La surprise italienne

Rugby féminin, tournoi des Six-Nations : Italie-France

Après un tournoi 2018 catastrophique, les Italiennes se présentent cette année face aux Françaises dans la peau de l’outsider qui monte avec une seule défaite en quatre matches. Attention, match piège !

Pauline Bourdon et le XV de France féminin rencontrent l'Italie.
Pauline Bourdon et le XV de France féminin rencontrent l'Italie. © AFP

Pour l’acte final de ce tournoi des Six Nations 2019, la France rencontre l’Italie. Jamais un match contre la Squadra n’aura été aussi décisif pour nos Bleues. En cas de victoire, le XV de France sera assuré de la deuxième place derrière l’Angleterre, qui réussit jusque-là un parcours sans faute. Avec trois victoires pour une seule défaite, les Françaises tiennent leur rang malgré la contre-performance face au XV de la Rose (41-26). Alors, doit-on se méfier de cette Squadra Azzura ? Laura Di Muzio nous éclaire sur les enjeux de ce match.

Laura Di Muzio, consultante de choix

Avec Jean Abeilhou, elle forme le tandem aux commentaires des matches du XV de France féminin. Joueuse et capitaine du LMRC Villeneuve-d’Ascq depuis 2008, Laura Di Muzio possède un palmarès impressionnant. Championne de rugby à XV en Élite 2 en 2009, puis en Élite 1 en 2016, l’ouvreuse de formation a également remporté cinq titres de championne de France en rugby à 7. Elle compte en outre une trentaine de sélections avec le maillot bleu.

Laura Dimuzio
Laura Di Muzio.
© Cécile Mella / FTV

 

L’Italie n’est-elle pas en train de réaliser le meilleur tournoi de son histoire ?
Laura Di Muzio : Oui, on peut le dire. Les Italiennes sont en train de créer la surprise ! Ce n’était pas du tout l’équipe qu’on attendait. D’ordinaire, la France et l’Angleterre se disputent la première et la deuxième place du tournoi et il y a toujours cette compétition à quatre des autres nations. Pour ma part, je pensais que ça allait être l’Écosse, qui avait fait un gros tournoi l’année dernière. Mais ce sont les Italiennes qui se sont révélées sur ce tournoi 2019. C’est d’autant plus étonnant que les nations anglo-saxonnes ont mis en place un gros programme autour du rugby féminin avec des contrats fédéraux sur certaines joueuses. Alors que le championnat italien est assez anecdotique, pas très développé, leurs meilleures joueuses vont plutôt jouer à l’étranger. 

Comment expliquer alors ce regain de forme du rugby féminin italien ?
L. D. M. : J’avoue avoir du mal à l’expliquer… Elles n’ont pas tant élevé leur niveau de jeu que ça, c’est surtout que les autres équipes sont passées à travers. Elles ont su faire déjouer leurs adversaires. Elles ont également profité d’un calendrier plutôt favorable. À savoir que leurs deux derniers matches sont contre les favorites, l’Angleterre et la France. Elles ont tout de suite pris le pas sur les équipes les plus faibles, créant ainsi une dynamique qui les amène à jouer la deuxième place du tournoi. En comparaison, les Françaises ont dû jouer leur tournoi dès la deuxième journée en affrontant les Anglaises, nos principales rivales.

Ce match est-il une simple formalité pour le XV de France ?
L. D. M. : Formalité, je ne sais pas. Il faut savoir rester humble dans le sport… Mais sincèrement, les Françaises n’ont pas à s’inquiéter de cette équipe italienne. Il y a assez de talents en équipe de France pour passer cet obstacle. Sur le papier, on les surclasse dans tous les secteurs de jeu, notamment dans la conquête, que ce soit en touche ou en mêlée, sans parler de nos ailières qui mettent le feu dès qu’elles ont le ballon.

Quels pièges les Bleues devront-elles déjouer ?
L. D. M. : Les Italiennes sont techniquement un peu en dessous, elles ont du mal par exemple à se dégager au pied. De ce fait, elles compensent ce déficit de technique par le jeu. Elles vont garder le ballon et enchaîner des temps de jeu à la main. Il va falloir contrer leur capacité à mettre du rythme quand elles ont le ballon. Surtout que nos forces à nous sont la conquête, la défense et notre faculté à mettre la pression sur notre adversaire. Donc, rien d’insurmontable.

Rugby féminin, Tournoi des Six Nations : Italie-France

Match commenté par Jean Abeilhou et Laura Di Muzio – Réalisé par les équipes du service des sports de France Télévisions

Italie-France est à suivre en direct le dimanche 17 mars à partir de 14.20 sur France 4

À suivre également sur francetv.sport 

Publié le 02/04/2019
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.