Le 500e anniversaire de la Renaissance sous l’égide de Léonard de Vinci

Une commémoration exceptionnelle sur France 3 Centre-Val de Loire

L’année 1519 a vu, en l’actuelle région Centre-Val de Loire, disparaître Léonard de Vinci, débuter la construction du château de Chambord et s’implanter un mouvement venu d’Italie, la Renaissance. Le 2 mai, cinq cents ans après la mort du maestro, Emmanuel Macron et son homologue italien Sergio Mattarella se rendront à Amboise, au Clos Lucé, puis à Chambord. Une visite qui lance les différentes commémorations liées à ces trois événements. Et c’est à suivre sur France 3 Centre-Val de Loire.

Le célèbre escalier à double vis du château de Chambord
Le célèbre escalier à double vis - « Les Codes de Chambord ». © Girelle Productions-Christophe Camoirano / France 3 Centre-Val de Loire

Les éditions régionales à l’heure de la Renaissance

Tous les vendredis, du 26 avril au 28 juin, en présence de spécialistes ou d’invités de renom, une page spéciale de l’édition du 12/13 sera consacrée à l’histoire de la Renaissance à travers un lieu d’exception. Présentée par Lucie Cecconi et Denis Gannay-Meyer, elle débute le 26 avril avec le château d’Amboise. Suivront ceux de Blois, Gien, Anet, Valençay, Le Rivau, Chaumont-sur-Loire, Ainay-le-Vieil, Azay-le-Rideau et Chambord. Après chaque édition, le présentateur et un invité lié au château répondront aux questions des internautes en direct sur Facebook.

Léonard de Vinci est pour moi un génie tel qu’on n’en trouve qu’un par millénaire. Les mécanismes qu’il a inventés étaient en avance de plusieurs siècles sur son époque. Ça donne le vertige, un esprit pareil.

Luc Schuiten, architecte

Pour comprendre en quoi les inventions plus ou moins connues de Léonard de Vinci nous sont aujourd’hui indispensables, rendez-vous dans les éditions du 12/13 et du 19/20.

« L’Ultima Cena » exposée pour la première fois en dehors du Vatican depuis le XVIe siècle

La tapisserie de la Cène, un chef-d'œuvre en soie, d’après la célèbre fresque murale réalisée par Léonard de Vinci en l’église Santa Maria delle Grazie à Milan, sera exposée en dehors des musées du Vatican au château du Clos Lucé de juin à septembre. Cette œuvre monumentale, tissée avant 1514 par des ateliers flamands pour Louise de Savoie et son fils, François d’Angoulême, futur François Ier, fut offerte en 1533 par le roi au pape Clément VII à l’occasion du mariage de son fils Henri II avec la nièce du pape, Catherine de Médicis (née en 1519). Une œuvre qui résume à elle seule l’admiration des rois de France pour Léonard de Vinci. 

Connaissez-vous bien Léonard de Vinci ?

J’ai eu envie d’émerveiller les gens comme j’avais été émerveillée. Sortir d’un discours rodé pour proposer quelque chose de plus sensible.

Catherine Ulmer, réalisatrice

Décrypter Chambord et plonger dans l’univers de Vinci 

Catherine Ulmer signe Les Codes de Chambord, et Bernard Cazedepats, Vinci, l’esprit libre. Deux documentaires diffusés à une semaine d’intervalle dans la case « Qui sommes-nous ? ». Il existe un lien entre Vinci et Chambord autre que celui de la Renaissance : François Ier. C’est sur la demande du roi qu’il quitte l’Italie pour s’installer au château du Clos Lucé, à quelques pas du château d’Amboise. Dans ses bagages, trois œuvres majeures et des centaines de documents précieux. Nommé premier peintre, premier ingénieur et premier architecte du roi, il s’éteint le 2 mai 1519. De Chambord, il ne connaîtra rien. Ce joyau de la Renaissance a commencé à sortir de terre quelques mois plus tard. Construit sur d’anciens marais qu’il a fallu assécher, il est ce que deviendra Versailles, un siècle et demi plus tard, une merveilleuse vitrine de l’art et de la puissance royale. D’un côté, les décors sculptés qui sont autant de messages à décoder, de l’autre, des centaines d’études botaniques, scientifiques et d’inventions qui forcent encore aujourd’hui l’admiration. C’est confirmé, Chambord et Léonard ne cesseront jamais de nous faire rêver...

Le Clos Lucé près d'Amboise
Le Clos Lucé - « Vinci, l'esprit libre ».
© Léonard de Serres

Lundi 29 avril après le Soir/3 
Qui sommes-nous ? : Les Codes de Chambord (documentaire - 52 min) - Réalisation Catherine Ulmer - Production Girelle Productions/Christophe Camoirano et France 3 Centre-Val de Loire
Les historiens Thibaud Fourrier et François Parot nous proposent de trouver les symboles qui peuplent le château de Chambord et de les comprendre.
Qui sommes-nous ? : Le Grand Débat du doc (magazine) - Présentation Denis Ganny-Meyer

Lundi 6 mai après le Soir/3 
Qui sommes-nous ? : Vinci, l’esprit libre (documentaire - 52 min) - Réalisation Bernard Cazedepats - Production Troisième Œil Productions/Frédéric Convert/Olivier Pelenc et France 3 Centre-Val de Loire
Avec des créateurs, des architectes et des scientifiques d’aujourd’hui, le film nous invite à comprendre comment l’esprit du génie italien Léonard de Vinci est en complète résonance avec le XXIe siècle.
Qui sommes-nous ? : Le Grand Débat du doc (magazine) - Présentation Denis Ganny-Meyer

Léonard, encore et toujours

France 5 – samedi 4 mai à 23.45, et sur France.tv
Science grand format : Léonard de Vinci, accélérateur de science (documentaire - 54 min) - Réalisation Mark Daniels - Productions : GA&A / Program 33, avec la participation de France Télévisions
Ses inventions lui ont permis d’acquérir de son vivant le statut de « génie scientifique ». On sait moins que, pour une partie d’entre elles, il n’a fait qu’améliorer des systèmes et des techniques déjà existants à l’époque de la Grèce antique, de la Chine ancienne ou encore de l’Empire arabe. 

À revoir sur France.tv
Stupéfiant ! : Spécial de Vinci (magazine culturel - 75 min) - Présentation Léa Salamé - Rédaction en chef Jérôme Bermyn et Caroline Gauthier - Production Bangumi / Laurent Bon
Pour tout savoir sur le génie de la Renaissance. 
De Vinci confidentiel  
De Vinci, les dernières œuvres 
De Vinci, l'inventeur 

En cours de production
Leonardo (série 52 min) - Coproduction Lux Vide, Beta Film pour la RAI, ZDF et France Télévisions
Ce biopic de Léonard de Vinci fait partie des coproductions 100 % européennes initiées l'an dernier. 

Publié le 29/04/2019
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.