Nos engagements sociétaux

Favoriser l’égalité et la représentation de la diversité. Oui, mais par quels moyens ?

Pour favoriser l’égalité et la représentation de la diversité, cinq champs prioritaires sont investis par France Télévisions : la promotion de la diversité sociale et la lutte contre toutes les discriminations, la prise en compte du handicap, l’égalité de traitement de tous les collaborateurs de l’entreprise, l’égalité hommes-femmes et la lutte contre l’homophobie.

Nos engagements sociétaux © Getty Images

Actions et évaluations sont menées dans la gestion des ressources humaines, la communication interne et externe, les relations avec les fournisseurs, la formation et la sensibilisation. Ces actions sont aussi déployées sur les antennes. 

Sur l’ensemble de ces sujets, France Télévisions s’inscrit dans le cadre des délibérations du Conseil supérieur de l’audiovisuel en faveur notamment de la diversité (délibération du 10 novembre 2009) et du respect des droits des femmes (délibération du 4 février 2015). Des bilans sont adressés annuellement au Conseil sur ces thématiques. 

Sur le plan interne, le groupe s’investit, par ailleurs, en faveur de l’égalité de traitement de ses collaborateurs. En mars 2014, le groupe s’engageait pour l'obtention du label Diversité délivré par l’AFNOR afin de marquer le travail accompli ces dernières années par l'ensemble des équipes. En 2018, l’entreprise a renouvelé sa labellisation « Diversité » et a franchi une nouvelle étape en obtenant, pour la première fois, le label « Egalité professionnelle ».
 

1. Promouvoir la diversité et la lutte contre toutes les discriminations

France Télévisions œuvre pour l’ouverture à l’autre et à ses différences, par des opérations de partenariat et de mécénat menées sur ses antennes et par sa politique de gestion et de développement des ressources humaines. 

Dans ce cadre, des partenariats avec plusieurs écoles de journalisme permettent d’accueillir des stagiaires boursiers ou issus de zones urbaines sensibles. Dès 2021, la Présidente Delphine Ernotte souhaite renforcer cet accueil et s'engage à recruter 200 alternants issus de la diversité.

Un travail d’information et d’approfondissement de la compréhension de tous les sujets sensibles, graves ou douloureux est également mené avec la programmation de modules sur la chaîne franceinfo et par le biais de master class autour d’un film. 

France Télévisions s’engage aussi pour une meilleure représentation de la diversité à l’écran. L’année 2019 a permis la concrétisation d’engagements volontaristes tels que : la signature du Pacte pour la visibilité des Outre-mer, l’insertion dans les contrats de producteurs d’une clause diversité renforcée ou la création d’un book de casting 1000 talents, en faveur des comédiens et animateurs issus de la diversité. 

Reconduite en 2020 pour un nouveau mandat de 5 ans, Delphine Ernotte s’est engagé dans une politique encore plus inclusive en la matière, en évaluant notamment la représentation de la diversité à l’écran et ainsi fixer des objectifs forts pour 2021.

En 2019, France Télévisions et Tel France (Newen), la société de production du feuilleton quotidien Plus belle la vie, ont noué un partenariat avec Le Défenseur des droits pour réaliser deux campagnes de promotion sous la forme de saynètes, jouées par des comédiens de Plus belle la vie. L’objectif est d’améliorer la connaissance qu’ont les personnes de leurs droits. La première campagne diffusée a traité des droits de l’enfant, à l’occasion des 30 ans de la Convention Internationale. La suivante portera sur les discriminations.

2. Prendre en compte le handicap

L’action de France Télévisions en matière de lutte contre les discriminations liées au handicap s’articule autour de deux axes principaux : l’amélioration de la représentation du handicap au sein de l’entreprise et sur les antennes avec l’accessibilité des programmes à tous les publics.

Au sein de l’entreprise
France Télévisions a signé un accord handicap le 16 novembre 2015 qui s’inscrit dans la durée 2016-2020. Il fait suite aux précédents accords (2008-2010 et 2011-2015). Le 4ème accord handicap est en préparation pour la période 2021-2025. 

En décembre 2019, une nouvelle Charte relative à la représentation des personnes handicapées et du handicap a été signée par une large partie des dirigeants de l’audiovisuel français en présence, notamment, de Edouard Philippe, Premier ministre, de Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées et de Roch-Olivier Maistre, président du CSA. 

Cette charte doit permettre une meilleure accessibilité au média et donner une autre image des personnes en situation de handicap dans les médias audiovisuels 

L’entreprise poursuit son engagement en signant en novembre 2019, avec plus de 100 entreprises, le Manifeste pour l’inclusion, démarche volontariste, en faveur de l’emploi des personnes handicapées en créant notamment des passerelles avec les établissements et services d’aide par le travail(ESAT) et les entreprises adaptées. 

Tous ces engagements ont permis à l’entreprise d’améliorer sensiblement son taux de salariés en situation de handicap. En 2019, le taux était de 5,12 % (vs. 2,65 % en 2007).

Engagements exemplaires lors d’opérations annuelles :
Chaque année, France Télévisions participe à la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées qui se déroule en novembre : dans le cadre de cette opération de nombreuses actions sont organisées, notamment l’accueil, en partenariat avec l’association Arpejeh, de jeunes lycéens handicapés pour leur présenter les métiers de l’audiovisuel (au siège), en plus des visites des classes ULIS organisées durant l’année ;

France Télévisions soutient aussi d’autres grandes causes citoyennes nationales sur ses antennes avec pour certaines la mobilisation de ses collaborateurs :

La lutte contre la maladie d’Alzheimer avec la participation à la campagne organisée pour la Journée mondiale, l’opération « Pyramides des chaussures » avec Handicap international, la myopathie avec l’organisation du Téléthon (depuis 1987), l’autisme avec la participation à la Journée mondiale de sensibilisation, la trisomie avec la participation à la journée mondiale ou encore sa participation à l’opération DuoDay, sur ses antennes et au sein de l’entreprise depuis 2016.

Un module de formation sur la « Sensibilisation à la question du handicap dans l’entreprise », est proposé aux collaborateurs par l’Université de France Télévisions.

Rendre les programmes accessibles aux personnes handicapées
France Télévisions œuvre pour un renforcement de l’accessibilité des programmes de France Télévisions auprès de personnes en situation de handicap auditif et visuel ainsi que par les innovations technologiques à destination des publics aveugles et malvoyants.

Le développement récent d’innovations technologiques a permis à France Télévisions d’offrir en 2019 un accès simplifié et plus opérationnel à ses programmes : 100% des programmes nationaux sont aujourd’hui sous-titrés (38 000 heures, y compris en replay).

6 journaux quotidiens de franceinfo sont sous-titrés et bientôt le sous-titrage de ses journaux quotidiens sera systématique. Depuis septembre 2020, la chaîne d’information en continue franceinfo a multiplié par 4 le sous-titrage des programmes d’information. La chaîne propose ainsi 4 heures de programmes sous-titrés par jour. Les plages horaires concernées sont définies en concertation avec le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées.

Ce « quadruplement » est une première étape dans la poursuite des efforts pour une meilleure accessibilité des programmes, avec un objectif d’atteindre les 100% de sous-titrage signes.

A noter que pour tenir compte des modes de consommation des jeunes publics, une offre 100% numérique est proposée sur france.tv slash destinée aux 18-30 ans et adaptés à une consommation mobile. Bien que ces contenus ne soient pas préalablement diffusés par une antenne linéaire, ils sont tous acquis avec sous-titrage (directement dans le fichier vidéo ou depuis un fichier ajouté) permettant un niveau d’accessibilité adapté pour cette offre.

L’audiodescription
Un effort particulier a été également réalisé en 2019 en faveur de l’audiodescription avec 2000 programmes audio-décrits dans tous les genres de programmes comme les fictions ou les dessins animés… 

En 2019, France Télévisions a aussi porté une attention particulière à la traduction en Langue des Signes Française (LSF). franceinfo a notamment traduit en LSF la soirée électorale des élections européennes de 20h à minuit.

Représenter le handicap sur les antennes de France Télévisions
France Télévisions a renforcé son offre de programmes en faveur de la représentation des personnes handicapées sur l’ensemble de ses antennes afin de faire évoluer le regard du téléspectateur.

Grâce aux programmes réguliers à succès tels que le programme court Vestiaires (9e saison), le magazine L’Œil et la Main ou par le biais des fictions « D’un monde à l’autre », « Mental », ou encore la série pour ados Skam (saison 5) sur France.tv /slash, France Télévisions  permet une meilleure compréhension du handicap.

A travers sa plateforme éducative Lumni, France Télévisions souhaite également sensibiliser les plus jeunes à la question du handicap avec la série Handico, qui répond de façon ludique aux questions les plus courantes ; Les 12 épisodes de cette première saison ont traité de l’autisme, de la trisomie ou encore de la surdité.

L’année 2019 a aussi été marquée par l’acquisition des droits de l’événement le plus important des prochaines années, à savoir les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Cette acquisition – qui inclut également les Jeux de Pékin en 2022 – constitue un marqueur puissant permettant de poursuivre le rôle d’exposition du handisport en télévision.

3. L’égalité de traitement de tous les collaborateurs de l’entreprise 

La diversité des équipes touchant à l’âge constitue un enjeu important tant sur le plan des ressources humaines que de la cohésion sociale. A ce titre, France télévisions a pour ambition de développer une culture intergénérationnelle forte et enrichissante pour tous.

Dans le cadre de cette politique, le contrat de génération est l’un des outils permettant d’agir en faveur de la diversité des âges qui constitue l’un des champs d’actions prioritaires que s’est fixée l’entreprise. Il permet d’anticiper les évolutions de carrière et favoriser la transmission des compétences et la coopération intergénérationnelle.

Négociation d’un nouvel accord GPEPP (pour la période 2020-2022) qui intégrera les principaux engagements de l’accord contrat de génération (2017-2019).

Les seniors
Dans le deuxième accord « contrat de génération », France Télévisions a maintenu à hauteur de 20% l’effectif des seniors dans l’entreprise et prévoit aussi un meilleur suivi de leur compétence, de leur besoin de formation, de leur situation professionnelle, ainsi que l’amélioration de leur condition de travail et des dispositifs intégrant la pénibilité.

En 2019, France Télévisions a recruté 23 seniors (+ de 55 ans).

Les jeunes
France Télévisions poursuit sa reconquête du jeune public avec tout d’abord le développement du média numérique france.tv slash consacré aux 18/35 ans. 

Le Groupe encourage aussi la créativité de jeunes auteurs et réalisateurs grâce à Filme ton quartier, concours de courts métrages qui a permis de révéler 10 nouveaux talents. 

Cet encouragement est également prodigué aux écoles de cinéma de quartiers populaires comme l’école fondée par Ladj Ly, Kourtrajme, à travers des partenariats et des masters class qui permettent de repérer les talents et de les exposer sur les antennes.

France Télévisions a signé un partenariat avec le Fond Images de la Diversité du CNC pour le lancement de la première édition du Concours Jeunes Talents qui récompense réalisateurs et scénaristes et la dotation d’un prix par France Télévisions.

Poursuite du développement de l’éducation aux médias et à l’information auprès des jeunes, en s’appuyant sur franceinfo et sur les partenariats conclus avec les écoles de journalisme.

En 2019, l’entreprise a recruté 86 jeunes (30 ans inclus) en CDI représentant 30% des embauches dont 16 ex-alternants et 194 alternants (effectif annuel moyen).

Pour maintenir une offre d’animation de référence tout en s’adaptant à la diversité des usages des enfants, France Télévisions à lancé en décembre 2019, Okoo, une offre linéaire numérique complète, disponible sur tous les écrans, sans publicité et adaptée à chaque classe d’âge.

En 2019, France Télévisions a lancé sa nouvelle plateforme éducative Lumni. Une offre inédite, gratuite, expertisée et sans publicité donne accès à la culture, au savoir et à la connaissance pour tous les enfants de 3 à 18 ans et couvre l’ensemble des disciplines scolaires de la maternelle à la terminale.

L’éducation aux médias est un des axes fondamentaux de la politique de France Télévisions envers les jeunes publics en particulier ceux issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

En 2019, la création par France Télévisions, en partenariat avec le CLEMI, du Réseau citoyen de journalistes a permis à des journalistes d’accompagner des enseignants, partout en France, à travers l’animation d’ateliers sur la lutte contre les fausses informations, l’éducation à l’image ou la liberté d’expression.

La convention cadre signée avec le CIPDR (Conseil interministériel pour la prévention de la délinquance et de la radicalisation), s’est déployée autour du documentaire « Histoire d’une Nation » qui retrace 150 ans d’immigration en France. Cette série a permis hors antenne plusieurs dizaines de projections-débats sur le sujet dans les établissements scolaires et universitaires sur tout le territoire.

France Télévisions souhaite aussi s’investir dans un projet de développement du Service national universel (SNU).

4. Œuvrer pour l’égalité femme-homme

Tout au long de l’année, France Télévisions se mobilise au travers de ses différentes actions en faveur de l’égalité des droits entre femmes et hommes, notamment sur la question de l’égalité salariale et dans la lutte depuis plusieurs années contre les stéréotypes et les violences faites aux femmes.

L’égalité professionnelle 
Un 3e accord en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (2018-2020) a été signé. Son ambition est de rééquilibrer la mixité dans certaines familles professionnelles et au sein de l’encadrement.

Il propose également des dispositifs en matière de rééquilibrage vie personnelle et professionnelle et réaffirme sa volonté de lutter contre toute forme de discrimination en interne comme sur les antennes.

Renouvellement de la convention de partenariat avec « Capital Filles » pour promouvoir les métiers de l’audiovisuel ; ce sont 50 marraines engagées ou ré-engagées de l’entreprise qui accompagnent de jeunes lycéennes. 

De nombreuses formations sont proposées tels qu’un e-learning « Stéréotypes à l’antenne », une actualisation des données concernant les modules e-learning « Egalité femmes/hommes, les fondamentaux de la diversité » et relance de l’Opération « À la rencontre des techniciennes » qui s’est tenue le 12 février 2019, en partenariat avec Pôle Emploi pour sensibiliser les collaborateurs en interne sur la féminisation des acteurs techniques.

 

 

 

 

 

La place des femmes sur les antennes et programmes
France Télévisions s’est engagé pour l’égalité homme-femme sur l’ensemble de ses antennes, notamment dans le cadre de la délibération du Conseil supérieur de l’audiovisuel du 4 février 2015. 

Sur ses antennes, France Télévisions a enregistré 42 % d'expertes sur l’ensemble des chaînes du Groupe vs 28% en 2015.

Cette parité est d’ores et déjà atteinte concernant les présentatrices et animatrices et la part totale des femmes présentes à l’antenne (journalistes, animateurs, chroniqueurs…) est de 45 %. 

La création du site des Expertes en 2015 qui a pris la suite du « Guide des Expertes » a participé activement à augmenter le nombre de femmes expertes interrogées par les médias. Pour atteindre son objectif de parité complète experts/expertes, qui s’inscrit dans le contrat d’objectifs et de moyens, France Télévisions a signé une convention avec le groupe Egaé qui s’engage à faire évoluer le site expertes.fr.

France Télévisions s’engage aussi à augmenter significativement la présence des femmes derrière la caméra. Delphine Ernotte Cunci a annoncé la mise en place des quotas pour les femmes réalisatrices à partir de 2020, avant de les étendre à l'ensemble des créateurs. L’objectif est d’atteindre 30% de réalisatrices dans les fictions préfinancées par France Télévisions. 

Afin de ne pas multiplier les outils au risque d’éparpiller encore le peu de visibilité qu’ont les réalisatrices, France Télévisions, le Collectif 50/50, le Groupe 25 Images, l’association « PFDM - Pour les femmes dans les medias », la SACD, le SPI et l’USPA ont décidé de s’associer pour faire de la « Bible 50/50 » lancée en 2019 par le Collectif 50/50, le répertoire de référence des réalisatrices. 

Pour lutter contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes, France Télévisions et plusieurs médias ont signé une charte avec l’association « Pour les femmes dans les médias » (PFDM) au Ministère de la Culture. 

L’ensemble des antennes du Groupe s’est aussi mobilisée en faveur de la lutte contre les féminicides et violences faites aux femmes avec une campagne nationale le 3 septembre 2019 suivie d’un spot le 25 novembre.

Dans les programmes Jeunesse, France Télévisions mène depuis plusieurs années une action résolue pour donner plus de place aux personnages féminins non stéréotypés et veiller à l’équilibre garçon/fille pour les protagonistes principaux des séries à destination des enfants.

Le sport féminin est aussi valorisé : compétitions mixtes (JO, Fed Cup, Roland Garros,…), opération Sport féminin toujours, initiée par le CSA, le Ministère des Sports, le Ministère chargé des Droits des femmes, avec un traitement éditorial spécial dans les magazines sportifs et les magazines de société, sur l’offre numérique et avec la retransmission en direct et en première partie de soirée du match de rugby féminin France/Angleterre.

5. Lutter contre l’homophobie et les discriminations liées à l’orientation sexuelle

La visibilité des personnes LGBT+ sur les antennes et la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre sont présentes sur l’ensemble des chaînes du Groupe et notamment intégrées dans l’information (reportages, magazines…) et tous les genres de programmes.

En écho à la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, France Télévisions a mobilisé ses antennes, sa plateforme jeunesse et ses réseaux sociaux pour briser les tabous, porter le débat et ouvrir les esprits.

Suite à la  diffusion du documentaire sur l’homophobie dans le sport « Footballeur et homosexuel : au cœur d’un tabou » une master class de lycéens a été organisée par Lumni, la plateforme éducative et animée par Lilian Thuram. 

En 2019, France Télévisions a aussi accompagné les associations SOS Homophobie, Urgence Homophobie et Le refuge. Signature d’une convention de partenariat officiel avec « l’Autre Cercle » et participation aux actions de sensibilisation et à la consultation nationale de cette association sur les questions LGBT au travail.

France Télévisions a apporté son soutien au lancement de l’association LGBT+ interne « france.tv pour tou.te.s » ouverte à tous les salariés pour garantir l’inclusion des personnes LGBT+ au sein de France Télévisions, prévenir ou dénoncer toutes formes de discrimination dans l’entreprise ou sur ses écrans et veiller à l’expression de la diversité de la société française sur les antennes (programmes et information) et autres supports de diffusion.

Toujours en ce sens, une plateforme de témoignages de discriminations homophobes a été mise en place par Lumni, et mise en ligne sur l’intranet monespace du rapport 2019 sur l’homophobie de l’association SOS Homophobie. 
Par ailleurs, toutes les chaînes du groupe mettent en valeur des programmes abordant ces questions. 

Label diversité

Les labels
Les labels égalité et diversité
© DR

Nous avons obtenu une double certification : le label diversité qui récompense notre engagement pour la diversité et l’égalité des chances et le label égalité professionnelle qui récompense notre engagement en faveur de l’égalité professionnelle dans nos processus ressources humaines et de programmes valorisés sur tous nos écrans.