Mobilisation pour le DrépAction 2020

Cette année encore, France tv se mobilise pour le DrépAction, grande opération de sensibilisation et d’appel aux dons pour la lutte contre la drépanocytose. Celle-ci est la maladie génétique la plus répandue en France... et pourtant la plus méconnue. 

DrépAction 2020
DrépAction 2020 : concert de solidarité à suivre en ligne

Pour cette édition 2020, le DrépAction prend la forme d’une émission musicale informative, rythmée par des témoignages de personnes atteintes de la drépanocytose. L’objectif est triple : mieux faire connaître la drépanocytose, première maladie génétique au monde, réunir des fonds pour la recherche contre cette maladie et encourager les dons du sang.

L’émission (voir lien ci-dessous) est l’occasion de faire le point sur la situation de la drépanocytose dans les territoires d’Outre-mer les plus concernés, à savoir la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, Mayotte et La Réunion.
 
Tout au long de cette émission spéciale, des programmes courts expliquent la maladie :
• Qu’est-ce-que la drépanocytose ?
• Les jeunes drépanocytaires et le sport
• La greffe de moelle osseuse, un long parcours pour retrouver une vie normale

L’artiste Nesly est la marraine de cette édition 2020. Pour soutenir la cause, de nombreux artistes ont répondu présent. Parmi eux : Hiro, Kiara Jones, Medhy Custos, Nesly, Singuila, King Daddy Yod, Saina Manotte, Maj Albon Jacobson, MCBox, Serge Beynaud et beaucoup d’autres.

Suivez l’émission sur le portail des Outre-mer (au bout de ce lien !)
Essentielle pour financer la recherche, aider les malades et faire tomber les préjugés sur la maladie, cette émission est aussi nécessaire pour briser le silence et accompagner les familles des malades.

Faites un don sur le site de l’APIPD (Association pour l’information et la prévention de la drépanocytose)

La drépanocytose est une maladie génétique, invalidante, qui compte plus de 150 millions d’individus concernés, et la plus répandue sur la planète. La France comptabilise plus de 28 000 malades et 150 000 porteurs sains avérés : autrement dit, des individus susceptibles de transmettre la pathologie à leur descendance. Bien que la drépanocytose soit la maladie génétique la plus répandue dans le monde, aucun traitement curatif n’a encore été trouvé. La lutte pour la sensibilisation, le dépistage et la recherche sont toujours d’actualité. 

Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.