Une soirée Romy Schneider sur France 3 pour célébrer Cannes et le cinéma

À l’occasion du Festival de Cannes, France 3 a choisi de rendre hommage à l’actrice iconique du septième art en proposant le documentaire inédit « Romy, femme libre », suivi de deux films, « Le Vieux Fusil » et « La Voleuse ». Une soirée à découvrir sur France 3 vendredi 20 mai à partir de 21.10.

Romy Schneider © Eva Sereny / Iconic Images

Pour tous, elle restera indissociable de son rôle dans César et Rosalie de Claude Sautet : une femme libre, indépendante, qui avance sans se soucier du regard des autres. Disparue il y a quarante ans, le 29 mai 1982, Romy Schneider n’en finit pas de fasciner. Tout, chez elle, subjugue : sa beauté, l’intensité de son jeu, les personnages qu’elle aura incarnés, la justesse de ses choix de carrière, l’audace de ses choix de vie… L’actrice accompagne nos vies depuis si longtemps que nous croyons tout savoir d’elle. De ses ardeurs et de ses tourments, des drames de sa vie et de ses amours surexposées. Mais Romy était tellement plus que ça : une femme déterminée qui a choisi très tôt de suivre sa route. Romy, femme libre retrace son chemin de vie singulier et l’éclaire sous un nouveau jour. 

Plus ça va, plus on me propose des rôles formidables et plus j’ai le trac, plus j’ai peur, moins je suis sûre, plus je suis remplie de doute…

Romy Schneider

Une des plus grandes réussites de ce documentaire signé Lucie Cariès et Clémentine Deroudille est d’être réalisé uniquement à partir d’un savant montage d’images d’archives et d’extraits de films, une manière de donner directement la parole à Romy Schneider, de la (re)découvrir et de la suivre au plus près de sa carrière et de sa vie (tant les deux sont, chez elle, mêlées). De son enfance bourgeoise en Autriche pendant la Seconde Guerre mondiale, à l’ombre de parents acteurs proches du régime nazi, à ses derniers rôles où elle a en exorcisé le souvenir, Romy Schneider a toujours été guidée par son exceptionnelle force de caractère. Elle n’a que 20 ans quand, en 1958, elle renonce à Sissi et assume de se mettre toute l’Allemagne à dos pour rejoindre Alain Delon à Paris. On peine à imaginer le courage qu’il a fallu à la toute jeune femme pour affronter les siens et aller vivre avec un homme. Sept ans plus tard, en 1965 à Berlin, elle n’hésite pas à payer le divorce de l’homme qu’elle aime : Harry Meyen, dramaturge allemand qui deviendra le père de David, son fils. Pour celle qui a gagné sa vie dès ses 18 ans – fait rarissime en 1956 –, l’argent ne sera jamais qu’un moyen de s’offrir sa liberté. Évoquant les personnages les plus importants de sa carrière, le documentaire rappelle que c’est souvent Romy qui provoquait le destin pour arracher les rôles qu’elle voulait jouer. Elle a ainsi su attirer sur elle le regard des plus grands réalisateurs de son époque : Luchino Visconti, Orson Welles, Otto Preminger et bien sûr Claude Sautet.

Romy, femme libre

Un film documentaire (91 min) de Lucie Cariès et Clémentine Deroudille – Sur une idée originale de Clémentine Deroudille – Réalisation Lucie Cariès – Production Zadig Productions – En coproduction avec Diaphana Films – En partenariat avecla Cinémathèque française

Diffusion vendredi 20 mai à 21.10 sur France 3
À voir et à revoir sur france.tv

Jouez avec le Club fans de culture

Jouez avec le Club Fans de culture

Répondez au quiz de cinq questions pour tenter de remporter de nombreux cadeaux : deux invitations pour assister à la projection du documentaire Romy, femme libre, une visite privée de l’exposition temporaire « Romy Schneider » à la Cinémathèque française (Paris XIIe) et des livres consacrés à l’icône du cinéma français.
À vous de jouer ! 

Romy Schneider
Romy Schneider
© Bridgeman Images

Le documentaire Romy, femme libresera suivi de deux films : Le Vieux Fusil et La Voleuse. Le film documentaire L’Enfer est également disponible sur france.tv.

Le Vieux Fusil

L’action se déroule en 1944, à Montauban. Le chirurgien Julien Dandieu y mène une vie paisible avec sa femme, Clara, et leur fille Florence. Cependant, l’invasion allemande ne peut le laisser indifférent : préférant les savoir éloignées des tourments de cette guerre, Julien demande à son ami François de conduire Clara et Florence à la campagne, où cette famille possède un château, véritable forteresse médiévale qui surplombe un village. Une semaine plus tard, ne supportant plus l’absence des siens, Julien rejoint sa famille pour découvrir, avec effroi, que les Allemands ont déjà semé la terreur dans le village…

Film (1975) de Robert Enrico – Avec Romy Schneider, Philippe Noiret et Jean Bouise
Diffusion vendredi 20 mai sur France 3

La Voleuse 

Julia avoue à son mari, Werner, une épreuve qu’elle a traversée, six ans auparavant. À 19 ans, alors qu’elle était célibataire, elle abandonna son enfant. Prise de remords, elle a revu son petit Carlos, jouant dans le jardin de ses parents adoptifs, les Kostrowitz, un ménage d’ouvriers qui le choient comme leur propre fils. Mais la jeune femme conçoit bientôt une forte réaction passionnelle : son désir de reprendre son fils s’impose à elle d’une façon implacable.

Film (1966) de Jean Chapot – Avec Romy Schneider, Michel Piccoli et Hans Christian Blech
Diffusion vendredi 20 mai sur France 3

L’Enfer (sur france.tv)

En 1963, Henri-Georges Clouzot écrit un scénario original intitulé L’Enfer, qui raconte la tragédie de la jalousie maladive. Victime d’une crise cardiaque, le réalisateur ne finira jamais ce film. Après quarante-trois années d’oubli, nous découvrons 183 boîtes de pellicule négative, tout ce qu’il reste de cette aventure chaotique et inachevée : l’occasion de raconter l’histoire d’un naufrage magnifique et de découvrir enfin ces images incroyables.

Film documentaire (2008) de Serge Bromberg et Ruxandra Medrea – Avec Romy Schneider et Serge Reggiani  Bérénice Bejo et Jacques Gamblin
À voir et à revoir sur france.tv

Commentaires