Les projets documentaires - France 3 Régions

Corse


50 ans sur une île avec vous
En 50 ans le monde a changé. La Corse a changé elle aussi, mais comment ? et même pourquoi ? Ce documentaire est un regard sur ces changements 
Un regard : Il sera le mien à travers mon histoire avec la Corse depuis 50 ans. Cette histoire portera la narration de ce film. Personnelle, anecdotique, racontée à la première personne, (exemples d’histoires en italique en rouge dans ce dossier). 
52 min / Production : Les productions du Triton / Réalisation : Christian Lorre

Adriano Celentano
Portrait de l'auteur-compositeur-interprète, chanteur, acteur, réalisateur, scénariste et présentateur italien.
Production : Cinétévé / Réalisation : François Hubert Rodier

Ajax
Film documentaire sur le  réseau de résistance de policiers français pendant la seconde guerre mondiale, fondé et animé par un ancien Président de l’Assemblée Nationale, Achille de Peretti.
Production : Mareterraniu

Alexandra Ferracci
Portrait de la karatéka.
Production : VNPROD

Algérie et le monde

La politique diplomatique de l’Algérie et son rapport au monde.
Production : INA / Réalisation : Malek Bensmaïl

Amos Gitaï - le territoire et la carte
Les Maisons d’Amos Gitaï, le premier à lui être consacré, entreprend de retracer l’essentiel du parcours cinématographique du cinéaste à partir de sa démarche documentaire : l’arpentage des cadastres et des frontières, l’enquête sur les lieux, le recueillement des mémoires, dans un rendez-vous répété à l’échelle d’une vie, étant la base de sa méthode de mise en scène.
Production : INA / Réalisation : L.Roth

Angelo Rinaldi, une oeuvre sans concession

Parcours d'Angelo Rinaldi, écrivain et académicien de Bastia à Paris.
52 min / Production : Stella production / Réalisation : D.Tiberi et B.Spagnoli

Atelier (L')
Pendant une année scolaire les élèves d’une classe bilingue (corse-français) du collège rural de Petretu suivent un  atelier de cinéma, préparent un court-métrage qu’ils vont réaliser et présenter à la fin de l’année à la Cinémathèque française à Paris.
Immersion dans cet atelier de cinéma.
Production : Mouvement / Réalisation : F. Artily

Au nom de la mer
Selon une légende, dans les petits ports de pêche, si vous remarquez un goéland qui ne ressemble pas aux autres, plus vieux, plus grand, posé à la proue d'un bateau, et qu’il vous regarde longuement comme s'il avait envie de s'approcher de vous, alors approchez-vous doucement et écoutez-le… En fait, c'est l'âme d'un vieux marin, mort en mer, qui revient dans le port où il a vécu. Si vous tendez l’oreille, il vous racontera de belles histoires de pêche où le poisson était abondant et la Méditerranée si bleue et si paisible. 
52 min / Production : 13 production / Réalisation : Jérôme Espla

Bastia 1981
Le 13 juin 1981, Paul Marchioni soulève la coupe de France devant François Mitterrand, le président de la République fraîchement élu. Louis Marcialis, le petit attaquant ajaccien, et Roger Milla, le célèbre avant camerounais, ont tous deux marqué : ils ont renversé l'ogre stéphanois qui  venait de remporter le championnat. Les rescapés de l'épopée européenne de 1978 et les nouveaux joueurs ont fait plier les stars de Saint Etienne. Et lorsque Paul Marchioni reçoit la coupe de France de la part de François Mitterrand qui le félicite, le capitaine Bastiais lui  aurait répondu : « Bravo à vous aussi Président pour avoir libéré des autonomistes corses au cours des derniers jours ».  La victoire sportive se place dans un contexte politique particulier et il s'agit de replacer cet exploit dans son environnement politique de l'époque : l'élection de François Mitterrand qui, dans ses 101 propositions de campagne, propose un statut particulier pour la Corse, puis la libération d'un certain nombre de prisonniers politiques et une victoire qui apparaît aussi comme l'affirmation d'une identité même si les joueurs ont d'abord accompli un exploit sportif inattendu. Des Champs Élysées à la place Saint Nicolas à Bastia, la coupe fera ensuite le tour de l'île et témoins joueurs, journalistes supporters mais aussi adversaires nous ferons revivre cette « Vittoria per I'Eternu ! ».
90 min / Production : Injam productions / Réalisation : Lionel Boisseau

Cathédrales en Corse (Des)
Partir à la découverte, pour les voir, les comprendre, les aimer, faire connaissance avec le patrimoine et l'histoire de la Corse.
52 min / Production : Corse media production / Réalisation : A. Risterrucci & JJ. Colonna d'Istria

Cinema ambulenti
"CINEMA AMBULENTI" est un film qui raconte la vie quotidienne dans la Corse de l'après-guerre par le prisme d'un petit cinéma ambulant créé par une famille qui, sur trois générations, est parvenue à faire rêver les villageois de la plaine orientale et surtout à leur faire oublier les atrocités de l'occupation.
52 min / Production : Ma drogue à moi / Réalisation : Felicia Massoni

Corridors
Un groupe de jeunes adolescents intègrent le Centre de Formation des Apprentis d'Ajaccio. Intra-muros et hors les murs, Vanessa, Nadia, Nicolas, Gaby, Alfredo, et Antoine racontent l’histoire du mouvement de leur quotidien, vécu ou imaginé. Au moment de rejoindre le monde du travail, une nouvelle ligne  se dessine dans leur paysage, celle d'une vie adulte, incertaine et pourtant déjà là.
Production : Les productions du Triton / Réalisation : F. Artily

Corse-France, toute une histoire
L'histoire politique de la Corse depuis son intégration officielle le 30 novembre 1789.
52 min / Production : Storia production / Réalisation : D. Lanzalavi & JP. Pellegrinetti

Corse la biodiversité revisitée
A l’heure où les menaces s’accumulent sur la biodiversité dans le monde, la Corse est-elle encore protégée ? Son insularité est-elle une garantie pour la préservation de sa remarquable richesse naturelle ? Migrations touristiques, trafic maritime intense, l’île est “agressée” en permanence avec des conséquences encore difficiles à évaluer sur la biodiversité de l’île.
52 min / Production : Injam production / Réalisation : Lionel Boisseau

Corse, la vapeur des soupirs
Portrait de l’amour en Corse balayant un siècle de stratégies de séduction dans la société insulaire. Nous remontons le temps, grâce à une petite troupe inventée et qui a pour nom « la vapeur des soupirs » (expression empruntée à Shakespeare pour évoquer l’amour dans « Roméo et Juliette ».) Le récit s’appuie sur 5 chapitres : Les gestes et les mots de la séduction, la clandestinité amoureuse, le mariage, l’après 68 et le Riacquistu et enfin l’amour en 4G avec la génération « Tinder ». L’histoire visite les protagonistes qui ont été au coeur des événements amoureux en s’appuyant sur des photos et des films personnels.
52 min / Production : Mécanos productions / Réalisation : A. Risterrucci

Echos de l'histoire (Les)
De l’Histoire officielle aux entrailles de l’Histoire, "Les échos de l'histoire", série documentaire, propose de revenir sur quelques-uns des faits marquants de l‘histoire contemporaine en Méditerranée, de les déconstruire en les soumettant à une approche autre, plus fouillée, une relecture éclairée et différemment anglée. Ces films tentent d'éclairer sur la fragilité des régimes dans lesquels nous vivons et la précarité des acquis démocratiques que nous croyons solides et pérennes.
Série / Production : Mareterraniu

Enfant du dieu Manouche, Jean-Jacques Gristi
Le jazz manouche. En savoir plus sur cet art vagabond, loin des mesures du jazz bip bop ou de la folie inventive du free jazz. D’un point de vue artistique, le jazz manouche repose entièrement sur le génie de Django Reinhardt. Sa musique fondamentalement jazz, se parfume d’accents tsiganes. Il reste un grand modèle pour tous les guitaristes. Basé sur son répertoire, plus de 1000 créations musicales inventées dans les années 30-50, le jazz manouche a été adopté par certaines communautés comme une « pratique culturelle et un emblème de leur ethnie ». 
52 min / Production : Omnicube / Réalisation : P. Gambini

Etats de violence
La violence en Corse .. Violence des paysages, des meurtres, des bombes… La Corse semble baigner dans la violence depuis des siècles. Aujourd’hui à quelles violences la Corse est-elle confrontée ? Ce film veut regarder, comprendre et donner un sens non pas à LA violence sanglante, mais à toutes LES violences psychologiques et sociologiques silencieuses, invisibles, indolores, qui encadrent nos vies et qui aujourd’hui sont en oeuvre ici comme partout dans le monde. Des violences sociales, économiques ou culturelles qui transforment l’île, ses habitants et sa culture.
Production : Les productions du Triton / Réalisation : Ch. Lorre

Ethbet

"Ethbet" - hold on en egyptien.. 10 ans après la "révolution" en Egypte, qu'est il arrivé aux révolutionnaires ?  
Production : Palacios films

Femmes italiennes sont toutes des miss (Les)
Les femmes italiennes sont toutes des Miss retrace l’histoire de « Miss Italie » à travers les faits marquants et les polémiques qui ont touché de près ou de loin le concours de beauté depuis sa naissance en 1939 jusqu’à aujourd’hui. Au fur et à mesure du récit se dessine fatalement une autre histoire : celle de la condition féminine et de la représentation de la femme dans les médias en Italie.
Le film décrit la discrimination, la violence, le racisme envers la femme italienne, mais aussi sa force, son pouvoir d’indignation, sa volonté d’échapper au stéréotype « Sois belle et tais-toi ».
52 min / Production : Stella films / Réalisation : R. Garzelli

Fuori Tutto
Ma famille était à la tête d'un empire de magasins de chaussures, en Italie. Le business est actuellement au bord de la faillite et ma famille mène une vie criblée de dettes. Je vis à Paris depuis treize ans et je travaille pour la télévision, je réalise de la télé-réalité. Comme le fils prodigue, j'ai décidé de retourner dans mon pays natal avec l'intention de réaliser mon premier film documentaire : une fable moderne sur une famille d'aujourd'hui dans un monde en crise économique.
90 min / Production : Ex-Nihilo / Réalisation : G. Mataresse

Île plastique (L')

En octobre 2017, une photographe jetait une lumière crue sur la « mer de déchets » de Roatan, une petite île au large du Honduras. Mais la gestion des emballages représente un défi qui dépasse largement les abords de cette île des Caraïbes…A des milliers de kilomètres de Roatan, une autre île située au cœur de la Méditerranée attire en 2019 les feux de la rampe sur elle à travers des articles de presse qui annoncent ici aussi la présence d’une île de plastique : Il y aurait au large de la Corse un véritable îlot de déchets plastiques à la dérive ! Qu’en est il vraiment ? Cette île de plastique existe-t-elle réellement ? D’où vient elle ? Quelles sont les menaces que les plastiques dérivant dans les eaux de la Corse font peser sur son environnement, sur la santé des écosystèmes marins et sur la santé des Corses ? Quelles solutions peuvent être envisagées en Corse pour lutter
contre cette pollution ? 
52 min / Production : Studio B / Réalisation : S.Granzotto

Import export les Casablancas driver
IMPORT EXPORT est une proposition de documentaires musicaux, à la programmation stylée pop/rock /électro. Des films comme des voyages, à la fois road-movies et concerts. Traversées insolites pour découvrir des musiciens  et leurs créations actuelles. Pour premier voyage nous partirons avec Les Casablanca drivers en Californie (un groupe né en Corse) en tournée en Californie et au Mexique, à la source de leur imaginaire musical et de leurs rêves.Flash-back ! De retour dans l'île, ils reviennent sur leur trip américain.
52 min / Production : Mouvement

Invisibles - Dans les yeux de Juliette (Les)
Depuis qu’elle est ado, Juliette s’amuse à répéter qu’elle est une « Triple A : Aveugle, Asthmatique… mais aussi Asperger ! ». Et comme elle a beaucoup d’humour, elle affirme « Mais ce n’est pas parce que je suis in-voyante que je dois rester toute ma vie in-visible ! ». Le ton est donné : Juliette Lepage, 18 ans, a passé l’enfance et l’adolescence dans son cocon familial, sous les radars du monde des visibles. Car dans une ville comme Ajaccio, pour une ado, être visible cela signifie trop souvent savoir paraître. Montrer que l’on peut s’intégrer dans une communauté. Juliette n’est pas partie à armes égales avec les jeunes ajacciennes de son âge. Mais qu’importe : elle accepte ses handicaps comme des atouts, qu’elle veut mettre au service des autres « pour leur ouvrir les yeux sur des mondes qu’ils ne voient pas ! ».
Production : Novita production / Réalisation : C. Claus

Jaurès et l'inconnu du croissant
31 juillet 1914, 21 h 40. Nous sommes à la veille de la Première guerre mondiale. Jean Jaurès dîne au café du Croissant, rue Montmartre à Paris. Il est entouré de sa garde rapprochée, ses amis politiques et collaborateurs à l’Humanité, le journal qu’il a fondé dix ans plus tôt. Le dessert vient d’être servi, Jaurès mange une tarte aux fraises. Dans moins d’une seconde, il va être assassiné...Ce docu-fiction raconte, à travers le regard d’Antoine Peretti, et autour de cette scène du dernier repas, les derniers jours de Jean Jaurès. Un Jaurès engagé jusqu’à son dernier souffle dans son ultime combat : préserver la paix en Europe, sauver les peuples d’un conflit dont il pressent l’horreur, protéger les nations de la barbarie des nationalismes.
52 min / Production : Korrom / Réalisation : D. Maestratti

Je suis Nanni Moretti

Dès son premier long métrage au titre emblématique Je suis un autarcique, tourné en Super 8 en 1976, Nanni Moretti donne l'image d'un auteur singulier, à part dans le panorama du cinéma italien. Il n’est pas le fils de la tradition néoréaliste engagée et qui dénonce les inégalités, ni un adepte de la comédie italienne. Moretti est un réalisateur "non aligné", mais dont le cinéma profondément personnel a pourtant traversé l’histoire italienne des quarante dernières années. 
52 min / Production : Opéra films / Réalisation : Paolo Santoni

Langue Corse, le rebond associatif
Depuis les années 1970, il est un sujet en Corse qui a particulièrement animé l'espace public : la survie de la langue corse, en fort déclin. Malgré cet intérêt populaire et le combat politique ininterrompu depuis 40 ans pour son apprentissage dans l'enseignement public, le corse continue son déclin. Il existe bien quelques classes bilingues ou un enseignement optionnel dans le secondaire, mais cela ne porte pas réellement ses fruits, dans une société largement « décorsophonisée ». Depuis quelques années, des associations d'apprentissage et d'immersion linguistique ont décidé de reprendre le flambeau et de se substituer, en quelque sorte, à un service public insuffisant. 
52 min / Production : Intervista prod / Réalisation : Lionel Duma Perreni

Mariage en douce

Automne 1963. Roman Gary, écrivain et prix Goncourt français, et Jean Seberg, actrice américaine, se marient dans le petit village de Sarrola-Carcopino, au-dessus d’Ajaccio. Un mariage tragique puisque, vingt ans plus tard, ils se suicident l’un et l‘autre. Pas de photo de la noce dans les journaux. Ni l’un ni l’autre n’en ont jamais parlé. Personne n’en a jamais rien su, ou presque. Seule la vallée de la Gravoa a gardé la mémoire de l’événement, enfouie chez ses plus vieux habitants, et qui avait fini par ressembler à une légende.
Pourquoi ce lieu? Pourquoi ces cachotteries? Pourquoi, ce qui ressemble à une volonté de brouiller les pistes, jusqu’à confondre les principaux biographes ?
52 min / Production : Intervista prod / Réalisation : A. Chemin

Maya and Clyde
Maya et Clyde que, à priori tout séparait, se sont rencontrés sur Facebook en 2012. Ils avaient tous les deux 39 ans. Un océan les séparait à la fois littéralement et culturellement.  Maya sous la pression de ses parents, imposa à Clyde, red-neck évangéliste, de se convertir à l’Islam pour se marier. Clyde, militant trumpiste, demanda à sa femme dès son arrivée à Hattiesburg, de dissimuler son identité musulmane et de se faire passer auprès de son nouvel entourage, pour une chrétienne libanaise. Et c’est précisément là, autour de cette brèche, de ce conflit latent que va se nouer une part importante du film où comme on le dirait d’une fiction, l’amour souvent s’opposera à la raison et la petite histoire à la grande. 
Évidemment, même au fin fond du Mississippi c’est du Liban qu’il s’agira. 
52 min / Production : Mareterraniu productions / Réalisation : Dima El Hor

Napoléon insulaire dans l'âme
La vie de Napoléon a été jalonné d’îles. Par quel hasard de l’histoire, l’homme qui a dominé le continent européen, qui est n é sur une île, a tenté de reconquérir son empire à partir d’une autre île, achève sa vie sur un rocher perdu au milieu de l’atlantique. Cet insulaire dans l’âme, semble avoir vécu le paradoxe de la conquête des grands espaces, alors que son modèle semblait être la géographie d’une île. 
52 min / Production : Zia Maria films / Réalisation : Isabelle Balduchi

Nos enfants s'en souviendront
Le chêne-liège ne semble plus trouver sa place dans le sud de la Corse, lieu où il fut si répandu. Plusieurs raisons à cela qu’il faudra tenter de découvrir par une observation plus poétique que politique si possible. Grâce à des extraits de la pièce de Tchekhov la Cerisaie, en percer un peu plus le mystère. Alors que dans la Sardaigne toute proche l’exploitation de cet arbre continue avec succès malgré tout, ce sera par des allers-retours montrer l’impact qu’a sur la culture d’un peuple une telle entreprise. A partir des personnages qui accompagneront ce constat faire un portrait de ces régions si proches, ce qui les unit et qui par comparaison les éloigne.
52 min / Production : Umbe ! Films / Réalisation : M. Tomasi 

Part du rêve (La)
Deux jeunes agricultrices corses ont décidé de s’installer en s’affranchissant de la plupart des contraintes administratives, économiques, culturelles et matérielles imposées d’une part par l’État et l’Europe afin d’obtenir des subventions à leur installation et d’autre part par un environnement local fait de prévention, de jalousie, de course à la subvention et à l’urbanisation. Seules, tenaces, résistantes, persévérantes et indépendantes, elles suivent des chemins buissonniers insolites et indociles pour s’enraciner sur leur terre de Corse. Derrière ces portraits attachants perce le désir de vivre et de changer, peut-être pas le monde, mais du moins son quotidien pour se bâtir un « horizon de sens ».
52 min / Production : Les productions du Triton / Réalisation : Jean Froment

Sale tête ce gamin
« Sale Tête, ce gamin » est l'histoire de Eric Bonavita. En creux, l'objet se propose aussi de revenir sur ces années 80 singulières, où la Corse fut agitée par de nombreux bouleversements artistiques, sociaux et politiques. Une époque où les notions d'autonomie, d'indépendance et de liberté personnelle, sonnaient comme audacieuses, périlleuses et magnifiques.
52 min / Production : Cined productions / Réalisation : S. Bonnavita

Salines
Un cascadeur, un joueur de foot sénégalais à la retraite, une galerie marchande hors du temps, un emblématique club de football qui revient à la vie, un centre social et des H.L.M, des boulistes, ma mère dans l'appartement de ma grand mère, un conseil citoyen actif, des barres d'immeubles et des tours, des corses, des sardes, des arabes, des portugais, la vie méditerranéenne. Une galerie de personnages dans un quartier populaire d'Ajaccio, un des plus pauvres de la ville, celui des Salines. Un lieu complexe, quelque part entre Grands Ensembles et village corse.
52 min / Production : Allindi SAS / Réalisation : JL. Tognetti

Thé à trois (Le)
Ce film c’est cette histoire, non pas celle de Paul Grenier, mais celle de quartiers qui se révèlent sous un jour nouveau, par l’engagement de ces jeunes et moins jeunes dans ces jeux théâtraux,  par les rencontres et échanges proposés par cet artiste pluridisciplinaire et par l’amour de la transmission qui l’anime. Mais aussi par le parcours qu’ensemble ils font qui les fait grandir, leur permet de s’extirper d’un quotidien, et de briser en définitive des frontières symboliques pour les ouvrir au monde. Ce documentaire suivra durant plusieurs mois deux apprentis comédiens dans cette aventure artistique qui leur ait proposée. Ils seront filmés dans leur univers, aux pieds de leurs immeubles, dans leurs appartements en famille, dans  les rues et les salles de répétition improvisées. 
52 min / Production : Mareterraniu

Travelling
Le sport extrême en Corse.
52 min / Production : Mecanos productions / Réalisation : Julien Delsad

U Castagnu - Aux arbres citoyens
Plus d’un siècle s’est écoulé de la publication de « U Lamentu di u Castagnu » en 1904 (« Or chi l’averahju fattu, A lu corsu cusi ingratu, Chi m’hà fattu la sentenza, E a morte cundannatu ») à celle de « l’alivu di Giritondu » de Ghjuvanteramu Rocchi en 2014 (« So un aliviu, Di giritondu, Hè cusì tristu, U meiu u mondu »…) et pourtant c’est la même complainte que les poètes ont voulu chanter : celle du déclin des arbres emblématiques de Corse, qu’il s’agisse de l’Olivier ou du Châtaignier. De l’état de renoncement des années 1950 au renouveau des années 70, de la castanéiculture à l’exploitation du bois, en passant par l’élevage, pour cette châtaigneraie corse qui a tant vécu et tant souffert, gagnée par l’abandon, sur laquelle la futaie s’est largement substituée au verger, la reconquête est-elle une utopie ? 
52 min / Production : Intervista production

Whitewash
Dans un petit village à la frontière syrienne dans le sud de la Turquie, un jeune homme Mahmut annonce qu'il veut divorcer alors qu'il vient de se marier. Au même moment, sa soeur Zeynep rompt ses fiançailles et part travailler à l'usine. Toute la communauté est touchée par leurs comportements rebelles qui menacent l'édifice des valeurs familiales.
Portrait de deux jeunes gens qui s'insurgent contre le mariage précoce et tentent tout simplement de vivre leur vie.
Production : TS productions / Réalisation : Ahmet Necdet Cupur

Zie

« Zia » nom féminin sing., « zie » plur., traduisible du corse par « doyenne »,\femme la plus ancienne ou la plus âgée d’un groupe, d’une communauté. On entre dans le film comme dans un harem. Personne n’avait eu accès avant nous à celles qu’on y découvre. Elles n’étaient pas invisibles : elles restaient cachées. Elles ne sont pas muettes non plus. Les mauvaises habitudes du patriarcat les avaient trop longtemps mises à l’écart. ! Ces femmes sont les doyennes de leurs familles, parfois de leur village. ZIE est un ensemble de portraits de vieilles femmes. La polyphonie qui résulte de leurs récits intimes montés ensembles dessinera un portrait subjectif de la Corse, de comment des femmes y ont vécu hier et de comment elles et d’autres y vivent aujourd’hui. 
52 min / Production : Comic Strip production / Réalisation : Giulia Montineri