« Tous à l’Opéra » sur France Télévisions

France Télévisions mobilise ses antennes pour fêter la 15e édition du dispositif national « Tous à l’Opéra », du 6 au 8 mai 2022. Au programme : plusieurs opéras et un ballet à découvrir sur France 5, France 3 et Culturebox. De quoi passer un merveilleux week-end lyrique...

« Notre-Dame de Paris ». © Julien Benhamou / Opéra national de Paris

Sous-titrée « Pleins feux sur les ateliers : de la facture instrumentale aux arts de la scène », cette nouvelle édition de « Tous à l’Opéra ! » met en lumière les différents métiers des arts de la scène avec un focus particulier sur la facture instrumentale française, qui reste néanmoins méconnue du grand public. 

« Notre-Dame de Paris » à l’Opéra Bastille

Première pièce de Roland Petit créée pour le Ballet de l’Opéra de Paris en 1965, Notre-Dame de Paris réunit tous les ingrédients du grand spectacle. Le ballet s’inspire du chef-d’œuvre de Victor Hugo, avec ses personnages hauts en couleur : la belle Esmeralda, l’attachant Quasimodo, le machiavélique Frollo et le cynique Phœbus. Yves Saint Laurent signe des costumes colorés et graphiques dans les décors du peintre René Allio qui restituent la splendeur de la cathédrale parisienne. La chorégraphie traduit toute la force expressive de ces personnages confrontés à une histoire d’amour et de mort, entourés de l’ensemble du Corps de ballet. À l’occasion du dixième anniversaire de la disparition du chorégraphe, la Compagnie redonne vie à cette magnifique fresque dansante, sur la scène de l’Opéra Bastille.

Ballet en deux actes et treize tableaux d’après Notre-Dame de Paris de Victor Hugo – Livret et chorégraphie Roland Petit – Musique Maurice Jarre – Direction musicale Jean-François Verdier – Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris – Réalisation François-René Martin – Danseurs étoiles Amandine Albisson (Esmeralda), Stéphane Bullion (Quasimodo), Mathias Heymann (Frollo) ; le Premier Danseur Florian Magnenet (Phœbus) et le Corps de Ballet de l’Opéra national de Paris – Production Opéra national de Paris et Telmondis, avec la participation de France Télévisions

Diffusion vendredi 6 mai à 21.10 sur France 5
Diffusion le dimanche 8 mai en deuxième partie de soirée sur Culturebox
À voir et à revoir sur france.tv  

Notre-Dame de Paris
« Notre-Dame de Paris ».
© Julien Benhamou / Opéra national de Paris

« Cendrillon » à l’Opéra de Nancy 

C’est une « histoire sur le pouvoir de l’amour », comme la décrit David Hermann, qui plaît autant aux petits qu’aux grands. Connu de tous, ce conte met au prise la pauvre Cendrillon, son acariâtre belle-mère et ses deux méchantes demi-sœurs. Mais, grâce à sa bonne marraine et une certaine pantoufle de vair, la jeune fille finira par être retrouvée par son prince charmant. Un conte vieux de plusieurs siècles et adapté pour l’Opéra-Comique de Paris par Jules Massenet en 1899. Avec, au programme, douce rêverie, exaltation du merveilleux, féerie poétique, sans omettre une bonne dose d’humour.

Opéra en quatre actes et six tableaux d’après Cendrillon ou la petite pantoufle de vair de Charles Perrault – Livret Henri Cain – Musique Jules Massenet – Direction musicale Jean-Marie Zeitouni – Mise en scène David Hermann – Cheffe de chœur Merion Powell – Chefs de chant Solange Fober et Vincent Royer – Orchestre et Chœur de l’Opéra national de Lorraine
Réalisation Sébastien Glas – Avec Hélène Guilmette (Cendrillon), Antoinette Dennefeld (Le Prince Charmant), Doris Lamprecht (Madame de la Haltière), Marc Barrard (Pandolfe), Marlène Assayag (La Fée), Judith Fa (Noémie), Anne-Sophie Vincent (Dorothée), Jean-Fernand Setti (Le Roi), Christophe Berry (Le Doyen de la Faculté)... – Production Ozango et Opéra national de Lorraine, avec la participation de France Télévisions

Diffusion le samedi 7 mai à 21.10 sur Culturebox
À voir et à revoir sur france.tv  

Cendrillon
« Cendrillon ».
© Jean-Louis Fernandez

« Manon » à l'Opéra Bastille 

Lorsque l’abbé Prévost signe en 1731 L’histoire du chevalier des Grieux et de Manon Lescaut, qui inspirera à Jules Massenet sa Manon, c’est le tableau d’une époque qu’il nous livre : celle de la Régence, qui voit la vieille société s’éteindre tandis qu’une autre semble naître, pleine de la promesse d’une liberté nouvelle. C’est entre ces mondes qu’évolue Manon, fuyant le couvent pour embrasser les chemins du désir et de la transgression, et se jeter à corps perdu dans une passion brûlante et autodestructrice avec des Grieux. Une parenthèse s’ouvre, qui se refermera dans la douleur et dans la nuit. Le metteur en scène Vincent Huguet s’affranchit du taffetas historique de l’œuvre pour en faire ressurgir toute la violence.

Opéra comique en cinq actes et six tableaux d'après Manon Lescaut de l'abbé Prévost - Livret Henri Meilhac et Philippe Gille - Direction musicale Dan Ettinger - Mise en scène Vincent Huguet - Chef des Chœurs José Luis Basso - Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris
Réalisation Francois-René Martin - Avec Pretty Yende (Manon), Benjamin Bernheim (Le Chevalier des Grieux), Ludovic Tézier (Lescaut), Roberto Tagliavini (Le Comte des Grieux), Rodolphe Briand (Guillot de Morfontaine), Pierre Doyen (Brétigny), Cassandre Berthon (Poussette), Alix Le Saux (Javotte), Jeanne Ireland (Rosette)... - Une coproduction Opéra national de Paris et Telmondis - Avec la participation de France Télévisions et de Medici.tv

Diffusion le Dimanche 8 mai à 21.10 sur Culturebox
À voir et à revoir sur france.tv   

Manon
Manon
© Julien Benhamou / OnP

« Rusalka » à l'Opéra de Limoges


Après le grand succès de Francesca da Rimini, la metteuse en scène Nicola Raab est de retour avec une nouvelle production du chef-d'œuvre d'Antonín Dvořák qui contient certaines des pages les plus célèbres de la musique post-romantique dont le merveilleux « Chant à la lune » du premier acte. Le parcours initiatique de la jeune Ondine, sa douloureuse tentative d'échapper à son destin, le dialogue entre monde naturel et civilisation, la crainte du Prince de s'abandonner à un monde inconnu, qui à la fois l'inquiète et l'attire. Rusalka possède de multiples et fascinantes facettes qui font de cet opéra bien plus qu'un conte mis en musique : il s'agit d'une œuvre à la fois poétique et philosophique, programmée pour la première fois à l'Opéra de Limoges dont l'Orchestre est dirigé par Pavel Baleff.

Adaptation cinématographique d'après l'opéra en trois actes d’Antonín Dvořák inspiré de La Petite Sirène de Hans Christian Andersen et d'Ondine de Friedrich de La Motte-Fouqué - Livret Jaroslav Kvapil - Version pour orchestre de chambre Mariàn Lejava - Direction musicale Pavel Baleff - Mise en scène Nicola Raab - Cheffe d’orchestre assistante Anne-Louise Bourion - Chef de Chœur Edward Ananian Cooper - Orchestre et Chœur de l'Opéra de Limoges
Réalisation Arnaud Lalanne - Avec Ruzan Mantashyan (Rusalka), Adam Smith (Le Prince), Rafal Pawnuk (Vodnik), Marie-Adeline Henry (La Princesse étrangère), Marion Lebègue (Jezibaba, la sorcière), Alexandra Marcellier (Premier esprit des bois), Aliénor Feix (Deuxième esprit des bois), Caroline Meng (Troisième esprit des bois), Marc Scoffoni (Le garde forestier)...  - Une coproduction Oxymore, Opéra de Limoges et France Télévisions en accord avec l'Opéra National du Rhin

Diffusion le samedi 7 mai à 00.20 sur France 3
À voir et à revoir sur france.tv  

Rusalka
Rusalka
© Thierry Laporte - Opéra de Limoges

 

Publié le 04 mai 2022
Commentaires