Roland-Garros : les technologies du futur en conditions réelles

Direction de l'innovation, juin 2018

IA, 8K, 5G et VR, ces innovations tiennent en deux caractères, mais il ne faut pas s'y fier. Leur potentiels sont riches et bien souvent complémentaires. C’est en tout cas ce que France Télévisions s’attache à démontrer, à l’occasion de la quinzaine de Roland-Garros 2018 sur la terrasse de la Zone Médias-TV en offrant la possibilité aux visiteurs de contempler des images 8K, de dialoguer avec un assistant vocal ou encore de vivre une nouvelle expérience VR, tout en assistant aux premiers pas de la 5G.

8K1

La 8K au banc d’essai

8k

Après la 4K, France Télévisions profite cette année de Roland-Garros pour mener ses premiers essais 8K. S’il n’y a pas de diffusion prévue pour ces images sur les chaînes du groupe, des extraits sont néanmoins visibles sur place grâce à des téléviseurs de la marque Sharp, qui a aussi fourni les deux caméras professionnelles 8K équipées d’objectifs Canon. France Télévisions est ainsi l’un des premiers broadcasters à faire l’expérience de la 8K en conditions réelles et à tester l’un des premiers moniteurs 8K commercialisé avec l’assistance d’Intel et de Spin Digital pour l’encodage. Cette première expérimentation sera menée tout au long du tournoi et permettra ainsi aux curieux d’entrevoir la TV de demain notamment lors des premiers tests de live qui auront lieu les quatre derniers jours du tournoi.

« La TV 8K était attendue pour 2022 mais elle arrive maintenant, en 2018, avec la mise en production des premiers téléviseurs. Or, le défi pour les broadcasters est aujourd’hui de déterminer les conséquences que cela aura à moyen terme sur la 4K afin de savoir si celle-ci peut être considérée comme un tremplin vers la 8K ou non », explique Bernard Fontaine, directeur Innovations Technologiques à France Télévisions.

En attendant de trancher la question, France Télévisions retransmet pour la sixième année consécutive l’ensemble des matches du court Philippe Chatrier en 4K. Cette année, la diffusion a été élargie à l’ensemble de l’Île de France ainsi qu’à Nantes et Toulouse grâce à la TNT avec TdF, et pour le reste de la France par satellite avec Fransat. Ces retransmissions seront aussi visibles sur la Zone Média TV à partir de deux téléviseurs 4K.

La 5G libère les contenus

rg

De la 3G à la 4G, il n’y avait qu’un pas. De la 4G à la 5G, on fait un bond. L’arrivée de ce nouveau degré de connexion sans fil prévu autour de 2020 offrira des performances voisines de celles de la fibre optique. Pour Bernard Fontaine, la 5G répondra probablement à une des problématiques de la 8K, celle de la capacité de diffusion. Les performances sont prometteuses et Qualcomm annonce d'ailleurs une capacité de distribution de 40 chaînes en 8K et de 160 chaînes en 4K sur les bandes millimétriques dédiées à la 5G.

Les équipements 5G symbolisent aujourd’hui le futur de la diffusion hertzienne, comme en témoignent le tuner et les clés 5G de Qualcomm qui sont exposés sur le Showroom. Il y a quelques jours, France Télévisions expérimentait les premières transmissions TV en 5G aux États-Unis avec Qualcomm, qui dispose déjà de fréquences test utilisables. Le groupe profite aujourd’hui de Roland-Garros pour partager son retour d’expérience sur cette technologie.

Bernard Fontaine prédit que « la 5G, pour se développer, fera probablement l’objet de nombreux partenariats industriels et devra passer par l’acquisition de trois expertises : l’expertise technologique, l’expertise business, et l’expertise réglementaire. » Il met aussi en garde : « Il est important que l'Europe ne prenne pas de retard face aux États-Unis ou à l’Asie, déjà très en avance dans ce secteur. »

L’industrie automobile l’a bien compris. Le véhicule autonome de Peugeot, dont les représentants de la marque sont présents sur le showroom, intègre la technologie 5G Qualcomm afin de mettre en perspective la façon dont la télévision du futur sera consommée à bord des véhicules autonomes. La marque automobile propose ainsi une démonstration sur le parking de la zone Médias-TV qui illustre le futur d’une télévision mobile.

La réalité virtuelle fait peau neuve

Pour la troisième année consécutive, France Télévisions propose une expérience innovante en matière de réalité virtuelle. Cette année, une nouvelle approche technologique de la VR permet désormais d’offrir une qualité d’image d’un niveau bien supérieur aux précédentes, aussi bien sur téléviseur que sur tablette ou avec un casque. Les images sont issues de 24 cameras synchronisées et sont diffusées sur le stand de France Télévisions en partenariat avec la société Digital Immersion qui offre la possibilité de vivre une expérience TV plus immersive du court de tennis Suzanne Lenglen.

Bernard Fontaine explique que « l’idée est d’enrichir l’expérience TV en offrant à l'utilisateur la liberté de choisir l’angle de vue tout en conservant une résolution HD. Il lui suffit d’orienter la vue grâce à sa télécommande. C'est une façon de proposer des formats 360° que l’on peut partager en famille. »

Mais les progrès de la vidéo ne s’arrêtent pas là. Nous pourrons bientôt voir des vidéos en HDR (High Dynamic Range) sur mobile. France Télévisions a voulu tester en conditions réelles ce nouveau format de streaming vidéo ainsi que l’audio AC-4 (dont sont équipés les mobiles les plus récents) en partenariat avec les laboratoires de Dolby.

Aussi simple que l’IA

L’IA est l’une des tendances phares de l’année qui a notamment été alimentée tour à tour par les annonces des géants du web à son sujet et les ambitions politiques qu’illustre le rapport Villani. France Télévisions expose un prototype d’interface conversationnelle qui permet de retrouver via une recherche vocale les plus grands matches de tennis de ces 30 dernières années afin de les revivre.

rg ia

Si l’intelligence artificielle fait parfois l’objet de crispations, elle a été présentée sur le stand de France Télévisions comme une extension complémentaire à l’expérience télévisée, en permettant un accès facilité aux programmes à l’heure où les catalogues replay et VOD tendent à s’épaissir. L’IA sert ainsi la cause de nombreux services numériques en permettant d’élargir leur utilisation par leur simplification.