SOIRÉE SPÉCIALE : LUTTE CONTRE LA DRÉPANOCYTOSE

DRÉPANOCYTOSE

Dimanche 9 décembre à 20.55

France Ô

Comme chaque année, France Ô se mobilise aux côtés de l’Association pour l’information et la prévention de la drépanocytose (APIPD) afin de sensibiliser le grand public à la maladie génétique la plus fréquente au monde, qui reste néanmoins peu connue. Au programme de cette soirée exceptionnelle : le documentaire Des faucilles dans les veines et la diffusion du grand concert de solidarité qui s'est tenu au Zénith de Paris le 28 octobre dernier. 

 

Douloureuse, invalidante, notamment chez les enfants, la drépanocytose touche quelque 500 millions de personnes à travers la planète, originaires pour la plupart d'Afrique, du sous-continent indien, de la Caraïbe et du Brésil. Dans cette maladie génétique, due à une anomalie de l’hémoglobine (substance qui sert au transport de l'oxygène dans l'organisme), les globules rouges prennent la forme de faucilles, d'où son nom (en grec, drepanon signifie faucille et cytos, cellule). Les symptômes varient d'un patient, et d'un moment, à l'autre. Malgré la fréquence de cette affection, il n'existe toujours pas de traitement permettant de la guérir. La lutte pour la sensibilisation, le dépistage et la recherche restent donc d'actualité ! France Ô propose de mieux la faire connaître aux téléspectateurs grâce au documentaire de Franck Salin, Des faucilles dans les veines. Le réalisateur est parti à Pointe-à-Pitre, Paris et Kinshasa, à la rencontre de malades et de leurs proches, mais aussi de médecins et de chercheurs qui se battent au quotidien contre cette maladie redoutable.

Après la diffusion du film, à 22.05, rendez-vous au Zénith, pour assister au concert Drépaction organisé par l'APIPD au profit de la recherche. Parmi les nombreux artistes qui ont répondu présent : Admiral T, Kalash, KeBlack, Dosseh, K-Reen, Dabs, Yuri Tovaritch, 13 Block, Chilla…

SOYEZ GÉNÉREUX, DONNEZ VOTRE SANG

Les personnes atteintes de drépanocytose nécessitent souvent de transfusions... L'occasion de rappeler combien il est important de donner son sang.
Un geste simple et généreux ! Tout le monde, ou presque, peut le faire. Il suffit d'être en bonne santé et âgé de 18 à 70 ans (65 ans pour un 1er don), de peser plus de 50 kg et d'avoir un taux d’hémoglobine suffisant (dosage systématiquement effectué auprès des nouveaux donneurs).
Toutes les conditions et contre-indications au don sont à retrouver en cliquant sur ce lien.

Pour savoir où s'adresser, consultez le site de l’Établissement français du sang « Où donner ».