Liban, au cœur du chaos

Ballotté sur l’échiquier moyen-oriental depuis des décennies, le mythique pays du cèdre est aujourd’hui au bord du gouffre. Plongée dans l’imbroglio libanais avec ce documentaire construit comme un road movie qui part à la rencontre de jeunes gens prêts à se battre contre un système miné par la corruption, la démission de l’État et le confessionnalisme. Dimanche 28 novembre dans « Le Monde en face » à 20.55 sur France 5.

Liliane, l'étudiante militante, garde l'espoir © Dreamtime

Comprendre quelque chose au Liban relève de l’exploit pour un non-initié, tant la situation semble inextricable dans ce petit pays des rives orientales de la Méditerranée, et cela depuis maintenant fort longtemps. La dramatique explosion dans le port de Beyrouth en août 2020 est venue porter le coup de grâce à une nation autrefois prospère qui se retrouve désormais au bord de la faillite économique, financière et politique. Comment et pourquoi le Liban est-il tombé dans un tel état de déliquescence ? Telle est la question centrale du documentaire d’Alfred de Montesquiou qui, pour y répondre, a choisi de partir à la rencontre de la jeune génération, de la capitale à la frontière israélienne, en passant par Tripoli et la vallée de la Bekaa. Étudiante, journaliste, avocat, boulanger et même réfugié, célibataires ou mariés, issus de religions et de milieux sociaux différents, tous dévoilent, entre résignation et envie de se battre, leur vision du Liban et leurs attentes pour l’avenir. Fin connaisseur de la région, le réalisateur livre un film d’une grande clarté, ponctué de témoignages d’hommes politiques et d’universitaires, qui permet de comprendre les maux qui gangrènent le pays, les enjeux dans cette partie du Moyen-Orient, mais aussi les espoirs de tout un peuple. Après la diffusion de Liban, au cœur du chaos, dont la musique est signée par Gabriel Yared, Mélanie Taravant anime un débat sur le sujet.

Extraits

Tous les scénarios possibles, tu peux les trouver au Liban. Ici c’est comme un zoo, et encore un zoo est mieux organisé, au moins tu sais où va l’argent et les animaux sont nourris, mais au Liban, non.

Liliane, 24 ans, étudiante en sciences politiques

Le Liban n’est pas un système où il y a de la corruption ; on est bien au-delà de la corruption, on est dans un système cleptocratique où il y a une captation de l’argent public par la classe politique et une partielle redistribution de cet argent capté à leurs partisans.

Ghassan Salamé, universitaire et ancien ministre libanais

 

[...] C’est impossible de faire des réformes dans un système confessionnel, impossible, c’est un système clos.

Walid Joumblatt, ancien ministre, chef politique de la communauté druze

Si un jour je ne peux pas assurer une bouchée de nourriture pour mes enfants, je descendrai dans la rue tout mettre sens dessus dessous, peu importe les conséquences.

Ahmed, boulanger au chômage

On sait qu’il y a des moyens de sortie grâce à l’effort de tous. Il y avait sur la table 11 milliards de dollars pour contribuer à la reconstruction du pays, mais il y avait en même temps des exigences ; il fallait que le Liban se mette en mouvement pour faire en sorte que les réformes essentielles puissent avoir lieu. Malheureusement à cette heure ces engagements ne sont pas tenus. 

Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères

À propos du réalisateur 

Longtemps grand reporter au Moyen-Orient, Alfred de Montesquiou a couvert la plupart des conflits de la région pendant une quinzaine d’années pour Associated Press, puis Paris Match. Lauréat du prix Albert-Londres pour sa couverture de la guerre en Libye en 2011, il a obtenu le prix Nouveau Cercle-Interallié 2013 pour son essai sur le Moyen-Orient, Oumma (éd. du Seuil). Alfred a réalisé plusieurs documentaires sur le terrorisme, la guerre ou l’écologie pour Infrarouge (France 2) et pour Le Monde en face (France 5). Il est également l’auteur de plusieurs séries de voyage pour Arte, notamment sur la Route de la soie et l’Amérique du Sud. Il a réalisé son premier documentaire au Liban en 2005, Dancing on the Rubble, sur la vie nocturne beyrouthine, et couvert différents conflits dans le pays, à commencer par la guerre de 2006. Son premier roman, L’Étoile des frontières, situé au Liban et en Syrie, a obtenu Le Prix du livre de plage 2021, remis par Les Sables-d’Olonne et l’Institut de France.

Le Monde en face : Liban, au cœur du chaos 

Documentaire (83 min - 2021) – Présentation Mélanie Taravant – Auteur-réalisateur Alfred de Montesquiou – Production Dreamtime, avec la participation de France Télévisions – Musique Gabriel Yared

Liban, au cœur du chaos est diffusé dans Le Monde en face dimanche 28 novembre à 20.55 sur France 5 
À voir et revoir sur france.tv

Publié le 24 novembre 2021
Commentaires