Sport et violences sexuelles : la fin du silence ?

« Un si long silence », documentaire puissant et glaçant, retrace le long chemin vers la libération de la parole de la patineuse Sarah Abitbol, victime de violences sexuelles par son entraîneur, et le retentissement médiatique fracassant de ses révélations dans l'univers du sport. La soirée se poursuivra avec un débat animé par Julian Bugier et la diffusion d'« Ice Thérapie», un documentaire « Infrarouge » inédit. Rendez-vous mercredi 11 mai à partir de 21.10 sur France 2.

Un si long silence © Imagissime - Mediawan

Un si long silence

« J’ai envie de m’en sortir, j’ai envie de parler, mais je me sens tellement coupable et honteuse. » 
Derrière le rêve d'une petite fille de devenir patineuse artistique,  l'enfer de toute une vie.

Dès qu’elle a posé un pied sur la glace, Sarah Abitbol est tombée amoureuse du patinage. Alors qu’elle enchaîne les victoires lors de compétitions départementales et régionales, elle est repérée par Gilles Beyer, responsable du Club des Français Volants de Bercy. Sarah et sa famille déménagent alors à Paris. Une nouvelle vie commence… Avec son entraîneur Jean-Christophe Simond, Sarah prend son envol, la confiance. Lui entrevoit vite chez la jeune fille une volonté farouche de réussir. Si bien qu’à 14 ans Sarah décroche la médaille d’or des Championnats de France Espoirs. Mais le rêve s’écroule quand Jean-Christophe Simond doit partir. « Un entraîneur, c’est quelqu’un qui fait presque partie de ta famille », confie Sarah. Mais Gilles Beyer décide de reprendre sa carrière prometteuse en mains. La jeune patineuse y croit à nouveau. Sa mère Martine confie que « tout s’est passé facilement au départ… ».
« Au départ… », répète-t-elle les larmes aux yeux...

Un si long silence
Un si long silence
© Imagissime - Mediawan

Du rêve à l'enfer
Au-delà de ses méthodes hors normes et de son autorité, Gilles Beyer est un entraîneur reconnu et respecté qui n’hésite pas à pousser ses jeunes athlètes aussi bien mentalement que physiquement. Et, pour Sarah, l’enfer commence en 1990, à La Roche-sur-Yon, lors d’un stage d’été visant à la préparer aux Championnats du monde junior. Un soir de juillet, alors qu’elle est endormie, elle reçoit la visite de Gilles Beyer dans sa chambre… « Il commence à m’embraser, j’ai l’impression que je rêve, que ce n’est pas réel… Et il continue et ça va un peu plus loin. » Le début du cauchemar pour Sarah qui s'enferme dans le silence. Un si long silence… De retour à Paris, l’enfer continue. Son bourreau multiplie les violences sexuelles. « Vous me violez dans le parking, les vestiaires, tous les recoins de la patinoire dont je ne soupçonnais pas l'existence », raconte la patineuse dans son livre. Durant deux ans, Sarah subit les viols de son entraîneur en silence, se sentant « sale et honteuse » et, sur la glace, enchaîne les chutes. La flamme s'est éteinte. « Il y a quelque chose de cassé dans mon corps et dans mon âme », confie-t-elle. 
À 17 ans, elle rencontre Stéphane Bernardis, son partenaire sur la glace qui ne tarde pas à le devenir dans la vie. Auprès de lui, elle oublie cette partie de sa vie et retrouve la passion du patinage. Les amoureux de la glace enchaînent les victoires en couple et deviennent vice-champions de France et médaillés de bronze aux Championnats du monde. Mais, à quelques jours des J.O. prometteurs de Salt Lake City, Sarah se brise le tendon d’Achille, et le couple est obligé de déclarer forfait.
Après une rééducation intensive, ils redeviennent champions d’Europe, mais pour Sarah, le cœur n’y est plus. Le couple se sépare et tourne la page de la compétition pour passer patineurs professionnels. Au cours de la tournée ovationnée d’Holiday on Ice, Sarah fatigue, se sent démotivée. Et c’est auprès de son nouveau compagnon que tout ressurgit soudainement, comme « un flash, une bombe atomique qui éclate, l’image de mon entraîneur qui vient s’assoir sur mon lit ». Encouragée par son compagnon, Sarah brise le silence auprès de ses parents mais n’a pas la force de porte plainte.

Un si long silence
Un si long silence
© Imagissime - Mediawan

Quand une championne brise l'omerta dans le sport français
Sarah fuit à Miami pour oublier et tenter de se reconstruire, mais malgré sa nouvelle vie, la mère de famille est toujours en proie au mal-être, bien consciente que  son bourreau est toujours en place. Et c'est en regardant La Consolation, le film dénonçant les agressions sexuelles subies par Flavie Flament que Sarah décide d'agir.  Flavie Flament la met en relation avec la journaliste Emmanuelle Anizon qui commence son enquête. Tout le monde savait qu’il y avait « un problème » avec Beyer, mais il lui faut trouver d'autres patineuses victimes qui acceptent de parler. Mais le silence règne en maître sur ce petit monde qui se protège. Sarah, de son côté, ne parvient toujours pas à libérer complètement sa parole, jusqu’en 2020 où elle trouve le courage de se livrer dans l’ouvrage Un si long silence. « Une bombe nucléaire »  s'abat alors sur l'univers du patinage. Et l'onde de choc ne tarde pas à se propager sur le sport tout entier. Tout s'accélère. Prise dans une tempête médiatique, Sarah commence à parler à la radio et, en quelques secondes, divulgue trente années de souffrance passées sous silence. Beyer reconnaît enfin les faits et est suspendu de ses fonctions. Une première victoire. Et pas la dernière. La ministre des sports Roxana Maracineanu ne veut pas en rester là et exige la démission de Didier Gailhaguet, président de la Fédération française des sports de glace (FFSG).  S’ensuit le début d'une prise de conscience collective, un déferlement de la parole sous le hashtag #Balancetonsport, où les athlètes, tous sports confondus, brisent enfin le silence. « Ma honte se transforme en fierté et ça, c'est ma plus belle médaille olympique », déclare celle qui a courageusement ouvert la voie.

Documentaire (90 min) de Emmanuelle Anizon et Rémy Burkel  Une Production Imagissime (Mediawan) — En coproduction avec France Télévisions, avec la participation de la RTS

Diffusion le mercredi 11 mai à 21.10 sur France 2
À voir et revoir sur france.tv  

Débat présenté par Julian Bugier

Les révélations des viols subis par Sarah Abitbol pendant son adolescence et le début de sa carrière ont provoqué une onde de choc dans l’ensemble du monde du sport. Elles ont aidé à une libération de la parole de certaines victimes. Mais est-ce pour autant la fin du silence ? Certains se taisent-ils encore ? Quels sont le rôle et la responsabilité des différentes instances sportives censées encadrer les pratiques et protéger les sportives et les sportifs : les fédérations sportives, l'État, les institutions tel le Comité international olympique ? Comment accompagner les victimes ? Mais surtout comment prévenir ces violences ? Et comment sensibiliser les enfants et leurs parents aux risques de violence ?

Débat — Présenté par Julian Bugier — Réalisé par Philippe Lallemand — Production FranceTv Studio — Invités en plateau Sarah AbitbolEmmanuelle Anizon, journaliste à L'Obs et coréalisatrice du documentaire, Roxana Maracineanu, ministre des Sports, Sébastien Boueilh, association Colosse aux pieds d'argile, victime de violences sexuelles à l'adolescence, Philippe Liotard, sociologue et anthropologue spécialiste des violences sexuelles dans le sport, Greg Décamps, président de la Société française de psychologie du sport.

Diffusion le mercredi 11 mai à 22.25 sur France 2
À voir et revoir sur france.tv 

Ice thérapie

Marina, Lison, Camille et Auréa sont d'anciennes championnes de patinage artistique, elles ont entre 16 et 24 ans. Elles ont consacré leur enfance et leur adolescence à leur pratique jusqu'à un arrêt brutal pour blessure, physique et psychologique. Aujourd'hui, elles doivent apprendre à vivre sans les patins. Pendant un stage organisé par le chorégraphe Benoît Richaud, elles vont tenter de se réapproprier leur corps par la glace, de comprendre des choses du passé en patinant et de mettre des mots sur des choses auxquelles elles préféraient ne plus penser jusqu'ici. En partageant ensemble leurs souvenirs enfouis, elles émergent de leur solitude et affirment peu à peu de nouveaux désirs.

Ice Thérapie
Ice Thérapie
© Point du Jour

Documentaire (60 min) de Chloé Mahieu et Lila Pinell — Production Point du Jour et Les Films du Balibari — Avec la participation de France Télévisions

Diffusion le mercredi 11 mai à 23.45 sur France 2
À voir et revoir sur france.tv  

Commentaires