À la rencontre de Saturne, l’énigmatique, et Jupiter, la géante

Cette semaine, Mathieu Vidard nous propulse aux confins du système solaire, à la découverte de Saturne, l’énigmatique, et de Jupiter, la géante. Images de synthèse saisissantes et interviews d’experts : ces deux épisodes font le point sur les dernières avancées scientifiques et bouleversent nombre d’idées reçues. Un « Science grand format » envoûtant aux allures de space opera. Jeudi 2 septembre à partir de 20.50 sur France 5.

Saturne, l'énigmatique. © BBC Studios

Les anneaux ont toujours fait de Saturne une planète à part. Demandez à un enfant de dessiner une planète : il dessinera Saturne !

Jeff Cuzzi, centre de recherches AMES (Nasa)

Portés par de saisissantes images de synthèse, émaillés d’interviews d’experts et d’images d’archives, les deux documentaires produits par la BBC que Science grand format propose cette semaine constituent un fascinant voyage spatial aux limites de notre système solaire, bien après les planètes telluriques chaudes qui voisinent avec notre Terre. Direction Saturne, puis Jupiter, ces deux géantes mal connues que les récentes avancées technologiques permettent d’approcher de près, quitte à bouleverser nombres d’idées reçues.
Quand on évoque Saturne, par exemple, on pense immédiatement à sa ceinture d’anneaux. Ses milliards de fragments de glace répartis sur 300 000 kilomètres de diamètre constituent un spectacle époustouflant. Pourtant, la vraie beauté et le plus intriguant mystère de la planète ne se situe pas dans sa ceinture, mais dans son étrange climat (alimenté par une source interne et non par le rayonnement externe du Soleil, trop faible à cette distance) et surtout dans ses lunes. La sonde Cassini a ainsi révélé que la lune Encelade possédait des océans globaux sous une banquise. Autrement dit : elle pourrait abriter les conditions possibles d’une vie extraterrestre. 

On peut voir le système solaire comme une scène de crime. On étudie sa structure pour comprendre ce qu’il s’est passé il y a environ 4 milliards d’années. C’est une énigme fascinante.

Konstantin Batygin, California Institue of Technology

Quant à la colossale Jupiter (plus massive que toutes les planètes du système solaire réunies), vue de loin, sa surface marbrée imperturbable offre le spectacle d’une profonde sérénité. Pourtant, la géante est traversée en permanence de violentes tempêtes qui cachent un passé obscur et une influence immense. Sa gravité a par exemple façonné le destin de toutes les planètes du système solaire. Peu après sa naissance, il y a 4,5 milliards d’années, l’orbite de Jupiter s’est déplacée, la rapprochant toujours plus du Soleil, ce qui a créé un chaos empêchant que d’autres planètes puissent se former. Elle a ainsi arrêté la croissance de Mars, qui aurait pu devenir aussi grande que la Terre. Aujourd’hui, l’immense masse de Jupiter continue d’influencer toute notre galaxie. À cause de l’emprise qu’elle exerce sur la ceinture d’astéroïdes, son pouvoir s’étend jusqu’à la Terre. Ce serait même elle qui aurait créé les conditions nécessaires pour que la vie se développe sur notre planète. Jupiter porte bien son nom : elle a la puissance du maître de l’Olympe, s’arrogeant le droit de vie et de mort sur ses semblables.

 

« Planètes : Saturne, l’énigmatique » suivi de « Planètes : Jupiter, la géante »

Documentaires (52 min – 2020) – Réalisation Gideon Bradshaw – Production BBC Studios

Documentaires proposés par Science grand format, présenté par le journaliste Mathieu Vidard, diffusé jeudi 2 septembre à 20.50 et 21.45 sur France 5
À voir et revoir sur france.tv
 

Publié le 31 août 2021
Commentaires