu’elle a générés, n’a fait qu’aggraver ce constat avec en toile de fond la résurgence des phénomènes sectaires.
Mais que disent de nous ces addictions ? Quelles en sont les origines ? A quel moment se rend-t-on compte que le plaisir a laissé place à l’emprise ? Et quels sont les moyens de reprendre le contrôle ?
Des salles de jeux des casinos de petites villes balnéaires ou thermales aux services d’addictologie des hôpitaux les plus réputés ; des salles de fitness aux cercles d’entraide ; des très grandes villes aux petits villages, aucun territoire n’est épargné.
Cette collection rassemblera des témoignages de vies brisées mais aussi des histoires heureuses de celles et ceux qui sont parvenus à maîtriser leur addiction, à en sortir, et reprendre une vie libre.