« Skateboard : horizon verticale »

Entre lifestyle, Vert’, prouesses, chutes et légendes vivantes, Édouard Damestoy, jeune espoir français du skateboard mondial, vous fait découvrir sa passion au moment où la discipline fait son entrée aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. « Skateboard : horizon verticale » : une série documentaire de haute voltige, signée France TV Slash, à découvrir sur Culturebox le jeudi 7 juillet à partir de 21.10.

« Skateboard : horizon verticale ». © Feliz Filsm / Memento-france.tvSlash

La Vert’ : diminutif de Vertical Ramp.
Une discipline de skate qui permet de défier les lois de la gravité. C’est aussi la passion d’Édouard Damestoy, jeune champion français de 24 ans et espoir du skateboard mondial. « Le moment où tu arrêtes de monter, et juste avant de redescendre, il y a un truc qui se passe : tu es en suspens », explique-t-il. À ses côtés, tous les passionnés de la Vert’ – qu’il s’agisse des légendes vivantes de la discipline tels que Tony Hawk et Christian Hosoi ou des espoirs de la nouvelle génération – évoquent ainsi ce moment suspendu et unique, permettant de « voler » dans les airs.

À travers cette série documentaire, composée de cinq épisodes de vingt minutes, Édouard Damestoy nous fait ainsi découvrir sa passion pour la Vert’, et nous initie au passage à la culture skate, galvanisante, empreinte d’amitié et loin de toute rivalité. « Là où tu prends du plaisir à skater, c’est quand tu partages ce moment avec tes potes, témoigne le jeune homme. Ils vont te donner envie de te surpasser avec eux. Au final, ce qui compte, c’est ce que tu donnes sur ton skate et avec qui tu partages ce moment. »

Skateboard : horizon vertical
« Skateboard : horizon verticale ».
© Feliz Filsm / Memento-france.tvSlash

Et c’est au moment où le skateboard fait son entrée aux Jeux Olympiques de Tokyo que nous suivons le jeune espoir français. Car même si la Vert’ est restée de côté, au profit du Bowl et du Street, Édouard s’entraîne intensément pour tenter de se qualifier et partir avec l’équipe de France de skateboard à Tokyo. Mais un événement viendra malheureusement mettre fin à son rêve olympique. Malgré tout, Édouard décide de s’envoler vers les États-Unis pour soutenir l’équipe de Tricolores, nous offrant par la même occasion une visite inédite et secrète de la Californie, côté skateboarding. Des prouesses dans les airs à ses instants de doute, c’est aux côtés des légendes du skate et de ses ami(e)s qu’Édouard nous ouvre les portes de la grande histoire du skate et de la communauté bienveillante et soudée de la Vert’.
Pour Romain Mounier et Alexandre Peneau, les deux réalisateurs, et par ailleurs amis d’enfance, Édouard incarne ainsi à merveille cette véritable aventure documentaire teintée d’amitié. Ce coup de projecteur sur le skateboard met aussi en lumière une discipline unique mais à la portée néanmoins universelle. « Quand Édouard nous a parlé de sa discipline, de la communauté et des valeurs qu’elle abritait, explique le duo de réalisateurs, nous avons vu l’occasion de raconter l’histoire, ou plutôt les histoires, du skate et de ses légendes vivantes. Les moments de gloire et de chute, les enjeux de l’époque et d’aujourd’hui se répondent et alimentent les espoirs et désillusions que la nouvelle génération traverse. »

xxx
© Feliz Filsm / Memento-france.tvSlash

Skateboard : horizon verticale

Épisode 1 : Voler plutôt que marcher
À Bordeaux, Édouard Damestoy évolue entre sa famille et ses amis, sa passion pour la Vert’ et ses entraînements en Bowl, pour tenter de se qualifier et partir avec l’équipe de France de skateboard à Tokyo. Les champion.ne.s de Vert’ d’hier et d’aujourd’hui nous racontent l’histoire de cette discipline unique. 

Épisode 2 : Du haut de la rampe à la chute
Après un événement qui vient mettre fin à son rêve olympique et l’écarte de sa passion pour les trois prochains mois, Édouard décide tout de même de partir aux États-Unis pour soutenir l’équipe de France de skateboard, puis retrouver ses amis en Californie.

Épisode 3 : La famille
En Californie, entre sa rééducation et les retrouvailles avec ses amis, dont Rony Gomes, Édouard fait le tour des rampes privées, là où il a l’habitude de s’entraîner. Chez Mancha ou Elliot Sloan, il se sent comme à la maison. Chez Tony Hawk, la rampe est parfaite. Et chez Bob Burnquist, on découvre une méga rampe qui permet de s’envoler encore plus. Édouard retrouve l’envie de skater.

Épisode 4 : Le Flambeau
Édouard est de retour en France, les JO sont terminés et ont donné une belle image du skateboard. Il peut enfin remonter sur sa planche, puis sur une rampe. Tony Hawk décide d’organiser une compétition de Vert’, où Édouard et Rony sont invités directement en demi-finale. Édouard fonce.

Épisode 5 : Momentum
Les deux amis se sont qualifiés de justesse pour la finale qui a lieu quelques jours plus tard à Salt Lake City, en parallèle d’une compétition de Street. L’événement démarre en folie avec une démo des légendes de la Vert’. Tony Hawk, Christian Hosoi et bien d’autres se retrouvent sur la rampe, et laissent ensuite place aux finales féminines et masculines… Comme un voyage dans le temps au cœur de l’esprit Vert’ !

Série documentaire (5 x 20 min)  D’après un sujet d’Édouard Damestoy – Réalisation Romain Mounier et Alexandre Peneau – Production Feliz Films et Memento, avec la participation de France Télévisions

Diffusion jeudi 7 juillet dès 21.10 sur Culturebox
À vous et à revoir sur france tv

Publié le 05 juillet 2022
Commentaires