Deux minutes avant le 20 Heures de France 2 en VR #2

Par Nathalie Duboz, MediaLab de l'Information

Les sueurs froides d’un présentateur avant un journal télévisé deviennent les vôtres : France Télévisions vous propose de vivre en immersion les dernières minutes juste avant le début du journal de 20 Heures à la place d'Anne-Sophie Lapix. 

VR

Un partenariat Orange, une collaboration transversale des services d’innovation de France Télévisions plus tard… et nous avions un film VR de 2 minutes !

Il y a quelques mois nous vous parlions de cette expérience en réalité virtuelle. Oui celle-là. Celle où vous alliez vous asseoir à la place d’Anne-Sophie Lapix deux minutes avant le lancement du journal de 20h sur France 2.

Souvenez-vous en regardant la vidéo du tournage :

Tournage de l'expérience VR

Les premiers retours

Cette expérience a donc vu le jour et a été exposée aux Journées du Patrimoine 2018 devant plus de 500 visiteurs, puis au Digital Day du 18 septembre, un événement réservé aux collaborateurs en interne, où même la présidente Delphine Ernotte est venue prendre la place prestigieuse de présentateur du 20 Heures.

VR

Je peux vous dire que beaucoup ont connu le stress montant d’une arrivée sur scène devant des millions de téléspectateurs ! Anne-Sophie Lapix elle-même s’est laissée prendre au jeu en chaussant le casque qui l’a télé-transportée sur le plateau du journal qu’elle connaît si bien.

Le point fort de ce film est son réalisme. Les acteurs sont les vrais employés du plateau C, l’image est en 6K stéréoscopique et le son est si bien travaillé avec 32 pistes spatialisées plus une « headlocké » dans votre oreille droite que vous ne pouvez que vous y croire !

Bon là, je me suis un peu emportée alors je décrypte : Les protagonistes du film sont les personnes qui travaillaient le jour du tournage le 21 avril 2018. Nous les avions prévenus avant, et Arnaud Vincenti, réalisateur du film et directeur artistique, les a coachés pour la mise en scène. Certains s’en souviendront longtemps car ils avaient choisi leur métier pour ne pas être dans les "sunlights" et se retrouver devant 24 caméras à qui vous parlez alors qu’elles ne vous disent pas bonjour et ne vous sourient pas plus pour vous encourager - eh bien ce n’était pas naturel ! Pourtant c’est bien sur eux que repose le film en termes de montée en pression. Et aux dires de beaucoup, cela fonctionne plutôt bien.

Les premiers retours « humains » de cette expérience sont donc très bons.

Work in progress

Nous ne perdons cependant pas de vu le but initial qui était d'obtenir un résultat à la pointe de la technologie pour avoir une base de travail pour l’avenir. La vidéo tournée avec 24 caméras permet de rendre de la 8K en stéréoscopie. Cela donne de la profondeur à l’image. La prise de son avec 32 capsules permet un son d’ordre HOA3 avec une piste stéréo headlock. Ce qui correspond à un réalisme surprenant. Pour le moment les outils existants, « player », ou carte vidéos, ou casques VR ne permettent pas la lecture du produit tel que nous l’avons fabriqué.

Alors pendant que nos partenaires, tel que Orange, travaillent sur ces produits du futur, nous présentons ce film en 6K stéréoscopique, avec un son proche de celui de la captation et surtout avec un mixage très travaillé par les ingénieurs du son du service Innovation et Développement de France Télévisions.

Et croyez tous ceux qui ont vu le film. C’est déjà très bien. Nous savons tout de même que la qualité n’est pas optimale puisque, par exemple, la profondeur de champ n’est pas encore assez grande à notre goût. Qu’à cela ne tienne, WORK IN PROGRESS avec ce contenu étonnant et presque éducatif sur ce qui peut se passer sur un plateau de télévision juste avant un journal.

Nous sommes d’ailleurs heureux d’avoir l’occasion de présenter à nouveau ce film le 22 novembre lors du festival Médias en Seine au siège de France Télévisions, puis le 28 novembre pendant le Digiworld Summit à Paris à la Maison de la Mutualité.

Si ça vous tente on vous met sur le fauteuil !