« Mithridate », le film de la pièce

La pièce de Racine « Mithridate » mise en scène par Éric Vigner devait être présentée au Théâtre national de Strasbourg en novembre 2020. La fermeture des salles de spectacle due à la crise sanitaire a contraint l’équipe du TNS à imaginer une nouvelle forme de production. À découvrir lors de la soirée culture proposée par France 5 vendredi 5 mars à 20.55.

Stanislas Nordey et Thomas Jolly dans « Mithridate ».
Stanislas Nordey et Thomas Jolly dans « Mithridate ». © Compagnie des Indes

Serait-ce le début d’une réelle complicité entre deux univers jusqu’à présent éloignés ? Diffusé le 5 mars sur France 5, Mithridate, d’après le texte de Jean Racine, pourrait bien inaugurer un nouveau genre artistique : le film de théâtre. Fruit d’une coproduction inédite du Théâtre national de Strasbourg et de la chaîne Culturebox, ce Mithridate inverse la chronologie habituelle : il prend en effet d’abord la forme d’un film, avant d’être joué devant le public. 

Éric Vigner, son metteur en scène, explique comment il a eu l’idée de réaliser un film de cette création : « Nous étions à quelques jours de la première, quand nous avons su que nous ne jouerions pas devant le public. Pour maintenir le moral des troupes et aller au bout du processus de création, j’ai sollicité en urgence Gildas Leroux, de la Compagnie des Indes, en essayant de le convaincre de nous aider dans cette période difficile à finaliser quelque chose. »

Ce « quelque chose » est désormais un objet artistique à part entière, bien éloigné d’une simple retranscription du spectacle. Réalisé par Stéphane Pinot, il fait la part belle aux plans filmés au plus près des acteurs, ce qui permet de voir les visages de façon inédite… comme jamais le théâtre ne permet de les voir. De plus, l’atmosphère qui s’en dégage – à commencer par l’intimité et la proximité avec les acteurs – permet de pénétrer amplement l’intériorité du texte de Racine, donnant à ses vers une résonance très particulière.

Entre onirisme et étrangeté, le théâtre de chambre de Racine se révèle avec force, nous entraînant dans un suspense saisissant où se mêlent intrigue politique et intrigue amoureuse, situations inextricables et rebondissements. Quant à l’écriture poétique du texte, elle est rendue avec justesse. Une réussite pour un film s’inscrivant en complément d’une pièce que l’on espère voir très bientôt jouée devant les spectateurs.

Vidéo. Bande-annonce

 

L’histoire de Mithridate

Quand Jean Racine écrit cette pièce en 1672, il s’inspire de la vie de Mithridate VI, qui régna jusqu’en 63 avant J.-C. sur le royaume du Pont, l’actuelle Turquie, la Crimée et de nombreuses régions au bord de la mer Noire. Il reste célèbre pour avoir résisté à l’expansionnisme romain, mais aussi pour avoir accoutumé son corps à résister aux poisons : la mithridatisation. Racine situe l’action au dernier jour de sa vie : alors que Mithridate est déclaré mort, ses deux fils se disputent son royaume et la reine. Mais le retour du roi va tout bousculer.

« Mithridate »

Pièce de Jean Racine captée au Théâtre national de Strasbourg (143 min) – Mise en scène et scénographie Éric Vigner – Production Compagnie Suzanne M
Avec Stanislas Nordey, Jutta Johanna Weiss, Thomas Jolly, Jules Sagot, Philippe Morier-Genoud, Yanis Skouta
Création prévue le 7 novembre 2020 au Théâtre national de Strasbourg et annulée pour cause de confinement. Réalisation du film Stéphane Pinot – Production Compagnie des Indes et Compagnie Suzanne M, avec la participation deFrance Télévisions

Si la situation sanitaire le permet, la pièce sera à voir sur scène au Théâtre national de Strasbourg du 7 au 18 juin

Mithridate est diffusé vendredi 5 mars à 20.55 sur France 5
Suivi par le documentaire Denis Podalydès, pour l’amour du jeu à 23.25
Mithridate est à voir et revoir sur france.tv jusqu’au 23 août 2021

Publié le 03 mars 2021
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.