ligne edito bis

Les lignes éditoriales telles qu’elles sont formulées ci-dessous, ne sont pas des oukazes. Elles constituent des outils de travail, un cadre pour partager ensemble des objectifs communs, pour établir une relation fluide et efficace.

L’offre documentaire de France 2 entend conjuguer la recherche d’une audience élargie et la singularité et la modernité des écritures. 

Trois cases sont à ce jour consacrées au documentaire sur la chaîne. 

- Les documentaires de prime time sont devenus des marqueurs de la ligne éditoriale de France 2 et s’insèrent dans la politique d’événementialisation de l’antenne.

- Infrarouge, en seconde partie de soirée, est la case de référence du documentaire, à laquelle elle entend aujourd’hui donner une impulsion nouvelle autour de sujets de société contemporains.

- La case Grandeurs nature du dimanche après-midi, installée depuis un an, accueille les documentaires Nature. 

France 2 prévoit par ailleurs de mettre en place des salves de formats en seconde partie de soirée (en dehors de la case Infrarouge). Il y a, dans ces formes nouvelles d’écriture, un réservoir d’innovation à défricher. Ces programmes se consacreront essentiellement aux mutations de notre société et du « vivre ensemble ».

Ligne éditoriale

Les lignes éditoriales telles qu’elles sont formulées ci-dessous, ne sont pas des oukazes. Elles constituent des outils de travail, un cadre pour partager ensemble des objectifs communs, pour établir une relation fluide et efficace.

L’offre documentaire de France 2 entend conjuguer la recherche d’une audience élargie et la singularité et la modernité des écritures. 

Trois cases sont à ce jour consacrées au documentaire sur la chaîne. 

- Les documentaires de prime time sont devenus des marqueurs de la ligne éditoriale de France 2 et s’insèrent dans la politique d’événementialisation de l’antenne.

- Infrarouge, en seconde partie de soirée, est la case de référence du documentaire, à laquelle elle entend aujourd’hui donner une impulsion nouvelle autour de sujets de société contemporains.

- La case Grandeurs nature du dimanche après-midi, installée depuis un an, accueille les documentaires Nature. 

France 2 prévoit par ailleurs de mettre en place des salves de formats en seconde partie de soirée (en dehors de la case Infrarouge). Il y a, dans ces formes nouvelles d’écriture, un réservoir d’innovation à défricher. Ces programmes se consacreront essentiellement aux mutations de notre société et du « vivre ensemble ».

Ligne éditoriale

Les thèmes et formats France 2

1. Le documentaire en prime time

Sur la case de prime time, où l’objectif est de rassembler le public le plus large possible, le documentaire devra revêtir une dimension spectaculaire et aborder des sujets qui résonnent pour le public. France 2 recherche des projets aux écritures audacieuses, qui tisseront une relation de partage avec les téléspectateurs, et refusent les postures professorales.

La case de prime time se consacre à deux thématiques principales : l’histoire, ainsi que la science et la découverte.

  • L’histoire 

Les documentaires historiques s’intéressent aux grand événements et dates clefs qui construisent l’histoire commune.

Dans la lignée d’Apocalypse, de Versailles, le Rêve d’un Roi, les documentaires historiques doivent s’imposer comme des programmes, des corpus de référence qui apportent des repères au téléspectateur sur ces périodes incontournables de l’histoire.

En 2012, France 2 a proposé par exemple La Guerre d’Algérie en 2 soirées (4 x 52’), en une vision globale, organisée de cette période essentielle pour notre mémoire commune.

  • La science et la découverte

Pour cette thématique complexe, il faudra privilégier une approche sensible de la science, pour la rapprocher des téléspectateurs. Sont attendues les approches inédites et les écritures performantes qui offrent du grand spectacle et le roman de la science.

Dans la veine d’Un cœur qui bat, les programmes doivent privilégier des formules narratives inédites, des traitements hybrides (fiction, tournage documentaire, archives, images de synthèse...). Nous privilégierons des approches dynamiques et enthousiastes, de véritables récits.

Les sciences de l’homme et la santé, la paléontologie, l’archéologie, le climat, la découverte et la planète sont les thématiques recherchées.

L’exercice du prime est complexe mais nous cherchons des projets aux écritures audacieuses. Il n’y a pas d’écritures formatées pour le prime : à chaque fois, à chaque sujet, il faut réinventer une forme propre. 

2. Le documentaire en seconde partie de soirée (Infrarouge)

Chaque mardi, la case Infrarouge accueille principalement des documentaires de société. Elle s’attache à refléter une singularité dans les points de vue et une diversité des écritures.

L’objectif de cette case est de s’adresser de façon directe au téléspectateur afin de créer une relation forte avec lui. Les films traiteront ainsi de ses préoccupations à travers le prisme de l’intime et de l’émotion.

Deux thématiques principales sont attendues :

  • Les grands enjeux sociétaux et la façon dont nous nous y confrontons dans notre vie intime et sociale.
     
  • Les relations interpersonnelles, interfamiliales et « l’être ensemble ».

La case Infrarouge accordera également une place à l’histoire, à travers l’angle de « l’histoire qui dérange ». Elle cherchera à donner des clés de compréhension sur ce qui fait encore problème dans notre société.

Des thématiques adjacentes pourront également être abordées, de façon exceptionnelle, telles que la société internationale ou la géopolitique. Elles s’inscriront alors au sein de propositions rigoureuses, caractérisées par un traitement original et porté par des réalisateurs à l’écriture déterminée. Pour Infrarouge, une politique éditoriale est constitutive d’un rendez-vous repérable par les téléspectateurs, mais elle doit aussi être perméable et accueillir la multiplicité des points de vue documentaires.

En outre, la représentation de la diversité sera un des angles à intégrer au travers des différents documentaires. 

3. La case Grandeurs nature

La case Grandeurs Nature s’intéresse à la nature et au monde sauvage et à leurs rapports avec les hommes. Elle doit privilégier l’émerveillement, le partage et le récit d’histoire forte.

A travers unitaires et mini séries, ces documentaires proposent une expérience impliquante au téléspectateur. Pour cette case, France 2 recherche aussi de nouvelles personnalités incarnantes.

Ligne édito f2

Les lignes éditoriales telles qu’elles sont formulées ci-dessous ne sont pas des oukazes. Elles constituent des outils de travail, un cadre pour partager ensemble des objectifs communs, pour établir une relation fluide et efficace.

L’offre documentaire de France 2 entend conjuguer la recherche d’une audience élargie et la singularité et la modernité des écritures. 

Trois cases sont à ce jour consacrées au documentaire sur la chaîne. 

- Les documentaires de prime time sont devenus des marqueurs de la ligne éditoriale de France 2 et s’insèrent dans la politique d’événementialisation de l’antenne.

- Infrarouge, en seconde partie de soirée, est la case de référence du documentaire, à laquelle elle entend aujourd’hui donner une impulsion nouvelle autour de sujets de société contemporains.

- La case Grandeurs nature du dimanche après-midi, installée depuis un an, accueille les documentaires Nature. 

France 2 prévoit par ailleurs de mettre en place des salves de formats en seconde partie de soirée (en dehors de la case Infrarouge). Il y a, dans ces formes nouvelles d’écriture, un réservoir d’innovation à défricher. Ces programmes se consacreront essentiellement aux mutations de notre société et du « vivre ensemble ».