« Péyi Matinik, le pays des aînés »

La pandémie liée au coronavirus est l’occasion de nous intéresser de plus près aux personnes âgées, tout particulièrement menacées, et à la manière dont elles sont prises en charge, à l’heure actuelle, mais pas uniquement... Enquête en Martinique, confrontée à un problème démographique majeur. Jeudi à 20.55 sur France Ô.

Que deviennent nos aînés ?
© Bérénice Médias Corp.

Je pense que nous ne sommes pas prêts à ce tsunami de personnes âgées.

Un médecin martiniquais

L’exode vers la métropole, l’allongement de l’espérance de vie, le retour en Martinique au moment de la retraite, une natalité en chute… tous ces facteurs additionnés entraînent la Martinique vers un triste record : celui de département le plus vieux de France en 2040. Sur les routes de l’Île aux fleurs, une infirmière nous conduit vers ses patients âgés. Dépendants et/ou malades chroniques, souvent seuls (64 % des seniors ne vivent pas avec leurs proches), ces personnes attendent la joie émanant de Laetitia avec l’impatience des enfants. Elle leur est indispensable autant que leurs médicaments.

La suite du documentaire révèle que la situation générale de l’île risque très vite de déraper quant à l’accueil et la gestion de ses aînés, de plus en plus vieux et dépendants. L’offre d’hébergement publique en Ehpad y est en effet insuffisante et vétuste. Par ailleurs, pour la plupart, il est impossible de s’offrir le luxe d’une maison de retraite privée, car 95 % de la population âgée vit avec moins de 1 000 € par mois, dont un quart avec le minimum vieillesse (903 € par mois). 

Cette situation, qui s’explique par des raisons historiques et économiques, s’alourdit d’un changement sociétal. Auparavant, les jeunes prenaient soin de leurs anciens, mais l’éloignement de l’activité professionnelle et l’allongement de la vie, corrélée à des pathologies plus lourdes, ont changé la donne. Dimitri témoigne de la décision difficile de placer sa mère souffrant de la maladie d’Alzheimer en institution et de la culpabilité qui en résulte. 
Au travers de ces différentes rencontres, Péyi Matinik, le pays des aînés fait un état des lieux alarmant. Espérons que le message sera entendu…

Péyi Matinik, le pays des aînés

Péyi Matinik, le pays des aînés décrit de façon immersive la problématique de la dénatalité et du vieillissement de la population en Martinique. Le film nous plonge dans le quotidien de personnes vivant seules ou en Ehpad, de soignants, ou d’enfants et petits-enfants qui s’occupent de leurs parents grabataires. À travers des témoignages forts, des séquences « live » et des tranches de vie, le documentaire aborde les enjeux liés à l’exode des jeunes Martiniquais et au vieillissement de cette population. Immersion dans cette Martinique qui tente d’affronter ce problème démographique majeur, risquant de faire de ce département, en 2040, le plus vieux de France.
 
Documentaire (52 min - 2020) - Auteurs Barbara Olivier et Dimitry Zandronis - Réalisation Barbara Olivier et Vianney Sotès - Production Bérénice Médias Corp., avec la participation de France Télévisions 

Péyi Matinik, le pays des aînés est diffusé jeudi 9 avril à 20.55 sur France Ô
À voir ou à revoir sur france.tv
 

Une situation critique 

Depuis le début de l’épidémie, plusieurs établissements pour personnes âgées ont déjà signalé leurs premiers morts dus au coronavirus. Et la situation risque d’empirer, partout en France, tant le matériel et le personnel manquent dans de nombreuses structures. D’autant que la majorité des résidents en Ehpad ne peut pas accéder aux services de réanimation en raison des comorbidités... Certains spécialistes rappellent, par ailleurs, que le problème dans les Ehpad pourrait n’être que la partie la plus visible de la crise, car, sur 1,2 million de personnes âgées dépendantes en France, plus de la moitié vivent à leur domicile. 

Publié le 07 avril 2020
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.