« Rimbaud, jeune et maudit »

Cent trente ans après sa mort, l’éternel enfant terrible de la poésie française n’en finit pas de fasciner, de susciter la polémique et d’être une constante source d’inspiration. Léa Salamé et l’équipe du « Doc Stupéfiant » partent à la (re)découverte de l’icône Rimbaud. Mercredi 3 février à 20.55 sur France 5.

« Rimbaud, jeune et maudit ». © Bangumi

« [Rimbaud], c’est une drogue dure », commente, en introduction de ce documentaire, l’écrivain et journaliste Jean-Michel Djian. Une drogue dure, autrement dit un… stupéfiant ! Pas étonnant alors que ce nouveau numéro de Doc Stupéfiant lui soit consacré. Forte d’une approche roborative de la culture, la collection de documentaires en prime time de France 5 s’empare, à l’occasion des 130 ans de sa mort, de l’icône Rimbaud pour en dévoiler toutes les facettes. De l’enfant modèle de Charleville-Mézières à l’adolescent fougueux et fugueur, du poète iconoclaste révolutionnant la langue française à l’aventurier bohème dont la vie reste nimbée de mystères et jusqu’à la récente polémique de son éventuelle panthéonisation, Rimbaud, jeune et maudit, réalisé par Raphaëlle Baillot et Jérôme Bermyn, traverse les vies multiples d’Arthur Rimbaud, passées comme présentes, s’attardant notamment sur son inaltérable influence (auprès des poètes américains de la Beat Generation, de Léo Ferré ou de Serge Gainsbourg, mais aussi du groupe Indochine, de l’ancien Premier ministre Dominique de Villepin ou de l’humoriste Guillaume Meurice). Guidé par la parole des plus grands spécialistes (Alain Borer, André Guyaux, Lucille Pennel, Agnès Spiquel…), tout comme par les rencontres de Léa Salamé avec quelques rimbaldiens illustres (Dominique de Villepin, François-Marie Banier ou Nicola Sirkis), le documentaire est également rythmé par la voix de la jeune pensionnaire de la Comédie-Française Rebecca Marder, qui porte haut les mots incandescents du poète. « Plus on en parle, conclut Jean-Michel Djian, en guise de pirouette finale, plus on nourrit le mythe, et moins on a de réponse… » Autrement dit : plus on y revient –n’est-ce pas le propre d’un stupéfiant ?

Le Doc Stupéfiant - Rimbaud, jeune et maudit

Documentaire (90 min - 2021) - Réalisation Raphaëlle Baillot et Jérôme Bermyn - Avec la participation de Léa Salamé - Production Laurent Bon - Production éditoriale Julien Beau - Production Bangumi et France Télévisions

Diffusion mercredi 3 février à 20.55 sur France 5
Rimbaud, jeune et maudit est à (re)voir sur france.tv

Publié le 01 février 2021
Commentaires