Les coulisses du tournage de « Carrément craignos »

Jean-Pascal Zadi (« Tout simplement noir ») tourne la suite de « Craignos », sa série à succès diffusée sur france.tv. Reportage.

 

On a augmenté les curseurs, dans tous les sens du terme (production, humour, thriller, action). Quand les gens te demandent « Ça va ? » « Ouais, carrément... » C’est pour dire que ça va plus que mieux, eh bien, nous, c’est « Carrément craignos »...

Jean-Pascal Zadi

Alors que sa comédie Tout simplement noir, coréalisée avec John Wax, bat des records de fréquentation au cinéma, Jean-Pascal Zadi tourne la suite de Craignos, sa série à succès actuellement diffusée sur france.tv. Le dernier épisode laissait son personnage d’Ernesto, anti-héros des temps modernes, en bien mauvaise posture. Chargé de remettre la main sur les 100 000 euros de l’effroyable Joe avant sa sortie de prison, il avait embarqué ses amis Tito et Sam dans une course contre la montre aussi improbable et inefficace qu’hilarante. Dans la dernière scène de la saison, Ernesto et Sam étaient kidnappés, puis menacés en pleine forêt par deux dangereux malfrats intéressés par le magot. Carrément craignos reprend les choses là où Craignos les avait laissées, soit dans la forêt, une arme sur la tempe…

De plus gros problèmes

« Craignos, explique Jean-Pascal Zadi, c’était pour dire que ça craignait pour mon personnage [...] et dans Carrément craignos on se fait plus de soucis par rapport à Ernesto parce qu’il a de plus gros problèmes. » Sam et Ernesto parviendront-ils à s’échapper ? Le couple que forment Ernesto avec Rose survivra-t-il à ces épreuves ? Sam intégrera-t-il l’école de police ? Que se passera-t-il quand Joe sortira de prison ? Et Tito, le gros bras au cœur d’artichaut, où en est-il ? Pour répondre à ces questions, Jean-Pascal Zadi et son complice Kamel Guemra ont concocté une suite qui s’annonce encore plus détonante et pleine de surprises. « On a augmenté les curseurs dans tous les sens du terme : de production, d’humour, de thriller, d’action », commente le réalisateur, auteur, comédien. Une chose est sûre : on est carrément impatients de découvrir Carrément craignos !

Plusieurs lectures

Avec ses personnages de marginaux faux braqueurs mais vrais pieds nickelés, comme si les anti-héros des frères Coen s’étaient échappés en banlieue parisienne, Jean-Pascal Zadi a le chic pour (faire) rire à partir de sujets graves, comme le chômage ou la précarité. « C’est barré, c’est décalé, c’est drôle », explique la comédienne et humoriste Fadily Camara, nouvelle recrue de cette saison. « Comme dans son film Tout simplement noir, il y a plusieurs lectures », renchérit le comédien Patrick Puydebat, qui rejoint également le casting, au même titre qu’Éric Judor ou Rossy de Palma. Jean-Pascal Zadi confirme : « J’aime bien que l’humour pose des questions. Plus c’est crispant, plus ça m’intéresse. On parle du handicap, de la police, du couple, y a tellement  de trucs ! Ce n’est pas que la banlieue, c’est la société française en  général. » 

Carrément craignos

Série (9 x 26 min - 2020) - Auteurs Jean-Pascal Zadi et Kamel Guemra - Réalisation Jean-Pascal Zadi -Producteurs Mohamed Issolah, Camille Moulonguet et Thibault Abraham - Production Douze Doigts Productions, Les Films Balthazar, Papa Films,avec la participation de France Télévisions

Avec notamment Jean-Pascal Zadi (Ernesto), Lotfi Labidi (Samir), Jérôme Guesdon (Tito), Rime Nahmani (Rose), Bun Hay Mean (Hassan), Rossy de Palma (Héléna), Éric Judor (Dr Derouet), Patrick Puydebat (Renard), Matthieu Longuatte (Guibole), Fadily Camara (Karen), David Boring (Maquette), Hocine Choutri (Doudou), Donel Jack’sman (Jacob), Amelle Chahbi (Sophia)…  

Publié le 23 septembre 2020
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.