Farouk, un homme entre deux mondes

Farouk, un homme entre deux mondes © Cosmographe

À travers un portrait de Farouk Mardam-Bey, éditeur syrien vivant en France depuis trente ans, le film d'Hala Alabdalla raconte le combat des hommes et des femmes qui, depuis la France, ont choisi de lutter non pas par la violence mais avec la culture, pour faire triompher l'intelligence, l'humanisme et la liberté des peuples arabes. 

 

Farouk, a man between two worlds

In this portrait of Farouk Mardam-Bey, a Syrian publisher who has lived in France for 30 years, Hala Alabdalla’s film recounts the battle by men and women who, since being in France, have chosen to fight not with violence but with culture, taking pride in the intelligence, humanism and liberty of Arab people.

52 min. Director: Hala Alabdalla. Producer: Nathalie Combe – Cosmographe. Broadcast on France 3 Corse Via Stella

Farouk, un homme entre deux mondes

Le Règne des mâles

Le Règne des mâles © Real Productions

En France, la loi salique a toujours écarté les femmes du pouvoir. Ainsi, dans l'imaginaire des Français, la fonction suprême est forcément incarnée par un homme et cette exclusion a encore des résonances dans la vie politique aujourd’hui. En remontant le fil de l’histoire avec les analyses d’historiens et de témoins, nous cherchons à comprendre l’origine et l’organisation de l’éviction des femmes. Grâce à la loi sur la parité, elles entrent maintenant dans l’arène politique.

 

The Reign of Males

In France, Salic law pushed women from power. One can also say that, in the imagination of the French people, supreme power is naturally the role of a man and that this exclusion still resonates in today’s political life.  By looking back at history, with analysis from historians and witnesses to this time, we’re seeking to understand the origins and structures that led to the eviction of women from power. Thanks to equal rights laws, today’s women are now present in the political arena.

52 min. Writers: Marie-Noëlle Dumay - Caroline Béhague. Director: Marie-Noëlle Dumay. A delegated production: Real Productions. Coproducers: France Televisions/France 3 Champagne Ardenne. With the support of Procirep – Producers and Angoa Society. With the participation of the National Centre of Cinema and the Animated Image.

Le Règne des mâles

Un temps de réflexion

Chaque année en France, plus de 200 000 femmes interrompent leur grossesse. Depuis la première consultation jusqu’à la décision finale, ce film accompagne pudiquement, mais sans tabou, plusieurs femmes - Bianca, Nathanaëlle, Sigrid et Marina - dans leur choix d’avorter. Entre rendez-vous médicaux, obligations du quotidien et réflexions intérieures, c’est une succession de jours loin d’être comme les autres.

 

A Time of Reflection

Each year in France, more than 200,000 women end their pregnancies. From the first consultation through to the final decision, this film follows several women as they make their abortion choice. Modestly, but without taboo, we follow Bianca, Nathanaelle, Sigrid and Marina as they juggle medical appointments, daily obligations and time for internal reflection. It’s a period of time unlike any other.

52 min. Director: Juliette Touin. Producer: Les films du balibari, in coproduction with France 3 Centre-Val de Loire. With support from CICLIC –Centre Val de Loire Region, Procirep-Angoa, and the CNC.

Mers du nord cimetières marins

En Mer du Nord et en Baltique, les Alliés ont volontairement coulé des navires transportant près de

trois milliards de tonnes d’armes chimiques et conventionnelles, produites lors de la Première et de

la Seconde Guerre Mondiale. Les barils qui les confinent mettent entre 80 et 100 ans à rouiller : ils commencent actuellement à diffuser leur poison dans la mer. Il suffirait que 16% des substances s’échappent pour éradiquer toute forme de vie pendant des siècles. Les scientifiques prédisent une catastrophe sans précédent… Pourquoi et comment cette décision a-t-elle été prise ? Cette pollution est-elle inévitable ?

Serial Killer

Les premiers meurtriers reconnus « serial killers » datent du XIXème siècle et tous avaient commis leurs terribles crimes dans la région rhônalpine. La police scientifique a grandi avec eux, en s’intéressant à l’antropomorphisme, puis à la psychologie et à l’ADN des criminels. Aux côtés de l’écrivain Stéphane Bourgoin, ce film retracera cette histoire parallèle entre techniques policières et traques d’assassins sanguinaires. Avec documents d’archives et scènes de reconstitution jouées par des comédiens.

Arletty et Coco Chanel, le destin Auvergnat