Les Maîtres de l’illusion - « Les Rivières pourpres », saison 2

Ils œuvrent en coulisses. Sont indissociables des productions télévisuelles ou cinématographiques. Avec eux, la moindre chute est millimétrée et l’environnement savamment pensé. Gil de Murger, coordinateur des cascades, et Denis Mercier, chef décorateur, sont passés maîtres dans l’art du faux. Un savoir-faire qui, mis au service des « Rivières pourpres », participe au succès de la série (plus de 4,4 millions de téléspectateurs pour le lancement de la saison 2). Lundi 13 janvier sur France 2.

 

Nous sommes dans une série hyperréaliste. Cela ne m’intéresse absolument pas d’aller chercher des gens qui font des vrilles dans tous les sens et qui mettent cinquante-trois coups de pied et vingt-cinq coups de poing. Une patate dans la gueule bien mise, t’es K.-O. Le commandant Niemans, c’est ça.

Gil de Murger, régleur cascades

Chorégraphier les combats

Après avoir servi dans la Marine nationale et joué le moniteur d'arts martiaux au Club Med, Gil de Murger mène de front deux carrières : acteur et régleur de cascades. Outre les saisons 1 et 2 des Rivières pourpres, lui et son équipe sont intervenus sur Garder ton nom (Vincent Duquesne), Cosmogonie (Vincent Paronnaud), Comme des rois (Xabi Molia), Fleuve noir (Éric Zonka), 120 BPM (Robin Campillo), L'Art du crime (Elsa Bennett et Hippolyte Dard), Aux animaux la guerre (Alain Tasma), L'Accident (Edwin Baily), Malaterra (Laurent Herbiet), Clem (Stéphane Malhuret), Ainsi soit-il, saison 3 (Rodolphe Tissot).

Dans l’écriture de Grangé, le décor fait partie de l’univers, des personnages, de l’ambiance. Dès que c’est un peu atypique, biscornu, flippant, vide... Les maisons de famille délaissées, les églises désacralisées... Ça marche à tous les coups. 

Denis Mercier, chef décorateur

Créer sur mesure

Denis Mercier conçoit, avec ses équipes, des décors dont une partie ne sera pas visible à l'écran mais qui, de son propre aveu, permettent aux acteurs de se fondre dans l'histoire. Outre la saison 2 des Rivières pourpres, il a œuvré sur Simone Benloulou (Myriam Aziza), Chouquette (Patrick Godeau), Chic (Jérôme Cornuau), Les Vacances de Ducobu et L'Élève Ducobu (Philippe de Chauveron), Tête de turc (Pascal Elbe), Un homme abîmé (Philippe Triboit), Classe unique (Gabriel Aghion), Au-delà des apparences (Éric Woreth), Aux animaux la guerre (Alain Tasma).

« Les Rivières pourpres : Furta Sacra »

Niemans et Camille doivent élucider le meurtre d’Éric Spaggio, curé d’un petit village. On l’a retrouvé nu, crucifié sur une croix inversée, dans une église. Très vite, les flics font le lien entre cette mise en scène macabre et un martyr du IIIsiècle après J.-C., dont les reliques ont disparu dans le village voisin. En pleine enquête, Camille trouve un mot du tueur dans sa veste : « La première lettre du nom du père a été prononcée. » Un deuxième meurtre survient alors que d’autres reliques sont dérobées à quelques kilomètres de là... 

Série (saison 2, épisodes 3 et 4) - Création Jean-Christophe Grangé - Réalisation Olivier Barma - Auteur Jean-Christophe Grangé - Suite dérivée du roman de Jean-Christophe Grangé (éd. Albin Michel) - Compositeur David Reyes - Production Storia Television, avec la participation de France Télévisions, du CNC - Coproduction avec Maze Pictures, ZDF  

Distribution
Olivier Marchal Pierre Niemans
Érika Sainte Camille Delaunay
Marco Riso Courroyer
Grégoire Monsaingeon Père Benoît
Gonzague Van Bervesselès Forget
Vincent Ozanon Le légiste
Serge Onteniente Nicolaou

À voir et à revoir lundi 13 janvier 2020 à 21.00 sur France 2 et sur france.tv

Publié le 10 janvier 2020
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.