Aimé Césaire, un phare d’humanité dans la nuit coloniale

Quatre documentaires et un spectacle vivant sont au programme de cette soirée spéciale sur France Ô

Le 17 avril 2008, Aimé Césaire nous quittait des suites d’un malaise cardiaque. Il avait 94 ans. Une vie de combats poétiques et politiques retracée lors d’une soirée spéciale. Jeudi à partir de 19.45.

Aimé Césaire dans les années 1950.
« Césaire contre Aragon », un documentaire inédit. © Kreyolimages

Paris, 1955. Le Martiniquais Aimé Césaire écrit une lettre-poème au Haïtien René Depestre. Cette dernière est une attaque frontale contre Louis Aragon. Les trois hommes de lettres se retrouvent au cœur d’une controverse poétique dont les enjeux auront vite fait de déborder les seuls cercles littéraires.

Et pour le reste, que le poème tourne bien ou mal sur l’huile de ses gonds, fous t’en, Depestre, fous t’en et laisse dire Aragon !

Aimé Césaire, dans une lettre à René Depestre

Derrière cette querelle d’auteurs se cache une scission idéologique qui n’aura de cesse de miner la pensée communiste du XXe siècle. La mainmise d’Aragon sur la production littéraire et son intransigeance pour une poésie du réalisme socialisme vont à l’encontre de l’imaginaire de Césaire. Le poète martiniquais n’accepte pas cette mise sous tutelle de la littérature antillaise sous le joug culturel métropolitain. Toute communiste soit-elle, la position dogmatique de Louis Aragon ne fait que perpétuer les réflexes coloniaux et nie une fois de plus la négritude des auteurs noirs.

Aimé Césaire et Louis Aragon.
Louis Aragon et Aimé Césaire.
© Kreyolimages

La négritude pour les nuls

Le terme « négritude » apparaît dès 1936 dans les pages de la revue Présence africaine sous les plumes d’Aimé Césaire et de Léopold Sédar Senghor. Le mot désigne l’ensemble des caractéristiques et valeurs culturelles propres aux peuples noirs. Une définition restreinte que chacun précise :
 

Ce mot désigne en premier lieu le rejet. Le rejet de l’assimilation culturelle ; le rejet d’une certaine image du Noir paisible, incapable de construire une civilisation. Le culturel prime sur le politique.

Aimé Césaire

La négritude est un fait, une culture. C’est l’ensemble des valeurs économiques, politiques, intellectuelles, morales, artistiques et sociales des peuples d’Afrique et des minorités noires d’Amérique, d’Asie, d’Europe et d’Océanie.

Léopold Sédar Senghor
Aimé Césaire, un orateur hors du commun.
Aimé Césaire, un orateur hors du commun.
© Kreyolimages

La carrière politique d’Aimé Césaire en dates

Malgré une carrière politique à la longévité record, Aimé Césaire marque avant tout les esprits comme poète et homme de lettres. Son combat idéologique contre le colonialisme, son éloquence et sa maîtrise de la langue lui ouvrent pourtant les portes de l’Assemblée nationale dès 1945. Il y siège pendant quarante-huit années consécutives sous diverses étiquettes : communiste (1945-1956), puis non-inscrit (1956-1978) et, finalement, apparenté socialiste (1978-1993).

Aimé Césaire soutient Ségolène Royal lors des élections de 2007.
Aimé Césaire soutient Ségolène Royal lors de l’élection de 2007.
© Éric Feferberg / AFP

Citations d’Aimé Césaire à méditer... 
 

Oui, il vaudrait la peine [...] de révéler au très distingué, très humaniste, très chrétien bourgeois du XXe siècle qu’il porte en lui un Hitler qui s’ignore, [...] que s’il le vitupère, c’est par manque de logique, et qu’au fond ce qu’il ne pardonne pas à Hitler, [...] c’est d’avoir appliqué à l’Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu’ici que les Arabes d’Algérie, les coolies de l’Inde et les nègres d’Afrique [...].

Discours sur le colonialisme, 1950

Il est temps de mettre à la raison ces nègres qui croient que la Révolution ça consiste à prendre la place des Blancs et continuer, en lieu et place, je veux dire sur le dos des nègres, à faire le Blanc.

La Tragédie du roi Christophe, 1963

En résumé...

Aimé Césaire, le prix de la liberté 


Après un discours fougueux devant une tribune vide à l'Assemblée nationale, Aimé Césaire, au crépuscule de sa vie, se remémore le chemin qui l'a conduit jusqu'à cet hémicycle. Constitué de séquences de fiction et d'images d'archives rares, le film retrace le parcours paradoxal de ce grand homme, décédé en 2008, poète visionnaire et humaniste mais aussi politicien engagé.

Documentaire (52 min - 2013) - Réalisation Félix Olivier - Production Camera One Television et EloaProd, avec la participation de France Télévisions 

Aimé Césaire, le prix de la liberté est diffusé sur France Ô le jeudi 18 avril à 19.45


Histoire d’Outre-mer : Césaire et moi

Dix personnalités mettent en lumière la pensée et les combats universalistes d’Aimé Césaire. Pour raconter la transmission de sa modernité et décrypter son impact dans notre société contemporaine, Aïssa Maïga, Audrey Pulvar, Arthur H, Daniel Maximin, Lilian Thuram, George Pau-Langevin, Joey Starr, Valérie Manteau, Zineb El Rhazoui et Emmanuel Kasarhérou partagent leurs points de vue. Au fil de leurs confidences se dessinent en creux le portrait de l’homme dans son époque et l’extraordinaire héritage humaniste et poétique qu'il a laissé.


Documentaire (60 min) - Réalisation Isabelle Simeoni et Fabrice Gardel - Production Zadig Production, avec la participation de France Télévisions

Césaire et moi est diffusé sur France Ô le jeudi 18 avril à 20.55.


Césaire contre Aragon

Comment Louis Aragon et Aimé Césaire, deux des plus grands poètes du XXe siècle, en sont-ils venus à s’opposer ? Une rupture entre eux qui s’ancre dans un contexte historique de décolonisation qui a pris la forme d’une tentative de colonisation culturelle de l’un par l’autre.

Documentaire (60 min - 2018) - Réalisation Guy Deslauriers - Auteur Patrick Chamoiseau - Production Kreyolimages, avec la participation de France Télévisions

Césaire contre Aragon est diffusé sur France Ô le jeudi 18 avril à 21.55.


Césaire, l’universel 


Quel message cet humaniste a-t-il transmis à l'Europe et aux identités plurielles qui la composent ? Après une présentation de ce grand poète, suivent trois débats autour de Césaire l'insulaire, Césaire l'Européen et Césaire l'universel — avec des invités prestigieux, soucieux de poursuivre son combat pour la dignité, la vie et la culture, dont notamment Victorin Lurel, ancien ministre des Outre-Mer, Mireille Fanon-Mendès France, présidente de la Fondation Frantz-Fanon, ou encore Dominique Sopo, ancien président de SOS Racisme.


Documentaire (90 min - 2014) - Réalisation Pascal Simar - Production INJAM Production, avec la participation de France Télévisions 

Césaire, l'universel est diffusé sur France Ô le jeudi 18 avril à 22.50 


Cahier d’un retour au pays natal 


Sur la grève, sur la scène, un homme hirsute, échoué, rescapé d'on ne sait quelle errance, exclu, oublié de toutes les histoires. Il émerge d’un tas de vêtements au bout du petit matin... Étienne Minoungou s’empare du Cahier d’un retour au pays natal. Il s’approprie la poésie d’Aimé Césaire, la rend accessible, lui offre une autre géographie. Un monument. Une poésie essentielle. Et une relecture dans laquelle on peut aussi entendre le cahier d’un espoir au Burkina Faso.

Spectacle vivant (90 min - 2017) - Mise en scène Daniel Scahaise - Avec Étienne Minoungou - Production La Charge du Rhinocéros, Théâtre en Liberté et la Compagnie Falinga 

Cahier d'un retour au pays natal est diffusé sur France Ô le jeudi 18 avril à 00.20

À voir et à revoir sur France.tv 

Publié par Ludovic Hoarau le 17/04/2019
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.