Du 6 au 26 juillet, France 3 vous propose de voter pour votre monument préféré

Faites valoir votre voix et votez, dans la liste des monuments sélectionnés ci-dessous, pour celui de votre choix. Et retrouvez le palmarès dans l’émission « Le Monument préféré des Français » présentée par Stéphane Bern, diffusée prochainement sur France 3.

Logo de l'émission
© DR

France 3 met en ligne un sondage et vous appelle à voter pour votre monument préféré parmi les 14 prestigieux monuments sélectionnés. Vous pouvez également le faire par téléphone au 3245 (0,80 euro/min + prix d’un appel) et participer autant de fois que vous le souhaitez.
Le vote en ligne (ou par téléphone) est ouvert lundi 6 juillet à 10.00 et se termine dimanche 26 juillet à 23.59. 

Vous trouverez ci-dessous plus d'informations sur les monuments en lice. C’est à vous de jouer !

Le Palais idéal du Facteur Cheval
Le Palais idéal du Facteur Cheval.
© Frédéric Jouhanin / Le Labo

1. Le Palais idéal du Facteur Cheval (Auvergne-Rhône-Alpes)
En 1879, Ferdinand Cheval, facteur rural de 43 ans, bute sur une pierre lors de sa tournée. Cet incident anodin va réveiller en lui un rêve incroyable : celui de construire son propre château. Aujourd’hui, ce palais unique au monde est reconnu comme une véritable œuvre d’art et une source d’inspiration pour des artistes du monde entier. 

La Citadelle et le Lion de Belfort
La citadelle et le Lion de Belfort.
© DR

2. La citadelle et le Lion de Belfort (Bourgogne-Franche-Comté)
Conçue pour protéger Belfort et sa fameuse « trouée », la citadelle est le fruit de plusieurs siècles d’évolutions architecturales. Le site est transformé en forteresse à partir de 1640. Sculpture monumentale réalisée par Bartholdi, le Lion commémore la résistance de la ville assiégée par les Prussiens durant la guerre de 1870, à l’issue de laquelle cette zone sera la seule partie de l’Alsace à rester française. 

Le Fort La Latte ou le Château de la Roche Guyon
Le fort La Latte ou château de la Roche Goyon.
© DR

3. Le Fort La Latte (Bretagne)
Le château de la Roche Goyon, également baptisé fort La Latte, est un site unique en France puisqu’il occupe une presqu’île naturelle s’enfonçant dans la mer. Construit au XIVe siècle et modernisé au XVIIIe, pour défendre la côte contre les Anglais, il est restauré en 1931. 

Le Château et les jardins de Villandry
Le château et les jardins de Villandry.
© F. Paillet

4. Le château et les jardins de Villandry (Centre-Val de Loire)
Villandry est le dernier des grands châteaux bâtis sur les bords de la Loire dans le pur style de la Renaissance. Doté à l’origine d’un jardin traditionnel, il est racheté au début du XXe siècle par un médecin espagnol et son épouse, qui vont le sauver de la démolition et créer les jardins actuels.

La Chapelle impériale du Palais Fesch d'Ajaccio
La chapelle impériale du palais Fesch d'Ajaccio.
© Ville d'Ajaccio

5. La chapelle impériale du palais Fesch d’Ajaccio (Corse)
Formant l’aile droite du palais Fesch, cette chapelle a été bénie le 9 septembre 1860. On doit son édification à Napoléon III, qui honora les clauses testamentaires du cardinal Fesch, dont le vœu était de rassembler dans un unique lieu saint les sépultures de la famille Bonaparte. Le musée Fesch qui l’abrite possède l’une des plus belles collections de peinture ancienne de France, ainsi qu’une des plus importantes collections napoléoniennes.

Le Parc du Haut-fourneau U4 d'Uckange
Le Parc du haut-fourneau U4 d'Uckange.
© Claude Lévèque

6. Le Parc du haut-fourneau U4 d’Uckange (Grand Est)
Symbole fort du patrimoine industriel de la vallée de la Fensch, le U4 est le dernier des six hauts-fourneaux de l’usine à fonte construite en 1890. Il est aujourd’hui l’un des rares monuments de la sidérurgie du XXe siècle conservé en France. Vingt ans après la fermeture de l’usine, le parc est un lieu de culture et de patrimoine.

La Villa Cavrois
La villa Cavrois.
© Colombe Clier / CMN

7. La Villa Cavrois (Hauts-de-France)
À quelques kilomètres de Roubaix, la villa Cavrois est l’œuvre emblématique de l’architecte Robert Mallet-Stevens, figure du courant moderniste. Elle a été édifiée entre 1929 et 1932 pour Paul Cavrois, industriel du textile du Nord, et sa famille. Ce château moderne fut imaginé comme une véritable œuvre d’art, son style rompant totalement avec celui des demeures de la même époque qui lui sont voisines.

La Sainte-Chapelle
La Sainte-Chapelle.
© Romaric Pech / Centre des monuments nationaux

8. La Sainte-Chapelle (Île-de-France)
Cet édifice médiéval a été élevé à la demande du roi Saint Louis au XIIIe siècle pour abriter les reliques du Christ. Mais la Sainte-Chapelle, c’est avant tout une prouesse architecturale. Les vitraux des 1 113 scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament, racontant l’histoire du monde jusqu’à l’arrivée des reliques à Paris, ont été réalisés en un temps record : sept ans.

Le Temple tamoul Narassingua
Le temple tamoul Narassingua Péroumal à La Réunion.
© DR

9. Le temple tamoul Narassingua Péroumal (La Réunion)
En 1962, la décision est prise de construire un nouveau temple en pierre et béton pour remplacer la chapelle en bois édifiée au siècle dernier. Dix ans après, la communauté tamoule entreprend de l’embellir et de l’agrandir. Inauguré officiellement en 2010, ce temple illustre la culture indienne de l’île.

Le Château du champ de bataille
Le château du Champ-de-Bataille, Eure.
© Francis Cormont

10. Le château du Champ-de-Bataille (Normandie)
Situé au milieu d’un parc de 138 hectares, ce château ducal du XVIIe siècle se compose de deux constructions jumelles en brique et pierre, aux lignes basses. Le château et ses jardins ont été restaurés par le célèbre architecte d’intérieur Jacques Garcia, qui en fait l’acquisition en 1992.

L'Arsenal de Rochefort
L'arsenal de Rochefort.
© DR

11. L’arsenal de Rochefort (Nouvelle-Aquitaine)
L’arsenal maritime de Rochefort, surnommé le « Versailles de la mer », est un lieu d’innovation technique en matière de construction navale, bâti sous Louis XIV qui souhaitait régner en maître sur terre comme sur les mers. Construit entre 1666 et 1669, l’arsenal a fourni en cordages la marine et ses vaisseaux durant trois siècles. Parmi ces derniers se trouvait l’Hermione, le navire de Lafayette lors de son expédition outre-Atlantique en 1780. Plus de deux siècles plus tard, entre 1997 et 2004, une équipe de passionnés a reproduit ce géant des mers dont le mât culmine à 47 mètres.

Le Canal du midi
Le canal du Midi.
© DR

12. Le canal du Midi (Occitanie)
Construit entre 1667 et 1694, le canal est l’une des réalisations de génie civil les plus extraordinaires de l’ère moderne, qui ouvrira la voie à la révolution industrielle. Avec ses 241 kilomètres navigables entre Toulouse et la mer Méditerranée, il présente les plus anciennes inventions en termes de maîtrise hydraulique et d’ouvrages d’art. Le canal est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le Château de Brézé
Le château de Brézé.
© DR

13. Le château de Brézé (Pays de la Loire)
Le château est un monument unique par son réseau troglodytique remarquablement conservé, par ses pièces richement meublées et par son architecture néogothique très travaillée. Le parcours de visite de plus d’un kilomètre sous terre offre un aperçu du système de défense imaginé pour se protéger des envahisseurs au Moyen Âge.

La Cathédrale Saint-Nicolas de Nice
La cathédrale Saint-Nicolas de Nice.
© DR

14. La cathédrale Saint-Nicolas de Nice (Provence-Alpes-Côte d’Azur)
Durant la seconde moitié du XIXe siècle, la famille impériale russe se rend régulièrement sur la Côte d’Azur, et plus particulièrement à Nice. Une forte population russe s’y installe, entraînant la construction d’un lieu de culte orthodoxe. La cathédrale Saint-Nicolas est édifiée au début du XXsiècle sous le patronage du tsar Nicolas II et de sa mère, l’impératrice Marie Feodorovna.

Publié le 06 juillet 2020
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.