Les projets documentaires - France 3 Régions

Grand Est 


3 frères en transition
François, Dominique et Jean-Luc sont trois frères alsaciens, tous la cinquantaine, chacun un métier et une famille.
Et un projet commun : un retour à la terre, en faisant l’acquisition d’une ferme et d’une dizaine d’hectares en Haute-Marne dans le village de Sarrey. Un lieu destiné à être partagé en famille et au-delà à jouer un rôle environnemental et social.
52 min / Production : Real productions / Réalisation : Chloé Hunzinger

3615 ne répond plus (Le)

Il y a le TGV, le Concorde et… le MINITEL.
Le MINITEL est bien plus qu’une aventure politico-économique, c’est un objet transitionnel entre les français et leur rapport au progrès.
L’aventure du MINITEL regorge d’anecdotes, tout un chacun âgé de plus de 35 ans en possède. Nous avons tous notre petit souvenir rattaché à la boîte marron. Du sentimentalisme, de la nostalgie? Sûrement un peu, mais en tous les cas on ne peut pas raconter l’histoire du MINITEL sans y mettre de l’affect !
Son histoire s’inscrit pleinement dans les territoires, avec 3 régions particulièrement concernées : le Grand Est, Centre Val de Loire et la Bretagne.
52 min / Production : Seppia / Réalisation : Nicolas Bole

Adelaïde Hautval

A l’institut Yad Vashem, c’est le dossier numéro 100 (le 4ème de France) dans la liste des Justes parmi les Nations. Cette Juste, c’est Adélaïde Hautval, une femme extraordinaire. Décédée en 1988, son exemplarité a été remise en lumière il y a quelques années grâce à la parution d’un livre, et un collège du Sundgau va bientôt porter son nom.
52 min / production : Un film à la patte / Réalisation : Daniel Cling

Années 70 : quand les prions s'embrasent

En 1971 les prisons de Toul et Nancy furent les premières à connaître des mouvements de mutineries, qui embrasèrent le reste de la Fance. Les détenus vont faire entendre leur voix, ce qu'ils réclament : des conditions de vie décentes. Sur les banderoles on peut lire "ON A FAIM",  mais le public n'est pas prêt à entendre ces revendications. A cette époque le prisonnier est encore considéré un peu comme un bagnard, il a fauté et donc il doit être écarté de la société. 
52 min / Production : What's up / Réalisation : Lise Baron  

Aux quatre vents

Patrick a un rêve, réunir un jour sa fratrie (lui et ses 3 frères) pour parler, évacuer les non-dits d’une enfance douloureuse et surtout bâtir un avenir si possible commun.
Il y a 15 ans les 4 garçons ont été séparés et placés suite aux mauvais traitements que leur faisaient subir leurs parents. Les placements en foyers et en familles d’accueil n’ont pas toujours été une réussite, loin de là… Patrick (23 ans) est l’aîné, il se sent responsable de ses petits frères (Jean-Marc 21 ans, Nicolas 19 ans, Gabriel 17 ans). La fratrie est éclatée et les contacts entre eux rares.
52 min / Production : Loir production / Réalisation : Bertrand Hagenmuller 

Babel. LU
C’est un petit territoire frontalier entre le Luxembourg et la France. Un territoire rythmé par des mouvements pendulaires quotidiens effectués par des dizaines de milliers de transfrontaliers.
Derrière l’eldorado luxembourgeois la réalité est souvent plus douloureuse. « Un bon salaire » se paye cher… Ces travailleurs passent chaque jour d’un territoire à un autre mais aussi d’un univers à un autre. Au cœur du capitalisme européen le jour, le contraste est encore plus saisissant quand ils rentrent le soir dans leurs cités dortoirs.
52 min / Production : Les films du bilboquet / Réalisation : Mehdi Ahoudig & Samuel Bollendorff

Baby Annette

Quel est le point commun entre Charleville-Mézières, Leos Carax et une comédie musicale composée par les Sparks ? Réponse : Annette la marionnette. Annette est l’héroïne du prochain film de Carax, et du documentaire que nous propose Sandrine Veysset. De la création d’Annette au plateau de tournage du film de Carax, la réalisatrice nous raconte l’histoire d’Annette et celle de 2 mondes : l’animé et l’inanimé.
52 min / Production : La huit / Réalisation : Sandrine Veysset

Beau geste (Un)
C'est une histoire positive et exemplaire d'une réindustrialisation possible de la France que veut nous raconter ce film. Une usine quasiment en ruines va ressusciter : la transformation des forges de Bologne en Haute-Marne en forges ultra-modernes pour l'industrie aéronautique. Menacées de fermeture, ces forges ont été sauvées par un homme, Emmanuel Viellard issu d'une des plus anciennes familles industrielles de Franche-Comté.
52 min / Production : Seppia / Réalisation : Marie Ka

Chanson d'amour

Amour, bonheur et paysages alpins, ce sont les 3 ingrédients majeurs de la recette des chansons de Volksmusik, une tradition tyrolienne qui connaît de nombreux adeptes en pays germanophones. C’est à un road movie sentimental que nous invite le réalisateur, dans la voiture de ses parents, fondateurs d’un fan club alsacien de Volksmusik. Raymonde et Jean-Martin parcourent, avec les membres de leur club, des centaines de kilomètres pour assister aux concerts de leurs idoles Mario et Christoph, des stars qui font rêver des midinettes de 50 à 90 ans!
52 min / Production : Ana films / Réalisation : Hervé Roesch

Chants grégoriens 2.0
Le chant grégorien, c’est beau et mystérieux. Un art qui nous vient du Moyen-Age mais beaucoup plus actuel que nous ne l’imaginons. On ne l’écoute pas que dans les églises mais aussi dans les studios d’enregistrement, dans les concerts pop, ou encore les chorales. 
A travers une galerie de personnages, le film nous propose une approche touche par touche de ce qu’est le chant grégorien, le mystère qui l’entoure, sa puissance, sa force mais qui apaise aussi. 
52 min / Production : 13 productions / Réalisation : Ninon Bretecher

Classe libre 

Docteur Kpote, de son vrai nom Didier Valentin, est animateur en santé sexuelle. Habitué aux interventions ponctuelles dans les établissements scolaires, il va vivre une expérience inédite : l'animation pendant un an d'un atelier dans un lycée strasbourgeois (Couffignal), une "classe libre" (sur la base du volontariat) autour de la question du consentement. 
52 min / Production : TS production / Réalisation : Clara Elalouf

Coeur d'acier aide au développement

En 2013, Anne Gintzburger achevait son film « La promesse de Florange ». Au même moment la réalisatrice se faisait une autre promesse : revenir.
Presque 10 ans après, elle tient sa promesse en nous proposant « Cœurs d’acier ». Mais en revenant sur ce haut lieu de la résistance ouvrière, c’est l’Histoire de cette région qu’elle veut nous conter à travers les paroles des hommes et des femmes qui y vivent. Depuis 30 ans, Anne les connaît bien. Elle connaît leur fierté d’avoir travaillé dans des conditions si difficiles, leur attachement charnel à l’acier. Elle connaît aussi leur lutte, leur souffrance, leur désespoir à la fermeture des hauts fourneaux. 
52 min / Production : Chasseurs d'étoiles / Réalisation : Anne Gintzburger

D'abord ne pas nuire
C’est à travers  deux personnages contemporains que le réalisateur veut nous faire connaître Lyautey, et s’interroger sur la notion d’héritage et de transmission : Rabéa Ridaoui et le colonel Pierre Geoffroy. La première est une juriste marocaine à la tête de l’association Casamémoire, qui œuvre pour la sauvegarde du patrimoine architectural marocain face aux appétits des promoteurs immobiliers. Le second, à 91 ans, est « le gardien » de la mémoire du maréchal, il gère le château-musée de Thorey près de Nancy.
52 min / Production : Les productions du moment / Réalisation : Eric Lemasson

Grande tueuse (La)
L’activité minière tue. Il y a les catastrophes qui, régulièrement dans le monde, font la une des journaux. Il y a aussi un mal plus insidieux, pernicieux, l’inhalation de produits toxiques et de poussières souterraines pendant des années qui provoquent une maladie incurable : la silicose. Avec l’amiante, la silicose est l’une des plus grandes tueuses du 20ième siècle. Si l’extraction minière a cessé en France depuis les années 2000,  une bataille judiciaire a été entamée par 732 mineurs de Moselle pour obtenir une reconnaissance du « préjudice d’anxiété ». La CFDT-mineurs s’est emparée de ce combat.
52 min / Production : D_Vox / Réalisation : Marion Fontaine & Richard Berthollet

Elles travaillent la nuit

A travers les portraits croisés de 4 salariées, de différents secteurs d'activité, qui ont choisi de travailler la nuit nous interrongeons la place des femmes dans la société française. En les filmant dans le cadre de l'entreprise mais aussi dans leur vie privée.
52 min / Production : Un film à la patte / Réalisation : Daniel Cling 

Enfants presque comme les autres (Des)

Beau-Joly est un lieu assez unique en France. Un institut médico-éducatif où est expérimentée depuis plus de 10 ans, une approche particulière des enfants souffrant de troubles du comportement (autisme, hyperactivité etc…). Cette approche singulière, basée notamment (mais pas que) sur une étude nutritionnelle des enfants donne des résultats tels que cet établissement public est aujourd’hui pilote au niveau national, avec l’appui du ministère de la santé.
52 min / Production : Les films d'ici / Réalisation : Anne-Marie Avouac

Espoir de la forêt (L')
Les forêts jouent un rôle majeur dans l’atténuation du changement climatique, encore faut-il que l’homme sache en prendre soin. Car les forêts sont malmenées. Dans les Vosges, le scolyte, petit coléoptère, fait des ravages. Ce sont des centaines de milliers de tonnes d’épicéas qui ont été détruits par exemple en 2019, et ont terminé brûlés. Comment protéger les forêts, comment valoriser les arbres morts ?  Des professionnels, ingénieurs, forestiers, biologistes et aussi architectes, proposent de nouvelles utilisations plus vertueuses du bois, notamment dans la construction. 
52 min / Production : Seppia / Réalisation : Yves Entenich

Jeunesses (Les)

"Les Jeunesses" c'est le nom, un peu désuet, que portent dans les Ardennes les associations de jeunes qui sont chargées d'organiser la fête annuelle du village. La jeunesse c'est aussi celle de Victor, chef de l'association d'Imecourt, qui n'est jamais plus heureux que dans la fête. Nous le suivrons, lui et sa bande, tout on long de l'année à la préparation d'une telle fête de village, pour poser un regard autre sur la jeunesse rurale, qui n'exprime pas ses difficultés de la même façon que la jeunesse des banlieues, mais porte comme elle le poids des regards limitants.
52 min / Production : Imagissime et les productions de la vie de la bonne / Réalisation : Yvonne Debeaumarché

Jeunesses volées 

1942-2022 : 80 ans de l’incorporation de force.
Une commémoration l’année prochaine (octobre 2022) où les témoins directs seront de plus en plus rares, âgés au minimum de 96 ans…
Si le sort des Malgré-Nous est assez connu, ayant fait l’objet de films et de livres, il n’en va pas de même pour les Malgré-Elles. Et c’est à elles que la réalisatrice veut s’intéresser, elles qui ont dû attendre 2008 pour obtenir une modeste reconnaissance. 15 000 alsaciennes et mosellanes ont été incorporés de force à partir de 1942.
52 min / Production : Day for night / Réalisation : Nina Barbier 

Héritière (L') 

Le défi de la relocalisation dans l'industrie du textile. Le made in France qui s'impose et redonne espoir à des ouvrières françaises. L'histoire de jeunes entrepreneurs convaincus que l'industrie française a un avenir : leurs 3 priorités étant la justice sociale, la protection de la planète et l'économie circulaire. Un film porteur d'enjeux et d'espoir.
52 min / Production : Chasseurs d'étoiles / Réalisation : Anne Gintzburger

Karim à notre insu

Les combats de Rabéa Ridaoui (la préservation des beautés architecturales de Casablanca) et ceux du Colonel Geoffroy (la préservation de la demeure française du Maréchal) se rejoignent dans la volonté de transmettre l’héritage de Lyautey. En toile de fond : une histoire positive de la colonisation.
52 min / Production : Keren production / Réalisation : Françoise Scholler

Lettres errantes

De Téhéran à Bagdad en passant par Benghazi, Salonique ou encore Istanbul, c’est à une invitation au voyage que nous convie la réalisatrice, un voyage sonore dans ces pays où des langues, les judéo-langues, sont en train de disparaître.
Ces « langues juives » (arabe, persane, ou espagnole) nous sont racontées par 6 personnages (2 femmes, 4 hommes), dont l’enfance a été bercée par ces sonorités très différentes. A travers des contes, des mythes racontés par leurs mères et leurs grands-mères, ce sont les souvenirs des 6 personnages qui redonnent vie à ces langues.
52 min / Production : Les films d'ici / Réalisation : Nurith Aviv

Louis Schittly

Louis SCHITTLY fait partie de la bande des « French Doctors » qui ont créé Médecins Sans Frontières dans les années 70.
Aujourd’hui le docteur SCHITTLY a 83 ans, probablement le bon âge pour regarder sa vie, une forme de défi à la mort qui approche. Une mort qu’il a beaucoup côtoyée dans son existence, des guerres (Biafra, Vietnam, Afghanistan, Sud Soudan) l’ont profondément marqué.
Le baroudeur humanitaire a depuis quelques décennies retrouvé ses racines. 
52 min / Réalisation : Vincent Froehly

Lyautey le marocain
Son nom est connu de tous, vu le nombre de rues, places, hôpitaux et autres lycées qui le portent, mais peu de personnes savent vraiment qui était le Maréchal Hubert Lyautey. 
C’est en fait au Maroc que cet illustre nancéen s’est surtout distingué. En 1912 (cela fera donc 110 ans en 2022 !), Lyautey est le premier Commissaire Résident Général du tout nouveau protectorat français. Il est considéré comme le père fondateur du Maroc moderne. Pendant 13 ans  Lyautey a œuvré, apportant de la modernité aux villes marocaines particulièrement Casablanca tout en préservant l’héritage architectural autochtone. Il a aussi renforcé les administrations locales en respectant leurs droits, ce qui le distingue de « l’esprit colonisateur» de l’époque.
52 min / Production : Real production / Réalisation : Zouhair Chebbale

Marseillaise (La)
Qu’on l’aime ou qu’on la déteste, chacun a son opinion sur la Marseillaise. L’hymne national fait partie du patrimoine de tous les français, mais c’est aussi un chant révolutionnaire célèbre dans le monde entier.Le documentaire veut « aborder la Marseillaise comme une matière vivante qui ne laisse personne indifférent ».  Le parti pris de la provocation, voire de l’insolence, apparaît d’emblée : le film démarre sur une fake news, au plus sommet de l’Etat on envisagerait l’abolition de la Marseillaise !
52 min / Production : Zadig / Réalisation : Vassili Silovic

Mauvais sang
« Mauvais sang ? » s’attaque à un sujet tabou : celui des règles menstruelles. Un cycle indispensable pour certaines femmes, insupportable pour d’autres. Chaque femme a un rapport particulier avec ses règles qu’elle les accepte, les rejette ou les ignore. 
52 min / Production : Ana films / Réalisation : Eléonore Greif 

Mystère Gérardin (Le)

Qui était Julien Gérardin ? Un notaire de province, célibataire, sans enfant, qui trouverait sûrement sa place dans un roman de Balzac. Mais Julien Gérardin avait une passion : la photographie. Entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème,  cet amateur se révèle plus que doué dans cet art, auteur de 6 370 autochromes, à mi-chemin entre la photographie et la peinture. Cette œuvre découverte par hasard dans les réserves de l’ancienne école des Beaux-Arts de Nancy est l’extraordinaire héritage de cet homme mystérieux, dont on ne connaît même pas le visage.
52 min / Production : Sancho and co / Réalisation : Jean-Baptiste Mathieu

Notre part sauvage

Le loup est de retour. Le loup fait peur, et les esprits parfois s’échauffent à son sujet.  Loin du traditionnel combat entre les pros et les antis, le film nous emmène dans la voie de la réflexion. Premiers protagonistes : des éleveurs, victimes de prédations, mais qui envisagent une approche différente loin des postures habituelles. Ceux-ci ont décidé qu’ils devaient « faire avec le loup » et tentent de créer les conditions d’un voisinage supportable.  
52 min / Production : Supermouche / Réalisation : Jean-Pierre Valentin

Papier poésie

Le décor : une petite ville des Vosges, Etival plus connue sous le nom d’Etival Clairefontaine. C’est là-bas qu’est implantée la plus célèbre papeterie française. A travers 3 personnages principaux, le jeune réalisateur nous fait le portrait de sa commune en 2020, celle où il a grandi et qu’il a quitté à sa majorité pour aller « à la ville ». Guillaume nous raconte pourquoi d’autres ont fait le choix de rester. Un récit personnel, à la première personne du singulier.
52 min / Production : Riddim production / Réalisation : Guillaume Cuny

Paysans distillateurs / Le whisky français
La French Touch dans un univers dominé par la tradition écossaise et japonaise : l’aventure du whisky français n’en est qu’à ses débuts. L’engouement est certain avec des distilleries qui s’installent un peu partout dans l’hexagone.
52 min / Production : Lux for film / Réalisation : Thierry Carlier

Raphaël Pitti
En Syrie comme à Metz, le médecin Raphaël PITTI se bat pour que l’humanité survive au chaos. Son engagement auprès des réfugiés ici et ailleurs, ne semble jamais devoir faiblir. Il fait partie de ces personnes qui refusent la fatalité et sont dans l’action.
52 min / Production : Nomades / Réalisation : Sylvie Cozzolino

Retour à Westhoffen
Ondine Debré est la petite-fille de Michel, et fille de François Debré. Elle propose à travers ce documentaire un voyage intime sur les traces des "Debré", à la découverte des racines juives de sa famille en Alsace. Son arrière-arrière grand-père Simon Debré originaire de Westhoffen a été grand Rabbin à Paris . Dans cette quête de ses ancêtres en terre alsacienne elle interroge un pan de l'histoire juive dans la région et recherche ce qui reste de ce passé juif en elle, à qui cette religion n'a pas été transmise.
52 min / Production : Noschool prod & Upside television / Réalisation : Ondine Debré & Frédéric Tonolli

Robert Hossein
7 ans, c'est le temps que Robert Hossein a passé à Reims au début des années 70. 7 années d'une intensité folle  qui ont durablement marqué la ville : Hossein, vedette alors du cinéma français, y a créé son théâtre populaire, sa compagnie et son école. Hossein a en quelque sorte réveillé Reims et la ville ne l'a pas oublié alors qu'elle s'apprête à célébrer en 2021 les 50 ans de son théâtre populaire.
52 min / Production : Day for night / Réalisation : Françis Gillery

Steven Da Costa

Champion du Monde, champion d’Europe, il ne manque plus que l’or olympique au karatéka lorrain Steven Da Costa pour atteindre le graal. Les prochains JO à Tokyo sont l’unique chance de voir son rêve se réaliser. Pour la première fois (et peut-être la dernière) le karaté sera une épreuve olympique. Ce ne sera déjà plus le cas aux prochains JO de Paris et après Steven sera trop vieux…
52 min / Production : French connection films & Alto prod / Réalisation : Damien Muratel

Suzanne jour après jour

Suzanne a 90 ans, elle vit dans une ferme isolée des Vosges où le confort est précaire, pas d’eau courante, pas de frigo, une turbine pour procurer un tout petit peu d’électricité.... Mais Suzanne n’a pas besoin de beaucoup pour vivre sereine. Ses journées sont très ritualisées, le jardin, les repas, la radio et surtout la lecture du journal La Croix ! Suzanne ne s’ennuie jamais. 
52 min / Production : ANA films & Les films de la pluie / Réalisation : Stéphane Manchematin & Serge Steyer

Tournée (La)

A quoi va ressembler la campagne électorale de la présidentielle 2022 ? Comment les électeurs vont vivre le duel qui semble écrit d'avance entre Macron et Le Pen ? Mais on le sait aussi chaque campagne présidentielle réserve son lot de surprises… 
52 min / Production : VLR prod / Réalisation : Joseph Gordillo & Laetitia Giroux

Vie(s) de village

Une loupe sur un village de la France périphérique, qui ressemble à tant d’autres. Champenoux un exemple à valeur finalement universelle.
Situé à une vingtaine de kilomètres de la place Stanislas de Nancy, Champenoux a vu sa population plus que doubler en 20 ans. Comment fait-on société avec des gens si différents : les anciens du village, ceux arrivés il y a 10 ou 20 ans et les petits nouveaux ?
52 min / Production : Ego prod / Réalisation : Jean-Louis André