Serge, etc.

« L’Homme à la tête de chou » nous a quittés il y a trente ans. Pourtant, il ne cesse de nous émouvoir et de nous inspirer. Comme ces jeunes comédiens du Français qui ont créé un spectacle autour du poète : « Les Serge (Gainsbourg point barre) ». Ces artistes nous proposent aussi de partager cette expérience grâce à une superbe adaptation télé : « La Comédie-Française chante Gainsbourg », vendredi 26 février à 22.55 sur France 3.

La Comédie Française chante Gainsbourg
« La Comédie-Française chante Gainsbourg ». © Sébastien Folin

Déjà trente ans que le chanteur, honni par certains, adulé par d'autres, nous a quittés. Pourtant, on conserve tous un souvenir tendre ou choquant lié au musicien, au poète, au provocateur. Que ce soit ses chansons ultra-sexy avec Birkin ou Bardot, ses textes émouvants en duo avec sa fille Charlotte, son interprétation insolente de « La Marseillaise » ou encore ses interventions télé délibérément inconvenantes. Ainsi en est-il des grands artistes. Ils laissent des volutes d’inspiration sur leur traîne, dont les plus audacieux se saisissent. Comme les comédiens de la troupe de la Comédie-Française qui ont eu la très belle idée de mettre en scène un spectacle Les Serge (Gainsbourg point barre) au Studio-Théâtre de la Comédie-Française en 2019. Ils les révèlent au travers d’interviews rejouées, d’adaptations personnelles de ses chansons — de « L’eau à la bouche » à « Elaeudanla Téïtéïa » —, de textes et de citations de personnalités célèbres réinterprétés. 

Aujourd'hui, ils nous proposent une adaptation télévisuelle de ce spectacle, dans la lignée de La Comédie-Française chante Boris Vian et La Comédie-Française chante à l’Interlope. Stéphane Varupenne et Sébastien Pouderoux ont réuni plusieurs de leurs camarades de la troupe, également musiciens et chanteurs : Benjamin Lavernhe, Noam Morgensztern, Rebecca Marder et Yoann Gasiorowski — à la recherche de Serge Gainsbourg, pudique et éminent spécialiste du pas de côté, formé à l'école classique en musique comme en peinture.

« Le poinçonneur des Lilas », « Annie aime les sucettes », « Love on the beat », « Mon légionnaire »… Au fil des chansons, nous évoluons dans le mythique studio d’enregistrement Ferber : un canapé et deux fauteuils autour d’une table basse ronde symbolisent un plateau de télévision des années 1970 ; un autre espace est dédié au « live » avec instruments, micros et amplis ; un recoin donne l’ambiance typique des stations de radio, et, enfin, le saint des saints, la cabine du studio, avec l’ingénieur du son et sa grande console de mixage.
Passant de l’un à l’autre en toute fluidité, ces chanteurs-acteurs deviennent à tour de rôle chacun un autre « Serge ». 

La Comédie-Française chante Gainsbourg

D’après le spectacle Les Serge (Gainsbourg point barre) – Créé au Studio-Théâtre de la Comédie-Française en mai 2019 – Auteur-compositeur Serge Gainsbourg – Adaptation et mise en scène Stéphane Varupenne et Sébastien Pouderoux – Réalisation Julien Condemine – Directeur de la photo Philippe Bovar – Production La Belle Télé et La Comédie-Française

Distribution : Stéphane Varupenne (chant, guitare, trombone), Benjamin Lavernhe (chant, batterie, basse), Sébastien Pouderoux (chant, guitare, basse, clarinette, claviers), Noam Morgensztern (chant, piano, claviers), Rebecca Marder (chant, claviers), Yoann Gasiorowski (chant, batterie, percussion, piano).

Diffusion le vendredi 26 février à 22.55 sur France 3

Ce spectacle sera précédé du documentaire d’archives Gainsbourg, toute une vie, avec la voix de Romain Duris, à 21.05 sur France 3

La Comédie-Française chante Gainsbourg et Gainsbourg, toute une vie sont à voir et revoir sur france.tv

Publié le 25 février 2021
Commentaires