« Secrets d’histoire » et l’énigmatique Néron

Plus de mille neuf cents ans après sa mort, il conserve l'image d'un empereur romain despotique et cruel. Pour autant, présenter Néron par ces seuls qualificatifs serait réducteur. Pour vous en convaincre, découvrez le portrait dressé par « Secrets d’histoire » ce lundi à 21.05 sur France 3.

Photo de comédiens interprétant Néron, Poppée et différents sujets
« Secrets d'histoire : Néron, le tyran de Rome ». © SEP

Quels souvenirs conservez-vous de Néron ?

Sa vie a fait couler beaucoup d'encre. Des récits à charge pour salir à jamais la mémoire de celui qui usurpa, à l'aide de manigances, le fauteuil d'empereur. Pourtant, Néron aurait pu devenir un monarque éclairé s'il avait appliqué les enseignements de Sénèque, son précepteur. Seulement, avec une mère comme Agrippine, difficile de rester humble, juste et loyal...
Enfant, celui qui se prénomme encore Lucius Domitius Ahenobarbus a pour oncle maternel Caligula. Un empereur romain qui mourra assassiné à l'âge de 28 ans après un règne de près de quatre ans et une fin de carrière despotique. Sa mère réussit l'exploit, quelques années plus tard, d’épouser son oncle, le nouvel empereur Claude. Et si ce dernier a déjà deux enfants, il va jusqu'à adopter officiellement Lucius (qui est orphelin de père). Sans trop divulgacher, sachez que Néron accède au poste tant convoité à l'âge de 17 ans. Bien évidemment, Claude n'est pas mort de vieillesse, et Agrippine, une fois son but atteint, ne comptait pas laisser son fils régner seul.
Laissons de côté la manière dont il a dirigé son empire (en évinçant au passage ceux qui le contrariaient) pour se concentrer sur sa passion. Combien savent que l'empereur vouait un goût immodéré à la musique et au chant, au point de prendre des cours, de suivre un régime pour entretenir sa voix et de donner des représentations (jusqu'en Grèce). Dire qu'il fut un chanteur accompli ne serait pas médire. Sans doute fut-il bien meilleur musicien qu'empereur. Même s'il offrait des repas et des spectacles gratuits aux Romains, n'oublions pas que, pour faire taire la rumeur l'accusant de l'incendie de Rome, il rejeta la faute sur les chrétiens et alla jusqu'à les livrer aux lions et à les faire crucifier.
En suivant la destinée tracée par sa mère, Néron a tout perdu. Agrippine, Sénèque et d'une certaine manière sa postérité puisque, après son suicide, les sénateurs votèrent sa damnatio memoriae (une condamnation post mortem à l'oubli), effaçant son nom des monuments publics et déclarant son jour anniversaire comme néfaste. Ne devient pas César qui veut !

Secrets d’histoire : Néron, le tyran de Rome

Secrets d’histoire et Stéphane Bern vous emmènent en Italie sur les pas de l’empereur romain Néron, l’une des figures les plus controversées de l’Antiquité. Néron conserve depuis presque deux mille ans l'image d'un homme cruel, mégalomane et tyrannique. Il a passé sa vie entouré de femmes ambitieuses qui l'ont poussé à commettre les assassinats les plus impardonnables, à l’image d’Agrippine la Jeune, sa mère, prête à tout pour installer son fils à la tête du pouvoir. En 54 après Jésus-Christ, à seulement 16 ans, Néron est proclamé empereur et se retrouve à la tête d’un vaste empire.

Magazine culturel (112 min inédit) Auteur du documentaire et réalisation des sujets Daniel Rihl Réalisateur plateau David Jankowski Réalisateur fictions Benjamin Lehrer Production Société Européenne de Production, avec la participation de France Télévisions

Avec la participation de Jean-Christian Petitfils (historien), Claude Aziza (historien), Jean-Yves Boriaud (historien), Jean-Christophe Courtil (historien), Virginie Girod (historienne), Catherine Salles (historienne), Christian-Georges Schwentzel (historien), Philippe Séguy (écrivain), Alessandro d’Alessio (conservateur en chef de la Domus Aurea et du Parc archéologique du Colisée), Christophe Beth (directeur du théâtre antique d’Orange), Christophe Dickès (historien), Maxence Hermant (conservateur à la Bibliothèque nationale de France), Nicolas Kirigkhadis (archéologue), Stanis Perez (historien de la médecine), Gabriele Romano (archéologue), Ange Ruiz (reconstitueur de chars), Éric Teyssier (historien)…

Ce magazine est diffusé lundi 4 janvier à 21.05 sur France 3
Secrets d’histoire : Néron, le tyran de Rome… est à voir et revoir sur france.tv

 

Commentaires