Retrouvez désormais sur France 3 des classiques du cinéma français à 13.50

À partir du lundi 11 mai, à 13.50, France 3 diffuse des chefs-d’œuvre du cinéma français signés Jean Renoir, Marcel Carné, Jacques Becker, Gilles Grangier, Jean Delannoy et Henri Verneuil.

Jean Gabin, Simone Signoret, Jean-Paul Belmondo, Bernard Blier
Des classiques du cinéma français sur France 3. © DR
Serge Reggiani, Simone Signoret
« Casque d'or ».
© Speva-Films Paris-Films-Production-Producer

Lundi 11 mai. Casque d’or est un film réalisé par Jacques Becker, sur un scénario de Jacques Becker et de Jacques Companeez, avec Simone Signoret, Serge Reggiani et Claude Dauphin. Le film est inspiré de l’histoire vraie d’Amélie Élie – ou Hélie –, une célèbre prostituée française connue dans le milieu des Apaches du Paris de la Belle Époque sous le nom de « Casque d’or ». À noter que le scénariste Jacques Companeez était le père de la réalisatrice Nina Companeez.

Jean Gabin, Simone Simon
« La Bête humaine ».
© MM. Hakim / Paris Film

Mardi 12 mai. La Bête humaine est un film réalisé par Jean Renoir d’après le roman d’Émile Zola, avec Jean Gabin, Simone Simon et Fernand Ledoux. Jean Renoir adapte lui-même le roman et propose le rôle principal à Jean Gabin, avec qui il avait déjà tourné Les Bas-fonds et La Grande Illusion. Le film fera l’objet d’un remake en 1954, Désirs humains, réalisé par Fritz Lang, avec Glenn Ford et Gloria Grahame.

Jean Gabin, Dita Parlo
« La Grande Illusion ».
© RAC

Mercredi 13 mai. La Grande Illusion, réalisé par Jean Renoir, est considéré comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de tous les temps. Jean Gabin, Pierre Fresnay, Erich von Stroheim, Dita Parlo, Marcel Dalio, Julien Carette font partie de la distribution. Le film connaît un succès fulgurant dès sa sortie en 1937, et lors de sa ressortie en 1944, car il est interdit de diffusion en France et en Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale. À noter que Jacques Becker, à qui l’on doit entre autres Casque d’or, était assistant réalisateur, et Françoise Giroud, scripte. 

Jules Berry, Jean Gabin
« Le jour se lève ».
© Productions Sigma / Les Films Vog

Jeudi 14 mai. Le jour se lève est un film réalisé par Marcel Carné, sur un scénario de Jacques Viot et des dialogues de Jacques Prévert, avec Jean Gabin, Jules Berry, Jacqueline Laurent et Arletty. Ce film marque les retrouvailles du réalisateur et de Jean Gabin.

Jean Gabin, Michèle Morgan
« Le Quai des brumes ».
© Ciné-Alliance

- T’as d'beaux yeux, tu sais.

- Embrassez-moi.

- Nelly !

- Embrasse-moi encore !

 

 

Jean Gabin, Michèle Morgan

Vendredi 15 mai. Le Quai des brumes est réalisé par Marcel Carné, sur un scénario de Jacques Prévert, avec Jean Gabin, Michèle Morgan, Michel Simon et Pierre Brasseur. Le film sort en 1938 et connaît le succès, mais sa diffusion est par la suite interdite sous l’Occupation. À sa ressortie en salles en mai 1946, il est interdit aux moins de 16 ans et devra attendre mai 2011 pour une requalification pour tous publics.

Jean-Paul Belmondo, Jean Gabin, Noël Roquevert
« Un singe en hiver ».
© Cipra / Cité Films

Lundi 18 mai. Un singe en hiver est réalisé par Henri Verneuil, sur un scénario de François Boyer, Henri Verneuil et Michel Audiard. Le film marque la rencontre entre Jean Gabin et la star montante, Jean-Paul Belmondo. Un singe en hiver est un succès public lors de sa sortie, avec un peu plus de 2 millions de spectateurs, ce qui lui vaut de se hisser dans le top 15 des meilleures entrées de 1962. Ce film est la troisième collaboration du réalisateur avec Jean Gabin (qui en comprendront cinq) et la première avec Jean-Paul Belmondo (qui en comprendront six).

Jean Gabin, Jean Dessailly
« Maigret tend un piège ».
© Intermondia Films / Jolly Films

Mardi 19 mai. Maigret tend un piège est réalisé par Jean Delannoy, avec Jean Gabin, Annie Girardot et Jean Dessailly, sur un scénario et des dialogues de Jean Delannoy, Michel Audiard et Rodolphe-Maurice Arlaud, d’après le roman de Georges Simenon. Le film, à sa sortie en 1958, est un succès avec plus de 2,6 millions de spectateurs.

Jean Gabin, Valentine Tessier
« Maigret et l'affaire Saint-Fiacre ».
© Filmsonor / Intermondia Films / Cinetel / Titanus / Pretoria Films

Mercredi 20 mai. Maigret et l’affaire Saint-Fiacre est un film réalisé par Jean Delannoy, avec Jean Gabin, Michel Auclair, Valentine Tessier et Robert Hirsch. Deuxième collaboration pour Jean Delannoy et Jean Gabin. Ce dernier est le 6e acteur français à endosser l’imper du célèbre commissaire, après Pierre Renoir, Abel Tarride, Harry Baur, Albert Préjean et Michel Simon.

Lino Ventura, Jean Gabin
« Le rouge est mis ».
© Cité Films / Gaumont

Jeudi 21 mai. Le rouge est mis est réalisé par Gilles Grangier avec Jean Gabin, Paul Frankeur, Marcel Bozzuffi, Lino Ventura et Annie Girardot. Ce film marque la première collaboration du réalisateur avec Jean Gabin. Le scénario et les dialogues sont signés Michel Audiard, Gilles Grangier et Auguste Le Breton, d’après son roman. À noter que les deux assistants réalisateurs de ce film, Jacques Deray et Jacques Rouffio, deviendront par la suite des réalisateurs renommés.

Martine Carol, Jean Gabin
« Le cave se rebiffe ».
© Cité Films / Compagnia Cinematograpfica Mondiale

Vendredi 22 mai. Le cave se rebiffe est un film réalisé par Gilles Grangier, avec Jean Gabin, Bernard Blier, Martine Carol, Maurice Biraud et Françoise Rosay. Le cave se rebiffe fait partie d’une trilogie d’Albert Simonin, avec Touchez pas au grisbi et Grisbi or not grisbi, qui sera adapté sous le titre Les Tontons flingueurs. Le film est un succès à sa sortie en salles avec plus de 2,8 millions d’entrées.

Publié le 10 mai 2020
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.