« L’Heure D » : cinquième saison

« L’Heure D » revient pour une cinquième saison avec 9 soirées et 18 films inédits, fruits d’une collaboration active entre l’antenne nationale et les 13 antennes régionales de France 3. Et l’ambition renouvelée de favoriser l’émergence de nouveaux talents. Cette année, on explore ces thèmes que sont la famille, l’amitié, les choix de vie alternatifs ou subis, et on s’aventure du côté de la littérature et du cinéma. À partir du mercredi 1er juillet à 23.00 sur France 3.

« L'Heure D »
« L'Heure D ». © DR

« L’Heure D » se définit comme espace de liberté avec une identité forte, quelles que soient les thématiques abordées par chacun des films de la collection. Ainsi, nous retrouverons entre autres Des morts entre les mains, le premier documentaire du cinéaste Camille Vidal-Naquet, qui nous plonge dans l’univers des « techniciens de convois », ces travailleurs invisibles qui ramassent et transportent les morts dans nos grandes villes. Le réalisateur a filmé ces hommes au sein des Services funéraires de la Ville de Paris, au plus près de leur travail durant l’été 2019. Nous verrons aussi le premier film de Martin Benoist, La Saison des tourteaux, qui explore de façon singulière le rapport à la nature d’un pêcheur malvoyant à Étretat en Normandie.
La famille sera également abordée, dans tous ses états, entre émotion et humour, de la retraite à la mémoire ou à la transmission, à l’instar de Fuori Tutto (Tout doit disparaître), un premier film franco-italien de Gianluca Matarrese dans lequel le réalisateur scrute durant plus de trois ans le combat de sa famille pour éviter la faillite de son entreprise. Dans Papa s’en va, Pauline Horovitz filme le départ à la retraite de son père et le suit durant son apprentissage de comédien au Cours Florent. Dans Le Formulaire, de Filip Flatau, l’auteur entreprend de découvrir et de retracer avec sa mère le parcours de celle-ci en tant qu’enfant cachée en Pologne.
Enfin, nous découvrirons des films traitant de littérature, tels cette Conversation dans le désert avec Pierre Michon, de Sylvie Blum, et Yiddish, de la réalisatrice Nurith Aviv, dans lequel sept jeunes racontent leur passion pour la poésie yiddish de l’entre-deux-guerres. 

Nous dédions la collection L’Heure D de cette année à Franck Khalfa.

Catherine Alvaresse, Florence Jammot et Renaud Allilaire
Direction des documentaires de France Télévisions

 

Soirée 4 : mercredi 22 juillet

« Fuori tutto »
« Fuori tutto »
© AGAT Films & Cie / Ex Nihilo / Rossofuoco Film

Fuori tutto

« Ma famille était à la tête d’un empire de magasins de chaussures, en Italie. Aujourd’hui, cet empire est au bord de la faillite et ma famille est oppressée par les dettes. Je vis à Paris depuis dix-huit ans où je travaille pour la télévision. Comme le fils prodigue, je suis retourné chez moi pour réaliser mon premier film documentaire, une fable moderne aux accents de tragi-comédie sociale “à l’italienne”. Pour les soutenir dans cette lutte quotidienne, je fais ce que je sais faire le mieux : je filme. »
87 minutes - Réalisation Gianluca Matarrese - Production AGAT Films & Cie / Ex Nihilo / Rossofuoco Film

Soirée 5 : mercredi 29 juillet

« À la légère »
« À la légère »
© Les Films du Balibari

À la légère

Au départ de sa fille, Bertrand Latouche a eu l’idée de lui transmettre une sorte de « Guide de la route ». Au prétexte d’aller lui livrer un piano à l’autre bout de la France, et parce qu’ils ne seraient pas trop de quatre pour dire quelque chose qui compte, il a pris la route avec trois vieux copains, pères eux aussi. À la légère est l’histoire de ces pères avec leurs forces et leurs faiblesses, mais aussi celle d’une amitié qui, au fil du voyage, remonte le temps jusqu’à l’enfance. Un road-trip sous forme de comédie sentimentale, éclairée par des chansons. Un voyage pour livrer plus qu’un piano… pour transmettre une partition.
52 minutes - Réalisation Bertrand Latouche - Production Les Films du Balibari / France 3 Pays le Loire

« La Terre du milieu »
« La Terre du milieu »
© Les Films du Bilboquet

La Terre du milieu

Camille est devenue paysanne, comme on dit de quelqu’un vivant avec le pays. Elle a choisi la Creuse, une terre rude et souple, laborieuse et lumineuse. Elle éprouve un rejet grandissant des normes agricoles qui contrôlent sa production. Élever ses trois enfants, prendre soin de ses animaux et de ses plantes sera toujours plus important que le rendement. En miroir, les enfants apprennent aussi à faire des choix devant les normes que leur impose l’école.
52 minutes - Réalisation Juliette Guignard - Production Les Films du Bilboquet / France 3 Nouvelle Aquitaine

Soirée 6 : mercredi 5 août

« La Saison des tourteaux »
« La Saison des tourteaux »
© Tell Me Films / Pays des Miroirs

La Saison des tourteaux

Derrière la falaise d’Étretat, Christophe, malvoyant profond, pêche « à la tâte » tourteaux et homards dans un espace quasi lunaire où personne ne s’aventure. À ses côtés, nous faisons l’expérience de ce que Christophe ressent, à commencer par la beauté du paysage.
52 minutes - Réalisation Martin Benoist - Production Tell Me Films / Pays des Miroirs / France 3 Normandie

« Julie au pays des chasseurs »
« Julie au pays des chasseurs »
© La Onda Productions

Julie au pays des chasseurs

Julie, jeune mère célibataire de 22 ans, a hérité de la propriété de son père, un vaste domaine de 70 hectares en plein cœur de la Sologne, région historique de la chasse. Or, Julie est végan et compte bien se battre pour transformer cet ancien domaine de chasse en sanctuaire animalier, malgré les menaces et obstacles en tout genre qui se dressent sur son chemin.
52 minutes - Réalisation Nathalie Porchat Leroy - Production La Onda Productions / France 3 Val de Loire

Soirée 7 : mercredi 12 août 

« Urgences psychiatriques »
« Urgences psychiatriques »
© Julianto Prod

Urgences psychiatriques

Bertrand de Solliers a filmé en immersion l’équipe de l'Unité de crise et d’urgences psychiatriques des cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles, dirigée par Gérald Deschietere. Son objectif était de mettre en lumière les relations d’altérité d’un service qui cherche et trouve (ou pas) des solutions en situations de grande difficulté plutôt que de se prévaloir uniquement de méthodes cliniques et coercitives. Le film interroge la psychiatrie au présent : ses capacités d’écoute et d’acceptation, dans un lieu singulier où on peut entrevoir la qualité de vie d’une « société » et ses limites.
52 minutes - Réalisation Bertrand de Solliers et  Paule Muxel - Production Julianto Prod / France 3 Hauts de France

« Mathilde »
« Mathilde »
© Les films du Carry

Mathilde

« Jusqu’à mes vingt ans, j'ai été considérée comme obèse. Malgré la perte de poids, je ne me suis pas vraiment sentie plus “normale”, c’est à dire selon “les normes sociétales”. C’est à ce moment-là qu’est née l’idée de faire un film pour creuser ce rapport au corps, aux regards des autres et de soi. Je me suis mise en quête de témoignages, pour rencontrer d’autres expériences que la mienne. C’est alors que j’ai rencontré Mathilde, dite “Boubou”. Elle a commencé à grossir petit à petit au lycée et, rapidement, est entrée dans le cercle infernal de la perte de poids drastique, suivie d’une reprise des kilos perdus avec quelques-uns en plus à chaque fois. J’ai trouvé en cette jeune fille un miroir, mais aussi la porte ouverte vers une histoire à construire à deux voix. »
52 minutes - Réalisation Marie Cavaillès - Production Les films du Carry / France 3 Occitanie

Soirée 8 : mercredi 19 août

« Yiddish »
« Yiddish »
© Les Films d’ici

Yiddish

Sept jeunes racontent leur passion pour la poésie yiddish de l’entre-deux-guerres, poésie universelle et intimiste, en relation avec tous les courants artistiques et littéraires de l’époque. Ces poètes étaient polyglottes et se déplaçaient d’un pays à l’autre. Le Yiddishland n’était pas une terre, mais une langue.
60 minutes - Réalisation Nurith Aviv - Production Les Films d’ici / France 3 Grand Est

« Mish Mish »
« Mish Mish »
© Les Films d’ici

Mish Mish

Banlieue parisienne, 2010. Dans le pavillon de la famille Frenkel, une cave semblable à mille autres dévoile un trésor inestimable : les bobines des premiers dessins animés arabes de l’histoire. Leurs auteurs, Salomon, David et Herschel Frenkel, trois frères juifs ashkénazes réfugiés en Égypte, avaient inventé en 1936 Mish Mish Effendi, un personnage attachant qui symbolisait l’homme égyptien. À la veille de la révolution égyptienne de 1952, les Frenkel avaient fui l’Égypte, emportant avec eux les bobines de leurs films. Tal Michael invite le spectateur à remonter le cours de l’histoire, au cœur d'un pays et de sa mémoire.
52 minutes - Réalisation Tal Michael - Production Les Films d’ici / France 3 Corse / Via Stella

Soirée 9 : mercredi 26 août 

« Conversation dans le désert avec Pierre Michon »
« Conversation dans le désert avec Pierre Michon »
© INA

Conversation dans le désert avec Pierre Michon (Imaginer, écrire)

Pierre Michon est reconnu comme l’un des plus grands écrivains français contemporains. La plupart de ses récits s’attachent à redonner une présence à des êtres disparus, à faire entendre leurs voix, à imaginer ce qui n’a pas laissé de traces... Mais il est un écrivain rare car il publie peu. Sylvie Blum l’avait déjà filmé il y a quinze ans dans son village natal de la Creuse. Depuis Les Onze, grand prix de l’Académie française en 2009, il n’a plus rien publié. Aujourd’hui, alors qu’il écrit un nouveau livre, elle a eu envie de reprendre le fil de la conversation avec lui. Pierre Michon, qui se rendait dans le désert du Neguev, tout au sud d’Israël, l’a invitée à le suivre.
2 x 52 minutes - Réalisation Sylvie Blum - Production INA / France 3 Nouvelle-Aquitaine

 

À retrouver en replay :

 

Soirée 1 : mercredi 1er juillet

« Des morts entres les mains »
« Des morts entres les mains ».
© Slow Production / France 3 Paris Île-de-France

Des morts entre les mains

Camille Vidal-Naquet, dans le cadre d’une série de films sur les travailleurs invisibles, filme ici ces hommes qui ont en charge le transport des morts dans nos villes. Un jour et une nuit en immersion avec les « techniciens de convois » du dépôt des Services funéraires de la Ville de Paris.
52 minutes – Réalisation Camille Vidal-Naquet – Production Slow Production / France 3 Paris Île-de-France

« Salagosse »
« Salagosse ».
© Les Films d’ici / France 3 Méditerranée-Occitanie

Salagosse

Dans les Cévennes, le hameau de Salagosse a été transformé en centre social pour adolescents. Il a été reconstruit pierre par pierre par les jeunes eux-mêmes. Depuis quelques années, Salagosse accueille essentiellement des mineurs étrangers isolés, placés par l’Aide sociale à l’enfance. Formés sur place à des métiers techniques dans le but d’obtenir CAP et permis de séjour, ils passent en moyenne deux ans au centre. Laurent Aït Benalla nous fait partager leurs questionnements, leurs doutes, leurs espoirs dans une belle et étrange intériorité qui à la fois tient à distance et captive.
52 minutes – Réalisation Laurent Aït Benalla – Production Les Films d’Ici France 3 Méditerranée-Occitanie

Soirée 2 : mercredi 8 juillet 

« Papa s'en va »
« Papa s'en va »
© Squaw Production

Papa s’en va

Il n’est jamais trop tard pour accomplir ses rêves : à 70 ans, le père de la cinéaste Pauline Horovitz, ancien médecin gynécologue-obstétricien et héros de plusieurs de ses documentaires, a décidé de devenir acteur. Le film suit les étapes de sa nouvelle vie : son pot de départ à l’hôpital, le Cours Florent... jusqu’à son premier rôle (de cardiologue) dans une série chinoise. Une comédie douce-amère et une ode à l’aventure.
52 min - Réalisation Pauline Horovitz - Production Squaw Production / Nouvelle Aquitaine

« L'Inconnue du Maghreb »
« L'Inconnue du Maghreb »
© Aum Films

L’Inconnue du Maghreb

Pierre, 65 ans, né en Algérie pendant la colonisation, trouve en 1989, à la mort de son père Charles, une lettre mystérieuse dans un coffre de banque. La missive provient du Maroc, elle est signée Zahira. Sachant que Charles avait la réputation d’être volage, Pierre se dit qu’il aurait pu avoir une enfant illégitime au Maghreb avant de rentrer en France en 1962. Emporté par son imagination, Pierre est persuadé d’avoir une demi-sœur arabe. Tout est possible. À la fin de la lettre, Zahira écrivait « Réponse s’il vous plaît », mais personne n’a jamais répondu. Aujourd’hui, Pierre part au Maroc à la recherche de Zahira...
52 minutes - Réalisation Pascale Thirode - Production Aum Films / France 3 Méditerranée-Occitanie

Soirée 3 : mercredi 15 juillet

« Le Formulaire »
« Le Formulaire »
© Zadig Productions

Le Formulaire

La mère de Filip Flatau avait un secret : enfant, elle a été sauvée du ghetto de Varsovie et cachée chez des paysans polonais jusqu’à la fin de la guerre. Comme elle a toujours refusé de lui en parler, Filip trouve sur le site de Yad Vashem le formulaire permettant d’honorer et de déclarer « Justes parmi les Nations » les sauveteurs de sa mère.  Il propose à celle-ci de le remplir avec elle en faisant le voyage en Pologne.
53 minutes - Réalisation Filip Flatau - Production Zadig Productions / France 3 Val de Loire           

« Les
« Les Gamins de Ménilmontant »
© Zadig Productions

Les Gamins de Ménilmontant

Dans l’école Julien-Lacroix, située dans le XXe arrondissement de Paris, la classe de CM1/CM2 d’Amar Trabelsi enquête, caméra à la main, sur les derniers survivants des rafles nazies de leur quartier. Rachel, Jacques, Jean et Armand avaient le même âge que Joseph, Farah, Louwel et Bilali en 1942. Ils vivaient dans les mêmes rues, fréquentaient parfois la même école. Le film suit en miroir la fabrication d’un documentaire collectif et les questionnements provoqués par la rencontre entre deux générations.
52 minutes - Réalisation Antarès Bassis & Pascal Auffray - Production Zadig Productions / France 3 Île de France

 

Publié le 01 juillet 2020
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.