Les projets documentaires - Société et Géopolitique

Heure D - France 3

1000 Jours 
Sara, Hasan, Ghaith et Khairy ont une vingtaine d’années. Réfugiés syriens, ils sont arrivés à Paris il y a 3 ans. Ils se sont rencontrés à la Sorbonne où ils étudient. Avec leur professeur, au cours d’un we, ils se souviennent de leur vie d’avant, du voyage qui les a amenés jusqu’ici. Sont-ils toujours ceux qu’ils étaient avant de partir ou se sont-ils réinventés avec l’exil ? Ensemble, ils remontent le fil de ces 1000 premiers jours en France.
52 min / Production : Ego production / Réalisation : Laurent Rodriguez

Anaïs s'en va (encore) en guerre

7 ans après son film « Anaïs s’en va-t-en guerre », Marion Gervais renoue avec l’agricultrice bretonne. Cette fois, Anaïs n’est plus seule. Elle est tombée amoureuse de Seydou rencontré au Sénégal et épousé là-bas. Mais le consulat français fait traîner le dossier, demandant toujours plus de preuves de leur amour. Anaïs retrousse les manches, repart au combat.
52 min / Production : Squawk / Réalisation : Marion Gervais

Aventuriers du match perdu
Rennes, printemps 2019 : une quinzaine de personnes se mobilise sur un projet aussi ambitieux que chimérique. Chacun se prépare à réincarner, dans la mesure de ses possibilités, l'un des membres de l'équipe de football française qui avait manqué de peu l'exploit de battre l'équipe mythique d'Allemagne lors de la Coupe du monde 1982...
52 min / Production : Les Films de la pluie / Réalisation : Serge Steyer

Bleu te va bien (Le)

Quatre femmes font famille. Maryvonne, la mère de Lucie, la réalisatrice est débarquée en EHPAD l’année de ses 57 ans. Lucie a deux sœurs, Lise et Justine. Elles sont trois filles, profondément soudées. Lucie filme à l’intérieur de ce corps familial pour explorer leurs liens, éprouver leurs distances nécessaires et parfois impossibles. Au fil du temps, chacune des 4 femmes se libère. 
52 min / production : Vivement lundi ! / Réalisation : Lucie Rivoalen


Dancing queen
Claire est trisomique. Aujourd’hui, elle a 28 ans. Elle recherche l’équilibre entre son travail et sa vie privée. Depuis quelques temps, elle tente de se réapproprier son corps, ses choix, ses envies. Le réalisateur, Florian Richaud est son frère par alliance. Il lui propose de raconter son histoire, celle qu’elle cherche à inventer. A travers ce récit, ils se rencontrent enfin.
52 min / Production : Tiresias films /Réalisation : Florian Richaud 

Entrepreneuse et le pêcheur (L')

A Dunkerque, les marins-pêcheurs mettent la clef sous la porte les uns après les autres. Dans ce contexte difficile, Patrick l’un des derniers propriétaires de bateaux de la région, décide de mettre fin à ses jours en septembre 2019. Son fils Florent se retrouve alors propulsé à la tête de l’entreprise familiale à l’âge de 30 ans. Démuni et au bord du dépôt de bilan, il est finalement épaulé par sa tante Marjorie, une directrice financière expérimentée, qui décide de venir à son secours.
52 min / Production : Clairière Ouest / Réalisation : Cyril Bérard 

Et la terre s'ouvrit une dernière fois
En Pologne dans la forêt de Sobibor, un archéologue fouille patiemment le site d’un camp d’extermination. Ce sont les dernières fouilles de l’histoire contemporaine de la Shoah. Des milliers d’objets sont ramenés à la surface. Mais le temps presse car un musée se construit sur les lieux mêmes des fouilles. L’archéologue s’investit tout autant qu’il est investi par ce lieu de mort avant d’en être dépossédé. 
52 min / Production : Dublin films / Réalisation : Arnaud Sauli

Ici rugissaient les lions
Dans les gorges du Gouleyrous se trouve l'un des plus importants sites préhistoriques d'Europe. Le temps d'un été, des jeunes scientifiques fouillent la terre à la recherche des origines de l'humanité. Tout près, au bord de la rivière, des baigneurs essaient d'oublier le temps qui passe. Fouilleurs et baigneurs forment deux tribus modernes qui se partagent non sans mal un territoire minuscule.
52 min / Production : Habilis productions / Réalisation : Jean-Baptiste Bonnet & Laurine Estrade

Je vais tuer Hitler

Un jour de 1944, l’oncle Joseph de la réalisatrice est parti de la maison familiale en disant « je vais tuer Hitler ». On ne l’a jamais revu et plus personne n’a mentionné son nom. La réalisatrice a découvert son existence, ainsi que son projet meurtrier, par hasard, il y a quelques années. Une enquête qui mène dans les névroses familiales post Shoah.
52 min / Production : Squaw prod / Réalisation : Pauline Horovitz

Lynn et Paris
Echoués à Lyon où leur camionnette vient de rendre l’âme en pleine crise du coronavirus, Lynn et Paris, un couple d’allemands, font la manche tous les matins. Ils ne possèdent pas grand-chose, sauf leur amour, beau et pur. Ensemble, ils rêvent d’un futur, d’une famille, mais le virus rôde et la santé de Paris est fragile. Confinés dans leur camionnette, chacun panse ses plaies. Ensuite, il faudra bien affronter une réalité difficile.
52 min / Production : Point du jour / Réalisation : Arno Bitschy

Maman chanteuse

C’est l’histoire d’une chanteuse dans le regard de son fils. Marie-Lore chante depuis plus de 50 ans. Loin du vedettariat, son histoire est celle d’une passion pour la chanson populaire, partagée avec toute une région qui l’a accompagnée des années 60 à aujourd’hui. 
52 min / Production : EGO PROD / Réalisation : Olivier Wlodarczyk

Mort du loup (La)

En 2010 la mère du réalisateur annonce dans une lettre qu’elle a l’intention de mettre fin à ses jours en Avril 2012. A 66 ans, elle est en parfaite santé mais ne veut pas vieillir d’avantage. Militante, elle veut faire de sa mort un précédent pour le droit à mourir dans la dignité. La date fatidique arrive, mais elle ne passe pas à l’acte. 10 ans plus tard, elle fixe une nouvelle date, juillet 2020, qu’elle repousse également. Ce film raconte la relation d’une mère et d’un fils qui la filme, l’observe dans ses choix et dans sa manière peu conventionnelle d’aborder l’épreuve de la vieillesse.
52 min / Production : Les films du Balibari / Réalisation : Tuki Jencquel

Mots qui restent (Des)

Six personnes évoquent les souvenirs des langues de leur enfance. Ces langues, aujourd'hui en voie d'extinction, font partie d'une catégorie : les judéo langues. Différentes les unes des autres, elles ont en commun, à l'instar du judéo persan, du judéo arabe et du judéo espagnol, une composante araméo hébraïque et, surtout, ont été écrites en lettres hébraïques, un caractère transmis de génération en génération. 
52 min / Production : Les films d'ici / Réalisation : Nurith Aviv

Que Dieu te protège

Une jeune française, juive et arabe se demande s’il lui faut choisir. Elle rend visite à chacun de ses 4 grands parents, juifs d’origine algérienne et tunisienne exilés en France dans les Années 60 pour interroger avec eux le sens de ces appartenances apparemment contradictoires.
52 min / Production : Petit à petit / Réalisation : Cléo Cohen

Roses de ma mère (Les)
Pendant dix huit ans, la réalisatrice n'a plus eu de nouvelles de sa mère ; celle-ci était en Ukraine, sa fille en Russie, séparées par 1500 kilomètres. La fille a appris à faire face au manque en dessinant, en rêvant, en photographiant. Après leurs retrouvailles, elle tente de réinventer leurs liens brisés.
52 min / Production : Agathe Berman studio / Réalisation : Dina Khan

Suzanne, jour après jour
Suzanne vit seule dans une ferme isolée des Hautes-Vosges, dépourvue du « confort moderne » et dans laquelle elle est née en 1930. Au fil du temps, dans l’accomplissement d’une vie ritualisée, elle raconte et se raconte, démontrant qu’une vie heureuse tient à peu de choses. À quelques kilomètres, au village, des jeunes s’installent avec l’espoir d’une vie simple et frugale. Le mode de vie de Suzanne pourrait-il faire école ?
52 min / Production : Anna films & Les films de la pluie / Réalisation : Stéphane Manchematin et Serge Steyer 

Reflets bruts 

Animateur d'atelier cinéma depuis des années dans les cités de Perpignan, Christophe Coello filme la façon dont un groupe de jeunes gens s'emparre d'un dispositif institutionnel et s'en émaancipe progressivement jusqu'à le faire disparaitre. Au fil du temps il observe la construction d'une conscience et d'un rapport au monde à travers l'acte de filmer.
52 min / Production : CP productions / Réalisation : Christophe Coello

Sri landaise
Adoptée à l'âge de trois semaines, la réalisatrice retrouve à vingt-quatre ans sa famille biologique au Sri Lanka et comprend qu'elle lui avait manqué. 
Aujourd'hui, elle choisit d'inventer son identité entre deux lignées, deux cultures. En apprenant à être la fille de ses parents d'ici et là-bas, en s'inscrivant dans chacune de leurs histoires, elle en découvre toute l'ambivalence, et ce qu'elles racontent des relations nord-sud de notre monde. 
Ouvrant les yeux sur cette réalité, elle tente d'en déployer toute la complexité à travers un geste filmique à la fois tendre et révolutionnaire. 
52 min / Production : Sister productions / Réalisation : Maylis Dartigue

Tu seras un ultra mon fils
Tu seras un ultra mon fils raconte le destin d’un père et de son fils, tous deux pratiquant le football populaire et amateur, supporters de Lyon, piliers de l’institution, héros au même rang que les grands joueurs passés par le club.
52 min / Production : La générale de production / Réalisation : Maxence Voiseux

Vie de ma mère (La)
Maïram Guissé, la réalisatrice raconte la vie de sa mère. Longtemps, elle l’a vue sans vraiment la regarder. Jusqu’à ce moment où elle comprend qu’à l’aube de sa retraite, elle prépare un long retour au Sénégal. Elle se demande alors qui est la femme derrière sa mère, qui année après année, a conquis, entourée de ses fidèles amies, son espace de liberté et construit sa propre identité. 
52 min / Production : Upian / Réalisation : Maïram Guissé