Voir plus et plus que voir : le 14 juillet en images « 4D »

Christophe de Vallambras, MediaLab de l'Information, juillet 2018

France Télévisions vous propose une première dans le domaine des retransmissions d’information en direct : le défilé du 14 juillet en 4D, façon Matrix. 

Dispositif 4D pour le 14 juillet

Des millions de Français regardent chaque année le défilé du 14 juillet à la télévision, beaucoup d’autres sur l’ensemble des supports de diffusion numériques, mais seulement quelques milliers le voient sur l’avenue des Champs-Élysées.

Avec l’utilisation de la technologie d’images « 4D », France Télévisions a proposé à tous ses publics de vivre le défilé comme s’ils y étaient, en figeant le temps, et en explorant l’espace. Au cours du direct, en quelques secondes, chaque bataillon, chaque matériel s’est retrouvé ralenti à l’extrême et une caméra virtuelle a pu le faire découvrir à 180°.

Une expérience sans précédent dans le domaine des retransmissions d’information en direct.

Au coeur du défilé militaire

Le défilé du 14 juillet est préparé comme une opération militaire de haute précision. Les militaires s’élancent à la seconde près, pour une progression millimétrée de laquelle rien ne peut les détourner. Et le temps défile avec les hommes, trop vite, un sujet chasse l’autre. Malgré les moyens importants mis en œuvre chaque année par les grands groupes de médias et la qualité de leurs prestations, les images sont furtives, les angles de vues limités.

Cette année, France Télévisions a souhaité offrir une vision nouvelle du défilé, en prenant plus de temps pour découvrir chaque élément spécifiquement, en permettant de le voir sous différents angles, comme si nous étions tous le long des Champs-Élysées et vivions tous le défilé de manière privilégiée. Une gageure dans le déroulement rigide l’événement.

Le direct du 14 juillet en 4D - explication en images

Figer le temps en direct

Le MediaLab de l’Information a proposé à la rédaction d’avoir recours à une technologie qui fait aujourd’hui son apparition dans quelques retransmissions en direct : la vidéo volumétrique, autrement appelée « image 4D ».

Jusqu’à présent, cette technologie était réservée aux films d’actions à gros budgets pour des séquences qui figeaient le temps et permettaient de se déplacer virtuellement dans l’image. Le film Matrix fut précurseur en la matière, avec ce type de technologie nommée « Bullet Time ».

Le principe est de faire filmer le même sujet à une multitude de caméras, souvent disposées en cercle autour de l’action. En synchronisant toutes ces images, le truquiste recrée la scène en 3 dimensions et sélectionne les plans qu’il souhaite, comme une caméra virtuelle, qui peut naviguer dans l’image.

Aujourd’hui encore, cette technologie nécessite d’importants moyens techniques, des conditions de tournage protégées et un travail de calcul souvent lourd et chronophage, réalisé en post-production après le tournage.

Pour le défilé du 14 juillet, pendant le direct, en extérieur, il fallait pouvoir fournir les séquences en quelques secondes, avec des contraintes de tournage importantes, imposées par la nécessité de discrétion du dispositif pour ne pas gêner le déroulement de l’événement et le public présent.

 

Des séquences 4D disponibles en moins de 10 secondes

Le MédiaLab a fait appel à une start-up sud-coréenne, soutenue par Orange : « 4D Replay », l’une des seules sociétés à proposer une solution suffisamment fiable dans le cadre de ce projet.

Elle a disposé 60 caméras légères, de type DSLR, sur un rail de 45 mètres de long sur le bord des Champs-Élysées. Chacune d’elle filmait un point précis au centre de l’avenue, avec un angle sensiblement différent.

 

La nuit avant le défilé : installation des caméras
La nuit avant le défilé : installation des caméras avec 4D Replay

 

Le dispositif nous a permis de générer une possibilité de mouvement à 180° autour du sujet.

En concertation avec la direction éditoriale de France Télévisions, nous avons décidé de réaliser un mouvement rotatif complet autour de chaque sujet, avec quelques valeurs de plans spécifiques selon la configuration de taille des éléments défilants.

Chaque matériel, chaque bataillon, chaque véhicule a pu être filmé à son passage devant le dispositif, environ 100 mètres avant son arrivée dans la zone principale de retransmission télévisée. En moins de 10 secondes, une séquence vidéo, prête à être diffusée, était fournie au réalisateur, largement à temps pour illustrer les sujets à l’antenne.

Ce fut une performance sans précédent.

 

Les séquences du défilé en 4D

Une vision nouvelle de la télévision

Alors que la télévision vit une transition de fond de ces modèles de diffusion, multipliant les supports et les formats pour répondre aux nouveaux usages, les retransmissions de grands événements en direct restent des rendez-vous majeurs qui doivent également bénéficier d’apports innovants, proposer une offre éditoriale différente, en adéquation avec les attentes des publics.

Permettre de se jouer du temps et de l’espace pour offrir une vision nouvelle en direct fut une expérience inédite qui a permis à France Télévisions de défricher, une fois encore, un domaine nouveau de l’univers des médias.