Du 30 juin au 22 juillet, France 3 vous propose de voter pour votre monument préféré

En 2021, vous avez élu la place Stanislas de Nancy. Cette année, parmi une sélection de 42 lieux issus de notre exceptionnel patrimoine culturel, historique et architectural, les Français ont plébiscité 14 monuments en lice pour représenter leur région et participer à la grande finale.

Faites valoir votre voix et votez, dans la liste des monuments sélectionnés ci-dessous, pour élire votre monument préféré 2022. À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, vous découvrirez le résultat de vos votes dans l’émission Le Monument préféré des Français présentée par Stéphane Bern, diffusée sur France 3.

Pour voter pour le Monument préféré de votre région, rendez-vous sur ftvetvous.fr/monumentprefere 

Auvergne-Rhône-Alpes
 

Rocher et Chapelle Saint-Michel d’Aiguilhe / Aiguilhe / Haute-Loire

Rocher et chapelle Saint-Michel dAiguilhe / Aiguilhe / Haute-Loire
Au nord du Puy-en-Velay, sur la commune d’Aiguilhe, au sommet d’un rocher volcanique culminant à 82 mètres de hauteur, se dresse une magnifique chapelle dédiée à saint Michel. L’évêque du Puy-en-Velay et premier pèlerin de Saint-Jacques-de-Compostelle, Godescalc, est à l’origine de la construction de ce monument au Xe siècle. Devant l’affluence des pèlerins, la chapelle primitive est agrandie au XIIe siècle et dotée d’éléments remarquables : inspiration orientale, décor d’arabesques, mosaïques de pierres et façade romane trilobée. À l’intérieur, le plan irrégulier épouse avec ingéniosité les courbes du Rocher. Classée depuis 1840 aux Monuments historiques, la chapelle est accessible via un escalier de 268 marches qui serpente le long de la paroi rocheuse et offre un panorama à couper le souffle sur Aiguilhe. 

Bourgogne-Franche-Comté

Abbaye de Fontenay / Marmagne / Côte-d’Or

Abbaye de Fontenay / Marmagne / Côte-d’Or
Située au nord de la Bourgogne, l’abbaye de Fontenay est fondée en 1118 par saint Bernard de Clairvaux, un des plus grands saints français. Classée Monument historique dès 1862 et inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1981, elle est la plus ancienne abbaye cistercienne conservée au monde. Après la Révolution française et le départ des moines, elle est reprise comme bâtiment industriel, ce qui a permis de préserver l’ensemble des bâtiments de style roman : l’église abbatiale, le dortoir des moines, le cloître, la salle capitulaire, la salle des moines et la forge. Nichée au creux d’un vallon qui s’étend sur plus de 1 200 hectares, l’abbaye de Fontenay est agrémentée d’un parc paysager labellisé Jardin remarquable. Propriété d’une même famille depuis 1820, le site accueille chaque année plus de 100 000 visiteurs.

Bretagne

Chapelle de la Maison Saint-Yves / Saint-Brieuc / Côtes-d'Armor

Chapelle de la Maison Saint-Yves / Saint-Brieuc / Côtes-d’Armor
Entre 1927 et 1969, le grand séminaire de Saint-Brieuc imaginé par l’architecte Georges-Robert Lefort a formé des générations de prêtres. Aujourd’hui devenu la maison diocésaine Saint-Yves, le site abrite une chapelle consacrée en 1929, véritable joyau de l’Art déco. Du sol au plafond, grille en fer forgé, peintures du chemin de croix, mosaïques des chapiteaux et autels signés Isidore Odorico présentent tous des motifs géométriques caractéristiques du mouvement Seiz Breur. Ce courant artistique breton de l’entre-deux-guerres mêlait les motifs celtiques à l’Art déco pour créer un style unique et résolument moderne. Inscrite à l’inventaire des Monuments historiques en 1995 et restaurée dans son esprit d’origine, la chapelle de la Maison Saint-Yves est ouverte au public depuis 2017.

Centre-Val de Loire

Château d’Azay-le-Rideau / Azay-le-Rideau / Indre-et-Loire

Château d’Azay-le-Rideau / Azay-le-Rideau / Indre-et-Loire
Le château d’Azay-le-Rideau est bâti sur une île au milieu de l’Indre, sous le patronage de François Ier. Subtile alliance de traditions françaises et de décors innovants venus d’Italie, il est une icône du nouvel art de bâtir du Val de Loire au XVIe siècle. Son parc paysager, conçu dans la seconde moitié du XIXe siècle, lui offre un véritable écrin naturel. Ses propriétaires successifs ont contribué à en faire un des joyaux architecturaux les plus harmonieux du Val de Loire. Propriété de l’État depuis 1905, ce château est classé au titre des Monuments historiques neuf ans plus tard. Depuis 2017, un vaste programme de restauration, dans le cadre d’un partenariat avec le Mobilier national, a redonné tout son éclat à celui qu’Honoré de Balzac comparait à un « diamant taillé à facettes serti par l’Indre ». 

Corse 

Site préhistorique de Filitosa / Sollacaro / Corse-du-Sud

Site préhistorique de Filitosa / Sollacaro / Corse-du-Sud
Situé dans la vallée du Taravo, le site enseveli sous le maquis est découvert en 1946 par le propriétaire des lieux, Charles-Antoine Cesari. Il est fouillé et mis en valeur avec le soutien de l’archéologue et chercheur au CNRS Roger Grosjean. Statues-menhirs, monuments, vestiges mobiliers sont mis au jour. Fleuron de l’art mégalithique insulaire, Filitosa est considéré par les scientifiques comme l’une des plus belles collections d’art préhistorique en Europe. Classé Monument historique et inscrit sur la liste des cent sites historiques d’intérêts communs aux pays de la Méditerranée, Filitosa se dote en 2021 d’un musée archéologique destiné à accueillir des objets exhumés sur le site et à compléter la découverte de ce lieu aussi fascinant que mystérieux. Au cœur d’une nature préservée, ce sont 8 000 ans d’histoire, du néolithique à l’époque romaine, qui se dévoilent au travers de ces constructions laissées par les premiers hommes qui ont peuplé l’île.  

Grand-Est 

Fort de Schoenenbourg / Hunspach et Ingolsheim / Bas-Rhin

Fort de Schoenenbourg / Hunspach et Ingolsheim / Bas-Rhin 
Construit entre 1931 et 1935, l’ouvrage d’artillerie de Schoenenbourg est le plus grand fort de la ligne Maginot visitable en Alsace. À trente mètres sous terre, un parcours de 3 kilomètres de galeries permet de découvrir les blocs dispersés sur plusieurs hectares et équipés de tout leur matériel : cuisine, usine de production électrique, centrale de filtrage de l’air, caserne, infirmerie, poste de commandement, bloc de combat avec tourelle équipée de canons. Inscrit aux Monuments historiques, le fort est à l’époque à la pointe de la technologie et peut accueillir jusqu’à 630 soldats. En mai et juin 1940, il encaisse plus de 3 000 bombes et obus allemands, mais reste opérationnel. Il riposte en tirant près de 17 000 coups de canons. Attaqué mais invaincu, l’équipage du fort de Schoenenbourg ne dépose les armes que sur ordre formel du Haut Commandement français six jours après l’entrée en vigueur de l’armistice de juin 1940. 

Guadeloupe 

Habitation Zévallos / Le Moule / Grande-Terre

Habitation Zévallos / Le Moule / Grande-Terre
L’Habitation Zévallos, située au Moule sur Grande-Terre, est l’une des premières sucreries industrielles de la Caraïbe, fondée au début du XVIIIe siècle. Le site témoigne de l’évolution économique de la Guadeloupe. Son histoire est traversée par celle des premiers colons, puis des esclaves, pour finir par l’arrivée de la main-d’œuvre d’origine indienne, en 1854. Classée Monument historique depuis 1990, l’Habitation Zévallos, dont l’exploitation cesse en 1901, conserve sa maison à pans de fer avec des remplissages de parois réalisées en briques ocre sur quatre niveaux et sa case à vent, abri cyclonique en sous-sol. La maison, logement principal d’usine, de style louisianais, est construite par Auguste Duchassaing de Fontbressin, vers 1870. Dans le parc bordé de plantes médicinales et d’arbres fruitiers, les vestiges — balance de l’usine, plateforme de retournement de la locomotive, cheminée de 17 mètres de hauteur — racontent l’histoire de la première usine centrale de Guadeloupe. 

Hauts-de-France 

Centre historique minier de Lewarde / Lewarde / Nord

Centre historique minier de Lewarde / Lewarde / Nord
Dans le Nord, le Centre historique minier de Lewarde se trouve au cœur du bassin minier. Le plus important musée de la mine en France est installé sur le carreau de l’ancienne fosse Delloye, qui regroupe 8 000 m² de constructions industrielles, sur un site de 8 hectares. Dans les bâtiments d’origine, les vêtements suspendus, les centaines de lampes authentiques, les imposantes bobines de la machine d’extraction plongent immédiatement les visiteurs dans l’univers de la mine. Ici, 270 ans d’une aventure industrielle et humaine passionnante se dévoilent : de la vie quotidienne des mineurs au rôle des chevaux dans l’exploitation minière. Dans les profondeurs de la mine, le vrombissement des machines en fonctionnement et les projections d’images d’archives permettent de comprendre toute l’évolution des techniques et des conditions de travail des mineurs. Ce site classé Monument historique accueille 150 000 visiteurs par an et constitue, depuis 2012, l’un des sites remarquables du bassin minier inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. 

Île-de-France 

Château de Vaux-le-Vicomte / Maincy / Seine-et-Marne

Château de Vaux-le-Vicomte / Maincy / Seine-et-Marne
En Seine-et-Marne, le Domaine de Vaux-le-Vicomte est le fruit d’un esprit visionnaire et passionné, celui de Nicolas Fouquet, surintendant des Finances de Louis XIV. Pour bâtir sa demeure, il fait appel à trois des plus grands artistes de son époque : l’architecte Louis Le Vau, le jardinier paysagiste André Le Nôtre et le peintre décorateur Charles Le Brun. Ils unissent leur génie pour imaginer un modèle dont la majesté et l’équilibre inspirent Louis XIV qui s’entoure de la même équipe pour construire le château de Versailles. Conçu dans les années 1650, le Domaine a appartenu à quatre familles successives. Le plus grand Monument historique privé de France ouvert au public en 1968 a gardé une âme habitée. La visite du château s’organise sur quatre niveaux, meublés et décorés comme si Nicolas Fouquet et sa famille avaient récemment quitté les lieux. Joyau de l’Île-de-France, Vaux-le-Vicomte est un des rares décors restés intacts depuis le XVIIe siècle.   

Normandie 

Gare Maritime Transatlantique de Cherbourg et Sous-Marin Le Redoutable / Cherbourg-en-Cotentin / Manche

Gare maritime transatlantique de Cherbourg et sous-marin Le Redoutable / Cherbourg-en-Cotentin / Manche
Conçue par l’architecte René Levavasseur, la gare maritime transatlantique de Cherbourg, fleuron de l’Art déco français, est inaugurée en 1933. Taillé pour accueillir les plus grands paquebots de l’époque, le bâtiment rapidement surnommé « Notre Dame des Queens » devient la plus grande gare maritime transatlantique du monde et la plus vaste construction de France après le château de Versailles. À la fin des années 1970, avec l’essor du trafic aérien, la gare maritime transatlantique de Cherbourg tombe dans l’oubli. Classée Monument historique en 1989, elle abrite aujourd’hui la Cité de la Mer et Le Redoutable. Le premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins français, fleuron de la politique de dissuasion d’après-guerre, est construit à l’arsenal de Cherbourg et mis à l’eau en 1967 en présence du général de Gaulle. En 2022, la Cité de la Mer, dont les créateurs ont relevé l’incroyable défi de marier ces deux géants du patrimoine maritime, fête son vingtième anniversaire.   

Nouvelle-Aquitaine  

Pont Transbordeur / Rochefort et Échillais / Charente-Maritime

Pont transbordeur / Rochefort et Échillais / Charente-Maritime 
Construit entre 1898 et 1900 par l’ingénieur français Ferdinand Arnodin, le pont transbordeur enjambe le fleuve Charente entre les villes de Rochefort et d’Échillais en Charente-Maritime. Son tablier, haut de 50 mètres, laisse libre le passage des grands navires de l’arsenal de Rochefort et sa nacelle suspendue à un chariot roulant permet le passage des véhicules jusqu’en 1967. Après une longue période d’abandon, ce géant d’acier est sauvé de justesse de la démolition puis classé Monument historique en 1976, après une campagne de mobilisation locale. Chef-d’œuvre de l’architecture métallique du XXe siècle, le pont transbordeur est le dernier ouvrage de ce type en France. Devenu un site emblématique du territoire Rochefort Océan depuis sa réouverture touristique en 1994, l’ouvrage a fait l’objet d’une grande campagne de restauration entre 2016 et 2020. Symbolisant l’entrée au port de Rochefort côté terre et l’ouverture vers le monde côté mer, le pont transbordeur s’emprunte désormais à pied ou à vélo.  

Occitanie 

Abbaye Saint-Martin-du-Canigou / Casteil / Pyrénées-Orientales

Abbaye Saint-Martin-du-Canigou / Casteil / Pyrénées-Orientales
Au cœur du massif du Canigou, l’abbaye millénaire Saint-Martin-du-Canigou, classée Monument historique depuis 1889, est perchée sur un piton rocheux à 1 050 mètres d’altitude. Son clocher orné d’arcatures, ses chapiteaux de marbre, son abbatiale et sa crypte voûtée en font un joyau du premier art roman régional. Redécouverte à la fin du XIXe siècle grâce au poème Canigó de Jacint Verdaguer, elle est restaurée avec enthousiasme au XXe siècle par Jules de Carsalade du Pont, « l’évêque des Catalans », puis par le père Bernard de Chabannes, moine bénédictin de l’abbaye d’Encalcat. Elle est confiée en 1988 par l’évêque de Perpignan-Elne à la communauté catholique des Béatitudes. Sur cette étape du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, celle-ci accueille touristes et pèlerins, pour des visites guidées de l’abbaye et pour la liturgie. Elle y reçoit aussi des personnes désireuses de vivre quelques jours de ressourcement spirituel dans cet écrin de verdure surplombant la vallée du Cady. 

Pays de la Loire 

Musée Robert Tatin / Cossé-le-Vivien / Mayenne

Musée Robert-Tatin / Cossé-le-Vivien / Mayenne
En 1962, Robert Tatin achète, avec son épouse Lise, une petite maison au lieu-dit La Frénouse sur la commune de Cossé-le-Vivien en Mayenne. L’artiste imagine sa « Maison des Champs », une œuvre monumentale ancrée dans la nature, qui se ferait le carrefour de toutes les civilisations à travers la création d’un langage universel, un « pont entre l’Orient et l’Occident ». Rapidement, les premières sculptures de ciment armé peint apparaissent dans ce qu’il appelle le « Jardin des Méditations », qui constitue le cœur du musée. En 1967, le chemin communal menant à son espace de vie et de création se voit doté du premier des vingt Géants qui le bordent aujourd’hui. C’est le début de vingt et un ans de création, sculpturale, architecturale et picturale. Robert Tatin décède en 1983. Depuis cette date, et hormis les campagnes de restauration qui se succèdent, cette œuvre aussi envoûtante qu’insolite, labellisée Maison des Illustres, est restée la même.   

Provence-Alpes-Côte d’Azur 

Synagogue de Carpentras / Carpentras / Vaucluse

Synagogue de Carpentras / Carpentras / Vaucluse 
La synagogue de Carpentras est la plus ancienne synagogue de France en activité. Construit en 1367 puis restauré en 1740, ce Monument historique témoigne de la présence des communautés juives qui, persécutées dans le royaume de France, se mettent sous la protection pontificale et s’installent en Comtat Venaissin dès le XIIIe siècle. La salle de culte présente un décor baroque du XVIIIe siècle. Richement ornée, elle offre un magnifique ensemble décoratif typique de l’art judéo-comtadin : tabernacle, teba, chandeliers à sept branches, fauteuil du prophète Elie, lustres anciens en cristal, cuivre, fer décoré. Le rez-de-chaussée abrite les parties les plus anciennes : les bains rituels dont la piscine primitive du XIVe siècle, les deux boulangeries — l’une réservée au pain quotidien, l’autre à la confection du pain azyme, sans levain — et les salles d’études. Ce complexe synagogal unique, qui réunit lieu de vie et lieu de culte, attire chaque année plus de 10 000 visiteurs.   

Commentaires