« Luca Giordano, le triomphe de la peinture napolitaine » au Petit Palais

À voir jusqu'au 23 février 2020

Le Petit Palais présente pour la première fois en France une rétrospective consacrée au peintre napolitain Luca Giordano (1634-1705), l'un des artistes les plus brillants du XVIIe siècle européen.

La saison napolitaine continue en beauté au Petit Palais.
La saison napolitaine continue en beauté au Petit Palais.

L'exposition met en valeur l'exceptionnelle virtuosité de cette gloire du Seicento à travers la présentation de près de 90 œuvres, tableaux monumentaux et dessins, réunis grâce aux prêts exceptionnels du musée de Capodimonte à Naples, des principales églises de la ville et de nombreuses institutions européennes, dont le musée du Prado.

Avec l'exposition sur le sculpteur Vincenzo Gemito (1852-1929), cette rétrospective constitue le second volet de la saison que le Petit Palais consacre à Naples cet automne en partenariat avec le musée de Capodimonte.

Le peintre par excellence des églises de Naples 

Surnommé « Luca Fa Presto » (« Luca qui fait vite »), Luca Giordano reste le peintre par excellence des églises de Naples, qui sont remplies de ses toiles d’autel, dont l’exposition présentera une sélection. Ces immenses compositions frappent par leur dramaturgie complexe, mettant en scène les saints de la Contre-Réforme comme les patrons tutélaires de la ville, notamment San Gennaro (saint Janvier). L’immense tableau San Gennaro intercédant pour les victimes de la peste rappelle le contexte terrible de cette période qui vit la plus grande ville d’Europe méridionale perdre la moitié de ses habitants à la suite de la peste de 1656.

Présentation de la rétrospective Luca Giordano sur le site du Petit Palais

Publié le 12/12/2019
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.