Les captifs de la paix

Entre 1944 et 1948, près d’un million de prisonniers de guerre allemands sont détenus en France. Contraints de réparer un pays détruit par leur armée, ils subissent la rancune des populations hier encore sous leur domination. Une aventure humaine unique où la faim, les mauvais traitements et la mort ont trouvé leur place. Une cohabitation insolite aussi, où chacun va progressivement apprendre à respecter son ennemi juré. De cette France confrontée aux défis de la reconstruction, Heinz, Werner, Ekkehard et d’autres, en ont gardé des souvenirs intenses. Pour la première fois, ils racontent.

Le rêve d'Alberic

A deux pas de Clichy-sous-Bois, "un aristo de la campagne, fauché, catho et laïque", se bat à la tête d’une école hors norme. Son rêve, à Albéric de Serrant ? Offrir à des enfants de toutes les cultures un futur au goût de liberté. Sans pour autant renier qui ils sont, ni le bagage de leur famille. Un an durant, avec tendresse et beaucoup d’humour, le film nous plonge dans le quotidien du Cour A. Dumas, du CP à la 3ème. Un laboratoire où l’on apprend comme ailleurs le français, les maths et l’histoire, mais aussi comment se vanner, se vouvoyer et s’apprivoiser.

Le rêve d'Alberic

A deux pas de Clichy-sous-Bois, "un aristo de la campagne, fauché, catho et laïque", se bat à la tête d’une école hors norme. Son rêve, à Albéric de Serrant ? Offrir à des enfants de toutes les cultures un futur au goût de liberté. Sans pour autant renier qui ils sont, ni le bagage de leur famille. Un an durant, avec tendresse et beaucoup d’humour, le film nous plonge dans le quotidien du Cour A. Dumas, du CP à la 3ème. Un laboratoire où l’on apprend comme ailleurs le français, les maths et l’histoire, mais aussi comment se vanner, se vouvoyer et s’apprivoiser.

Le maestro - A la recherche de la musique des camps

Il s’appelle Francesco Lotoro, il a 49 ans. On le surnomme le MAESTRO. Pianiste et compositeur hors norme, au talent reconnu, Francesco vit à Berletta, dans le sud de l’Italie. Depuis plus de 20 ans, il s’est lancé un défi unique au monde : retrouver, archiver et jouer toutes les partitions de musiques écrites et composées dans les camps de concentration de la Seconde guerre mondiale.