Stupéfiant Baudelaire

Beaucoup le connaissent, peu savent dire qui il était vraiment. Ses poèmes charment les adolescents, sa liberté interroge les adultes. Charles Baudelaire se révèle dans ce doc « Stupéfiant » comme rarement. « Baudelaire : moderne et anti-moderne » – vendredi 25 juin à 20.50 sur France 5. 

Un homme stupéfiant © Bangumi

Oui, Charles Baudelaire était stupéfiant pour la plupart de ses contemporains, intellectuels et politiques, et bien sûr pour le grand public. Né le 9 avril 1821, il y a plus de deux siècles, dans cette période si troublée de l'après-révolution. Il a vingt ans dans une France à la fois ultraconservatrice et en permanente révolution. Que dire de cette âme sensible à l'esprit rebelle et provocateur, modelée sur celle de son père disparu trop vite ? Après avoir été renvoyé du lycée Louis-le-Grand, il profite de la vie parisienne dissolue jusqu'à ce que son beau-père, général de l'armée, l'envoie « en croisière » à Calcutta. L'heureux naufrage de son bateau le dépose à l'île Maurice où il commence à composer ses premiers poèmes. De retour à Paris en 1842, il mène une vie de dandy parisien et s’éprend de Jeanne Duval, muse et grand amour de sa vie... Très vite, son héritage paternel disparaît dans l'alcool, les femmes et l'opium duquel il devient dépendant. Pour vivre, il travaille comme critique d'art et critique littéraire, ainsi que traducteur quasi exclusif d'Edgar Allan Poe. Ses notes biographiques et analytiques sur l'auteur américain sont un trésor à double titre pour le lecteur : celui de l'écriture et de l'esprit du poète et celui de la matière même : les nouvelles de l'écrivain*.
Le recueil de poèmes le plus célèbre de Charles Baudelaire paraît en 1857. À leur sortie, Les Fleurs du mal soulèvent un tollé : l'auteur est condamné pour « outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs » et doit en retirer six poèmes. Les difficultés financières et les problèmes de santé le font sombrer peu à peu ; il décède le 31 août 1867, il a 46 ans. 

Aujourd'hui, si de nombreux artistes s'approprient les mots de Baudelaire, le génie reste auréolé d'une lumière sombre. Pour les 200 ans de sa naissance,  Le Doc Stupéfiant se penche sur les paradoxes du poète, ceux d'un réactionnaire moderne, d'un odieux sublime, d'un génie incompris.
En compagnie de Léa Salamé et des plus grands spécialistes : Antoine Compagnon, Isabelle Viéville-Degeorges, Teresa Cremisi, Robert Kopp… et des hommages exceptionnels d'artistes de tous les horizons : Mylène Farmer, Dany Laferrière, Clara Luciani. 

* Histoires extraordinaires, Nouvelles histoires extraordinaires, Histoires grotesques et sérieuses, Edgar A. Poe. 

« Baudelaire : moderne et anti-moderne »

Un film de Julie Peyrard et Caroline Halazy – Présenté par Léa Salamé – Collection documentaire produite par Bangumi et France Télévisions.

« Baudelaire : moderne et anti-moderne » diffusé le 25 juin à 20.50 sur France 5
À voir et à revoir sur france.tv
 

Publié par Diane Ermel
Commentaires