france.tv

Nos engagements environnementaux

Sauvegarder de la biodiversité, réduire l’empreinte environnementale et sensibiliser aux bons comportements. Par nos actions multiples, montrons l’exemple.

France Télévisions, en tant qu’entreprise publique et acteur clé du secteur des médias, s’impose d’agir de façon significative en faveur du respect et de la protection de l’environnement.

Nos engagements environnementaux
Nos engagements environnementaux © Getty Images

Le groupe est pleinement engagé dans des actions visant à préserver l’environnement et à intégrer la durabilité dans le quotidien de ses activités. Que ce soit au travers de ses programmes, dans la fabrication de contenus ou la gestion quotidienne de ses infrastructures, il a envie d’associer et de mobiliser le plus grand nombre autour des questions liées au dérèglement climatique et à la sauvegarde de la biodiversité.
Dans ce domaine, France Télévisions a une responsabilité de grand média public et d’entreprise, c’est pourquoi il s’engage à donner une voix à la nature sur toutes ses chaînes nationales, régionales, ultramarines et ses plateformes numériques et aussi à réduire l’impact direct de ses activités.

Donner une voix à la nature par une couverture médiatique de grande qualité

Une couverture médiatique de qualité renforce l’autonomie des personnes et les pousse à accomplir des changements positifs. Qu’ils soient au service du traitement de l’actualité immédiate ou de l’investigation plus fouillée, les magazines d’information et de débat, les fictions, les séries ou encore les documentaires contribuent à la compréhension des phénomènes sociaux et à la connaissance des transitions. Le public a besoin de bonnes informations pour pouvoir prendre des décisions efficaces à son propre niveau ou à l’échelle mondiale, et la grande majorité des personnes s’informe sur la biodiversité via les médias. Les rédactions de France Télévisions s’engagent à avertir le public d’événements climatiques extrêmes, à fournir des explications sur des politiques complexes, à mettre en avant des stratégies d’adaptation qui fonctionnent sur le terrain et à jouer le rôle d’organe de surveillance pour protéger l’intérêt public et la nature.
Avec deux grandes orientations :
•  Susciter l’envie d’agir pour la biodiversité :
– faire émerger, enrichir et partager une culture de la nature,
– renforcer la mobilisation et les initiatives citoyennes, 
– faire de la biodiversité un enjeu positif.
•  Développer, partager, valoriser les connaissances :
– porter un regard critique sur les politiques menées,
– interroger sur le déroulement des initiatives retenues sur leurs éventuelles difficultés d’application dans le temps,
– proposer des contenus afin de rendre plus concrètes les évolutions nécessaires et d’en faciliter les anticipations et l’appropriation par l’ensemble des citoyens et des acteurs socio-économiques.

Limiter nos impacts environnementaux directs avec trois orientations

1. Réduire l’empreinte environnementale et protéger la biodiversité de nos sites
Sur ses implantations, en gestion propre, France Télévisions s’engage à :
•  réduire l’impact sur les milieux en maîtrisant les consommations énergétiques de façon à diminuer les émissions de gaz à effet de serre ;
•  restaurer, préserver et gérer l’environnement en limitant les pollutions : valoriser les déchets issus de l’entretien, installer des abris favorables à la faune, limiter l’utilisation de produits sanitaires et utiliser les pesticides et herbicides au minimum ;
•  limiter les perturbations générées par l’homme : éclairer moins, limiter la pollution sonore, neutraliser les pièges potentiels pour la faune.

2. Réduire l’impact de nos contenus en éco-concevant nos programmes
Identifier les impacts de nos tournages et agir pour préserver les écosystèmes via la mise en œuvre et le suivi d’un programme d’actions, dans un esprit d’amélioration progressive.
Actions engagées par les équipes de la fabrication interne : 
•  réduction des émissions de gaz à effet de serre dans la mesure du possible,
•  distribution de bouteilles réutilisables pouvant être remplies dans les distributeurs d’eau disponibles, 
•  initiative de réduction du papier, limitant les copies papier et la distribution des supports imprimés,
•  séparation des déchets,
•  réutilisation de toutes les structures et décors temporaires,
•  utilisation d’aliments locaux et de saison,
•  utilisation d’autant d’énergie renouvelable que possible, 
•  utilisation de tout moyen de réduire les besoins de mobilité et de mieux gérer les déplacements des équipes et du matériel,
•   priorité donnée aux hôtels dont les pratiques sont respectueuses de l’environnement, etc.

3. Sensibiliser et faire évoluer les comportements de la filière audiovisuelle et cinématographique
•  Par le développement des outils et actions du collectif Ecoprod* visant à limiter l’impact des productions sur l’environnement.
•  Par la mobilisation des entreprises, fournisseurs et partenaires autour des enjeux RSE.

* Ecoprod est une démarche collective, lancée en 2009 par des acteurs du secteur audiovisuel, pour engager la filière dans la prise en compte de son empreinte environnementale. Les cinq partenaires fondateurs, le Groupe Audiens, la Commission du film d’Île-de-France, France Télévisions, TF1, avec le soutien de l’Ademe et de la Direccte Île-de-France (ministère de l’Économie et de l’Industrie), ont depuis été rejoints par le CNC, la CST, Film France et le Pôle Média Grand Paris.