Quel est votre village préféré ? Votez !

C’est parti pour la 11e édition du « Village préféré des Français », un rendez-vous animé par Stéphane Bern et toujours plébiscité par le public. Le vote est ouvert du mardi 1er mars à 08.00 et se terminera le mardi 22 mars à 23.59. Participez !

© FTV

Cette année encore, Stéphane Bern propose de partir à la découverte de quelques-uns de nos villages exceptionnels par leur richesse architecturale et patrimoniale. En métropole et en Outre-mer, il en a déniché quatorze qui nous surprendront par leurs spécificités et leur charme singulier. Comme toujours, le choix s’annonce difficile…
Lors de cette 11e édition, qui succédera à Sancerre, la jolie commune du département du Cher, en région Centre-Val de Loire, élue en 2021 ? À vous de décider.

Vous pouvez voter pour votre village préféré du 1er au 22 mars :

Les villages en compétition

Dieulefit
Dieulefit
© DR

Dieulefit / Auvergne-Rhône-Alpes (Drôme)
Charmant village de la Drôme provençale, à une trentaine de kilomètres de Montélimar, Dieulefit connut la prospérité à partir du XVe siècle grâce à une très importante industrie du drap. Aujourd’hui, ce paisible bourg aux façades repeintes dans des tons pastel sent bon la Provence, avec ses terrasses à l’ombre des platanes, ses tissus provençaux et ses champs de lavande aux alentours. Traversé par le Jabron, affluent de la Durance, Dieulefit est particulièrement connu pour être une terre de poterie depuis l’époque gallo-romaine. D’ailleurs, le village compte toujours de nombreux potiers et céramistes qui exposent leurs créations dans leurs ateliers. Les habitants sont également très fiers d’une autre spécialité locale : le fameux picodon, un délicieux fromage de chèvre qui bénéficie d’une appellation d’origine protégée. 

Saint-Sauveur
Saint-Sauveur-en-Puisaye
© Christophe Lörsch

Saint-Sauveur-en-Puisaye / Bourgogne-Franche-Comté (Yonne)
La commune de Saint-Sauveur-en-Puisaye, à quarante kilomètres d’Auxerre, renferme de nombreux trésors. Au cœur de cette cité de caractère se trouve la maison natale de la célèbre romancière Colette, restaurée et ouverte au public en 2016. Pour compléter cette visite, un musée lui est également dédié au château du village. Il évoque sa vie et son œuvre à travers photos et objets personnels. Dans le bourg de Saint-Sauveur-en-Puisaye se trouvent également plusieurs édifices intéressants, tels qu’un donjon du XIe siècle de forme ovoïde, appelé aussi tour Sarrasine ; trois enceintes fortifiées ; des maisons remarquables ou encore une église des XIe et XIIe siècles, dépourvue de clocher. À découvrir également, La Poèterie, une friche industrielle reconvertie en un village d’artistes convivial et alternatif qui propose concerts, expositions, spectacles et ateliers divers. 

Quintin
Quintin
© A. Lamoureux

Quintin / Bretagne (Côtes-d’Armor) 
En plein cœur du bocage breton, dans les Côtes-d’Armor, se trouve le charmant bourg médiéval de Quintin. Connue dans la région comme la cité des tisserands, la commune fut particulièrement prospère aux XVIIe et XVIIIsiècles grâce à l’industrie du lin. De cette époque subsistent de très belles demeures de négociants. Cette petite cité de caractère ne possède pas moins de treize monuments classés, dont une très belle basilique, un moulin, ainsi que deux châteaux ! Pour une promenade plus « nature », sur les hauteurs de Quintin se cache le magnifique parc de Roz Maria et ses nombreux bassins et fontaines. Cet ancien jardin du couvent catholique des pères carmes abritait autrefois un vivier et un verger.

Levroux
Levroux
© DR

Levroux / Centre-Val de Loire (Indre)
En région Centre-Val de Loire, à vingt kilomètres de Châteauroux, Levroux est une cité médiévale très pittoresque, qui séduit grâce à ses nombreuses activités commerciales et culturelles, ainsi que par son riche patrimoine. En pleine campagne berrichonne, on entre dans Levroux par sa majestueuse porte de Champagne, avant de pénétrer le quartier médiéval et ses ruelles, sa maison de bois du XVe siècle, la collégiale Saint-Sylvain ou encore ses tours du Xe siècle. Ancienne cité du cuir et du parchemin, la commune a conservé son quartier des mégisseries, qui employait plus de 800 personnes à la fin du XIXe siècle. Enfin, Levroux est également une terre de gastronomie. On peut y déguster, entre autres, le fameux pâté de Pâques, que le village célèbre chaque année à l’occasion d’une foire qui lui est dédiée, ou encore du fromage de chèvre Valençay AOP, dont Levroux est le fief.

Pino
Pino
© DR

Pino / Corse (Haute-Corse) 
Sur la côte ouest du Cap Corse, Pino et ses treize hameaux sont un véritable enchantement ! Riche d’un patrimoine séculaire, ce village de Haute-Corse mérite le détour, avec ses quatorze « maisons d’Américains », ses églises, mais aussi son couvent Saint-François de Pino, construit au XVe siècle face à la mer, et qui vient tout juste d’être sauvé de la ruine. La marine de Scalo, dominée par sa tour génoise du XVIe siècle, est l’ancien port de pêche de la commune. Si, aujourd’hui, l’activité commerciale a cessé, cette petite plage n’en est pas moins une halte plaisante et authentique pour tous les visiteurs de passage. 

Bergheim
Bergheim
© DR

Bergheim / Grand-Est (Haut-Rhin)
C’est sur la route des vins, entre haute et basse Alsace, dans le département du Haut-Rhin, que se trouve le village de Bergheim. Au cœur des remparts, flanqués de neuf tours, subsiste un centre-ville dans lequel on peut admirer la porte Haute, porte d’entrée du village qui date du XIVe siècle. Une église, une ancienne synagogue, mais également de très belles maisons de vignerons à colombages, dont les plus anciennes datent du XVe siècle, sont également à découvrir dans cette jolie cité médiévale. À ne pas manquer, depuis le sommet des remparts de Bergheim, la vue sur les coteaux du vignoble, surplombés par le magnifique château du Haut-Koenigsbourg ! 

Hesdin
Hesdin
© DR

Hesdin / Hauts-de-France (Pas-de-Calais) 
Traversé par la Canche, le village d’Hesdin est le plus grand du pays des Sept Vallées. Surnommé « le poumon vert du Pas-de-Calais », cette commune à l’histoire tumultueuse possède un patrimoine important comme son église Notre-Dame, édifice gothique en briques et pierres crayeuses du XVIe siècle, dotée d’un remarquable portail de style Renaissance. Mais ce qui a fait la renommée de Hesdin, c’est bien sûr le beffroi de l’hôtel de ville, classé au patrimoine de l’Unesco, qui culmine à 70 mètres de haut. Enfin, Hesdin jouxte une forêt domaniale du même nom, dans laquelle il fait bon se promener.

Saint-Sulpice
Saint-Sulpice-de-Favières
© DR

Saint-Sulpice-de-Favières / Île-de-France (Essonne)
En Essonne, dans la vallée de la Renarde, se trouve la charmante commune de Saint-Sulpice-de-Favières. À une trentaine de kilomètres de Paris, ce petit village abrite une majestueuse église aux airs de cathédrale. Construite aux XIIIe et XIVe siècles, l’église Saint-Sulpice est un véritable chef-d’œuvre du gothique rayonnant, considérée aujourd’hui comme la plus belle église de village de France ! Autre centre d’intérêt à Saint-Sulpice-de-Favières : l’arboretum du domaine de Segrez, labellisé Jardin remarquable. Composé de plus de mille espèces d’arbres plantées au fil des siècles, il abrite également une grotte du XVIIe siècle inscrite au titre des Monuments historiques. 

La Bouille
La Bouille
© DR

La Bouille / Normandie (Seine-Maritime) 
Niché dans un méandre de la Seine et protégé des vents par une haute falaise de craie, La Bouille, en Seine-Maritime, semble hors du temps. À seulement vingt kilomètres de Rouen, la terre natale d’Hector Malot, l’auteur de Sans famille, a séduit de nombreux artistes à travers les siècles. Turner, Sisley ou encore Gauguin ont ainsi été charmés par ses villas d’armateurs, son église Sainte-Madeleine ou encore son grenier à sel, l’un des plus anciens de la région. Au départ de Sahurs, un bac permet plusieurs fois par jour la liaison jusqu’à La Bouille et offre un formidable aperçu de ce joli village étendu sur les berges de la Seine.

Ainhoa
Ainhoa
© FTV

Ainhoa / Nouvelle-Aquitaine (Pyrénées-Atlantiques)
À la frontière espagnole, au cœur du Pays basque, Ainhoa est une bastide du XIIe siècle qui arbore le long de sa rue unique les façades aux couleurs blanches et rouges de ses maisons typiques. Une unité architecturale qui permet à la commune d’être classée parmi les plus beaux villages de France. Étape importante sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, Ainhoa compte en son cœur : l’église Notre-Dame de l’Assomption, dotée d’un remarquable retable en bois doré d’inspiration espagnole, mais aussi la chapelle Notre-Dame de l’Aubépine, perchée à 389 mètres d’altitude, qui offre un superbe panorama jusqu’à la côte atlantique.

Le Malzieu-Ville
Le Malzieu-Ville
© Jean-Sébastien Caron

Le Malzieu-Ville / Occitanie (Lozère)
Dans la vallée de la Truyère, au nord de la Lozère, Le Malzieu-Ville est une petite cité médiévale du XIIIe siècle qui ne manque pas de cachet. Ravagé par le feu lors d’une grande épidémie de peste au XVIIe siècle, le village fut entièrement reconstruit avec l’aide de maçons italiens, ce qui lui confère un style unique. Une promenade dans ses ruelles permet d’admirer ses remparts, ses tours, ses portes fortifiées et ses maisons anciennes, dont la plupart des façades sont inscrites à l’inventaire des Monuments historiques. Ancienne place forte du Gévaudan, dont la bête terrifia la population au XVIIIe siècle, son charme singulier lui a valu d’être classé parmi les plus beaux villages de France en 2021 !

Port-Joinville
Port-Joinville
© DR

Port-Joinville / Pays de la Loire (Vendée) 
Situé sur la côte nord de l’île d’Yeu, Port-Joinville est une petite cité dont le port est au cœur de toutes les activités. Au rythme des saisons, celui-ci s’anime grâce aux allées et venues des compagnies maritimes qui font le lien entre l’île et le continent. Les ruelles et leurs noms évocateurs – rues « du Secret », « des Mariés » ou encore « du Coin-du-Chat » – sont une véritable invitation à la flânerie. À Port-Joinville, le phare des Mariés, la place de La Pylaie, le monument de la Norvège ou encore l’église Notre-Dame du Port sont autant de sites et de monuments à découvrir, au cœur d’une nature riche qui mérite le coup d’œil. 

La Grave
La Grave
© B.Boone

La Grave / Provence-Alpes-Côte d’Azur (Hautes-Alpes) 
Au cœur du massif des Écrins, face à l’imposant pic de la Meije, le village de La Grave est un authentique village de montagne des Hautes-Alpes. Perché à 1 450 mètres d’altitude, ses solides maisons de schiste et de tuf sont séparées par des « trabucs », d’étroites ruelles qui mènent vers le haut du village. C’est là que se trouvent la ravissante église Notre-Dame de l’Assomption et son cimetière aux croix en bois si singulières. La Grave, c’est également l’un des rares domaines skiables de hors-piste de France, auquel on accède grâce à un téléphérique qui permet de monter en trente minutes à 3 200 mètres d’altitude pour profiter, au choix, du domaine skiable, d’une balade sur le glacier de la Girose ou bien d’une halte au restaurant d’altitude. 

Saul
Saül
© Henri Griffit

Saül / Outre-mer (Guyane) 
Implanté au milieu de la forêt, au centre de la Guyane, Saül est un petit village accueillant, porte d’entrée du Parc amazonien. Accessible uniquement par avion depuis Cayenne, il est le point de départ idéal pour des randonnées. Des sentiers permettent de découvrir les vestiges des premiers habitants de la Guyane, ainsi que la faune et la flore florissantes des forêts de l’Amazonie française. Visiter Saül, c’est un dépaysement assuré, que ce soit en découvrant une plantation de cacao ou en montant jusqu’au belvédère qui permet de bénéficier d’une vue imprenable sur tout Saül. La commune possède également la charmante église Saint-Antoine de Padoue, ainsi qu’un fromager, arbre impressionnant qui domine la canopée du haut de ses soixante mètres.
 

Stéphane Bern vous invite à voter pour votre village préféré :


Le vote est ouvert à partir du mardi 1er mars à 08.00 et se terminera le mardi 22 mars à 23.59. Participez !  

Publié par Diane Ermel le 01 mars 2022
Commentaires