« Y a pas d’erreur ? » C’est un tout nouveau jeu !

Soutien de famille, Alex Goude a aidé les enfants et les adultes à garder le moral et à se cultiver dans « La Maison Lumni » pendant la difficile période du confinement. Aujourd’hui, on le retrouve aux manettes d’un tout nouveau jeu : « Y a pas d’erreur ? », tous les samedis à 11.20 dès le 28 août sur France 2.

Alex Goude © Nathalie Guyon - FTV

Rencontre avec Alex Goude

Que vous ont appris, à titres personnel et professionnel, ces mois de confinement dans La Maison Lumni ?
Alex Goude : À titre personnel, je pense que c’est un peu comme pour tout le monde, cela a révélé encore plus l’importance de la famille et des amis. C’était très, très dur pour moi de ne pas pouvoir voir ma maman et mon fils pendant des mois. Ma mère était à Paris, mais je ne voulais prendre aucun risque. Mon fils était à l’étranger, et moi bloqué en France. Cette pandémie m’a juste donné envie de chérir désormais beaucoup plus chaque moment avec eux. Quant à l’aspect professionnel, soyons réaliste, j’ai eu une chance inouïe de devenir le porte-drapeau de Lumni et de pouvoir travailler tout en apprenant plein de choses aux enfants (et à moi-même) grâce à nos super professeurs de l’Éducation nationale. 

Le jeu Y a pas d’erreur ? est-il dans cette veine éducative ? 
A. G. : C’est un jeu du samedi matin, donc il est vraiment destiné à toute la famille. Enfants, certes, mais aussi parents, grands-parents ou personnes sans enfant (rires). L’idée reste celle d’apprendre en s’amusant. Il s’agit de découvrir les erreurs classiques commises par les Français et tous les bons moyens et trucs mnémotechniques qui permettent de retenir la bonne réponse.

Avez-vous été « casté » ou êtes-vous en partie à l’origine de ce jeu ?
A. G. : Je suis arrivé sur le tard sur ce projet. C’est même mon pote Bruno Guillon qui en avait tourné une première version. Mais comme il est sur la même case le reste de la semaine, la chaîne (France 2) et Arthur ont pensé à moi et… j’en suis plus que ravi ! Je vais tout faire pour leur prouver qu’au moins y a pas d’erreur… de casting ! 

Comment fonctionne Y a pas d’erreur ?
A. G. : C’est très simple, trois binômes s’affrontent au cours de différentes épreuves lors desquelles on leur demande de déceler ou non une erreur d’orthographe, de calcul, d’affirmation historique ou de culture générale. À la fin, le meilleur binôme participe à la finale pour tenter de gagner jusqu’à 2 000 €.

Quel sera votre rôle à proprement dit ?
A. G. : J’anime et je pose les questions. Je suis cependant accompagné par une magnifique intelligence artificielle, « Eurêka », qui nous donnera les bonnes réponses et nous expliquera le pourquoi du comment à chaque fois. 

Y aura-t-il des thèmes particuliers ? En lien, par exemple, avec l’actualité ?
A. G. : Oui, il y aura beaucoup de thèmes particuliers dans les questions de culture générale. Pour le moment, on ne collera pas trop à l’actualité. Mais si le jeu est un carton, on en fera plus souvent, et donc vraisemblablement les questions seront plus en lien avec l’actu ! 

Quelles sont les erreurs de culture G que vous faites – ou que vous faisiez – vous-même souvent ? 
A. G. : Oh, là là ! Avant de présenter La Maison Lumni, j’étais une « quiche intersidérale » en histoire et en géographie. Donc pour moi la guerre de Cent Ans avait vraiment duré cent ans par exemple… mais depuis j’ai bien progressé (rires).

Que pensez-vous de l’horaire du samedi – 11.20 – pour Y a pas d’erreur ?
A. G. : Mais j’en suis positivement RAVI. Je pense que c’est l’horaire idéal pour passer un bon moment en famille avant le grand déjeuner du week-end ou une sortie.

Que vont gagner les participants ?
A. G. : Les gagnants peuvent remporter jusqu’à 2 000 € en finale. Mais, comme toujours, il y a quand même des chouettes prix pour les perdants.

Quelles erreurs le public commet parfois à votre sujet ?
A. G. : Très souvent, on m’appelle Axel plutôt qu’Alex, et beaucoup de gens me confondent avec mon pote Stéphane Plaza alors qu’il est quand même beaucoup plus beau que moi ! Sinon on a tendance, encore aujourd’hui, à me prendre pour un animateur de M6 alors que je suis sur France Télévisions et fier de l’être – même si je ne renie rien de la chaîne qui m’a fait grandir. 

En lisant votre bio, je vous imagine assez suractif. Si c’est bien le cas, qu’avez-vous prévu d’autre pour l’année à venir ?
A. G. : Mis à part Y a pas d’erreur ?, la priorité de cette rentrée est le retour sur les planches de Ménopause, ma dernière pièce, qui faisait un carton avant la covid. Mais même ce satané virus ne peut pas arrêter la Ménopause, donc on reviendra ! Et je prépare aussi un nouveau show pour Dubaï et Las Vegas, ainsi que mon tout premier film, qui sortira en 2023. 

Propos recueillis par Diane Ermel

Y a pas d’erreur ?

En trois manches, chaque binôme (deux amis, un couple, deux cousins, un père et son fils, des collègues…) doit se mettre d’accord et annoncer « Erreur ! » ou « Y a pas d’erreur ! » lorsque l’animateur affirme par exemple qu’une araignée a huit pattes ou que « mourir » s’écrit avec deux « r »… Autour des chiffres en manche 1, du langage en manche 2 et d’affirmations sonores en manche 3, les candidats tentent de gagner le plus de points pour accéder à la finale, dans laquelle ils doivent répondre correctement à 10 affirmations en moins de 100 secondes, et à la possibilité de repartir avec 2 000 € !

Jeu – Présentation Alex Goude – Réalisation Didier Fraisse – Production Satisfy

Y a pas d’erreur ? est diffusé à partir du 28 août tous les samedis à 11.20 sur France 2
À voir et revoir sur france.tv

Retrouvez le portrait d’Alex Goude dans Nos visages

Commentaires