france.tv

Le film patrimonial culte plaît toujours autant

La Grande Vadrouille, film culte s’il en est, repassait il y a quelques jours sur France 2 et pour la dix-neuvième fois à la télévision. Avec un carton à la clé, puisque France 2 a pris la tête des audiences avec 4,7 millions de téléspectateurs, loin devant la concurrence. Des films, qui malgré leur multidiffusion, continuent de nous réjouir.

Bourvil, Louis de Funès et Terry-Thomas. Réalisation Gérard Oury
Bourvil, Louis de Funès, Terry-Thomas. La Grande Vadrouille, de Gérard Oury © 1966 - StudioCanal - Les Films Corona / The Rank Organisation

Depuis 1957, le Centre national du cinéma tient un registre des grands films et un compte de leurs diffusions à la télévision. Mais, paradoxalement, dans les dix premiers, on ne retrouve ni La Grande Vadrouille, ni Les Bronzés, ni Le Corniaud, pourtant parmi les plus présents dans l’imaginaire français.

Le trio de tête le plus diffusé — sans doute à cause de leur moindre coût et des besoins en films de la TNT — est en effet Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ, film de Jean Yanne de 1982 diffusé 31 fois ; en deuxième place, Le Pacha, daté de 1968, avec Jean Gabin, diffusé 30 fois, et en troisième figurent – ex aequo – Le Grand Restaurant avec Louis de Funès et Ne nous fâchons pas avec Lino Ventura, 29 fois.

Parmi les autres films cultes multidiffusés, on trouve les dessins animés d’Astérix,La Traversée de Paris, avec le trio Bourvil-Gabin-de Funès, Le Capitan, Les Fous du stade, ou encore La Tulipe noire

— En tout cas, ils peuvent me tuer, je ne parlerai pas.

— Mais moi non plus ! Ils peuvent vous tuer, je ne parlerai pas

— Je savais qu’on pouvait compter sur vous

 

Augustin Bouvet et Stanislas Lefort (Bourvil et Louis de Funès)

dans « La Grande Vadrouille »  (1966)

Si tous ces classiques du cinéma populaire français conservent leur aura de « films cultes », il n’en reste pas moins vrai qu’avec les multidiffusions l’audience fini par baisser, à l’instar de celle des Bronzés : il y a dix ans, le film, écrit et interprété par la troupe du Splendid, attirait facilement 10 millions de téléspectateurs, aujourd'hui, il n’en capte plus que 5 millions.

Lino Ventura, Jean Gabin & Alain Delon — Le Clan des Siciliens
Lino Ventura, Jean Gabin & Alain Delon — Le Clan des Siciliens
Jean-Pierre Bonnotte / Gamma-Rapho

Tous ces films semblent véhiculer un ensemble commun de références et de représentations qui, sans être « typiquement français », contribuerait du moins à forger le sentiment d’appartenance à des codes culturels communs. Sans parler de « culture cinématographique populaire française », ces films qu’on a vus et revus font partie de notre histoire, et leurs répliques de notre vocabulaire.

D’ailleurs, ces films patrimoniaux sont encore loin devant les productions récentes en ce qui concerne leur capacité à rassembler toutes les générations devant un même écran. Et pas seulement en France, comme en témoigne le chef-d’œuvre de Marcel Carné et Jacques Prévert, Les Enfants du paradis, classé comme « le meilleur film français de tous les temps » par plus de six cents professionnels du cinéma en 1995, mais aussi considéré par de nombreux spécialistes du monde entier comme « le plus grand film de tous les temps ».

Un « Paradis » qui continue à nous captiver, plus de soixante-dix ans après sa sortie, excellent point de départ pour initier les jeunes générations au septième art en leur proposant des films qu’ils n’iraient peut-être pas voir spontanément, et « fonder l’amour du cinéma » sur d’autres bases que la simple consommation de films.

Pour en savoir plus 

Quels sont les meilleurs films cultes ? Chaque site y va de sa sélection. Pour en découvrir quelques-uns :

> Les meilleurs films cultes d’Allo Ciné

> L'Encyclopédie des Films cultes de Sens Critique

> Le film culte sur Wikipédia

> Les films cultes français selon Ciné Trafic

> La culture cinématographique des Français - Cairn Info, 2000

Publié le 06/05/2019
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.