Soirée spéciale au cœur de l’Afrique dans le rendez-vous culture sur France 5

Dans le cadre de l’opération Cœur Africa, « Au spectacle chez soi » vous transporte en Afrique avec le Cirque Phénix, puis « Passage des arts » dans l’univers du cinéaste Abderrahmane Sissako. Une soirée qui se conclura par l’opéra « Le Vol du Boli », créé par l’artiste avec Damon Albarn, où l’on retrouve la chanteuse et star malienne Fatoumata Diawara. Un voyage à travers le continent africain et sa création artistique : à vivre ce vendredi 11 juin à partir de 20.50.

« Cirkafrika, un continent fait son cirque »  © Bertrand Guay / Telmondis

« Au spectacle chez soi » : CirkAfrika, un continent fait son cirque 

La bande-annonce

Une grande épopée acrobatique à travers le continent africain avec plus de cinquante artistes, des numéros de cirque époustouflants, accompagnés de ballets africains et d’un orchestre, pour un voyage enchanteur dans le berceau de l’humanité.
Après la Tanzanie, la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud, l’Éthiopie, la Guinée ou encore le Ghana, ce troisième opus de CirkAfrika poursuit son exploration des arts du cirque sur le continent africain. Ce nouveau voyage acrobatique et poétique, proposé par le Cirque Phénix, nous emmène des rives de Zanzibar aux portes de l’Orient.
Après des heures de répétitions, sous l’œil affuté de leur mentor, Winston Ruddle, un des pionniers du cirque africain, puis guidés par le metteur en scène Alain Pacherie, le rêve est devenu réalité pour ces artistes.
Pour Baraka, le jeune mono-cycliste qui leur a ouvert la voie de la piste en remportant un trophée au Festival du Cirque de demain pour Bongui, la Sud-Africaine, qui a renoncé, faute de moyens, à ses études de chimie pour devenir capitaine des danseurs zoulous ; pour Petro et Aidani, les acrobates qui risquent leur vie dans des numéros collectifs de pyramides et de mâts chinois où la moindre imprécision peut provoquer la chute fatale ; pour Kasamende, le contorsionniste, qui se métamorphose en grenouille pour faire rire les petits et interloquer les grands ; et enfin pour Saada, la meneuse des mineurs de diamants d’Afrique du Sud qui, avant chaque entrée en piste, puise son incroyable énergie en regardant la photo de sa petite fille Paola laissée en Tanzanie, le pari est gagné : « l’Afrique a écrit son nom en lettres de lumière sous le plus grand chapiteau du monde ».

« Abderrahmane Sissako, un cinéaste à l'Opéra » avec Damon Albarn
« Abderrahmane Sissako, un cinéaste à l'opéra » avec Damon Albarn.
© France.tv Studio

« Passage des arts » : Abderrahmane Sissako, un cinéaste à l’opéra  

Abderrahmane Sissako est l’un des rares cinéastes africains reconnus internationalement, notamment pour son film Timbuktu couronné aux César en 2015. Avec Le Vol du Boli, il relève un défi artistique inattendu : mettre en scène, au Théâtre du Châtelet, au cœur de Paris, un opéra sur l’histoire de l’Afrique. Damon Albarn, leader de Blur et de Gorillaz, star de la scène pop, compose et dirige la musique. Les deux artistes aux univers apparemment éloignés s’allient alors pour concevoir une œuvre aussi puissante qu’engagée. Le documentaire dresse un portrait tout en finesse de ce cinéaste au propos politique fort, en dévoilant les dernières semaines d’une création singulière à laquelle participent quarante artistes venus de toute l’Afrique et d’Europe. Pour Abderrahmane Sissako, « l’expérience de l’opéra est ce qui [lui] est arrivé de plus fort en tant qu’artiste ». Un pari réussi et, malgré la pandémie, le spectacle aura bien lieu.

« Le Vol du Boli »
« Le Vol du Boli ».
© Hélène Pambrun

« Au spectacle chez soi » : Le Vol du Boli

La star malienne Fatoumata Diawara était à l’affiche de l’opéra d’Abderrahmane Sissako et Damon Albarn, Le Vol du Boli, qui a triomphé au Théâtre du Châtelet en octobre 2020 à Paris. Cette création mondiale commandée par le Théâtre du Châtelet saisit une histoire africaine, de l’Empire man­dingue – le plus vaste que l’Afrique ait connu, fondé au XIIIe siècle – à nos jours, en passant par la colonisation. Abderrahmane Sissako et Damon Albarn racontent le parcours d’un Boli, fétiche animiste malien, entre Afrique et Europe du XIIe au XXIe siècle. Objet sacré, le Boli est un fétiche qui renferme l’âme des ancêtres. Cet opéra explore l’histoire de l’esclavage, de la colonisation, pour se projeter dans l’Afrique de demain. Il raconte l’Afrique, ses œuvres sacrées, pillées, son peuple réduit en esclavage, mais aussi l’espoir d’une Afrique d’aujourd’hui et de demain qui affirme sa force et sa fierté. Un spectacle qui tend à partager un propos avec les autres, beau, har­monieux, émouvant et questionnant.

Création du Théâtre du Châtelet - Conception musicale Damon Albarn - Livret et dramaturgie Abderrahmane Sissako et Charles Castella - Mise en scène Abderrahmane Sissako, en collaboration avec Dorcy Rugamba - Direction musicale de l’orchestre Mike Smith - Direction des percussions Remi Kabaka - Chorégraphie Mamela Nyamza 
Avec Fatoumata Diawara (Sogolon la reine mère, la femme magique, une griotte, une esclave, la patronne du maquis, une citadine), Edouard BorrinaMapaka (un courtisan du roi Sundjata, un serviteur, un esclave, un tirailleur, un mineur, un marchand, un chanteur de maquis, un citadin), Thierno Thioune (le roi Sundjata, le boy de Michel Leiris, l’amoureux qui se suicide, un serviteur, un tirailleur, un combattant de la liberté, un mineur, l’homme robot, un gardien de musée), Baba Sissoko

La grande soirée culture de France 5 

Vendredi 11 juin à partir de 20.50 

20.50 « Au spectacle chez soi » – CirkAfrika 
22.20 « Passage des arts »  Abderrahmane Sissako, un cinéaste à l’opéra 
 
23.10 « Au spectacle chez soi » –  Le Vol du Boli

« Au spectacle chez soi » – CirkAfrika

Un spectacle du Cirque Phénix  - Conception et mise en scène Alain M. Pacherie - Réalisation David Montagne - Production Telmondis, avec la participation de France Télévisions

« Passage des arts » – Abderrahmane Sissako, un cinéaste à l’opéra  
Documentaire (52 min - 2021) - Avec la voix de Charlotte Rampling - Auteur-réalisateur Charles Castella - Production france.tv studio, en coproduction avec Le Théâtre du Châtelet et avec la participation de Canal+ International

« Au spectacle chez soi » – Le Vol du Boli

Filmé au Théâtre du Châtelet en octobre 2020 (90 min) - Réalisation Abderrahmane Sissako et Julien Faustino - Production Théâtre du Châtelet et Artibella, avec la participation de France Télévisions

À voir et revoir sur france.tv
Retrouvez la programmation Cœur Africa 

Publié le 08 juin 2021
Commentaires